Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 11:03
AUBERIVE ( 3e Cercle ) - II - Préface / Kentskrid / Foreword .

AUBERIVE ( II )

 

 

Troisième Cercle

En Pleine Lumière ...

 

 

Préface / Kentskrid / Foreword : L'Oeuvre

" Je suis l'Alpha et l'Omega , le premier et le dernier , le commencement et la fin ... "

Apocalypse , 22 , 13 .

            1 ) Tout cheminement , même onirique en apparence , toute oeuvre échappent-ils d'une manière ou d'une autre à leur créateur ?

C'est ainsi que Monsieur Auguste Bedloe , prenant froid lors d'une promenade dans les " Ragged Mountains " ( Montagnes Déchirées , branche des Montagnes Bleues des Alleghenys , ou Blue Ridge ) , est soigné par son "ami " , le docteur Templeton ( = Temple Town )  , mais celui-ci , utilisant " une sangsue venimeuse de Charlottesville " est en réalité venu tuer l'homme autrefois sauvé par lui sur le champ de bataille d'une vie antérieure ! ( 1 )

 

" O , Virginia ,

Is there a part of your heart

For a wounded love ? " ( 2 )

            J'évoquais dans ce poème une jeune fille rencontrée dans une petite station des Alpes françaises , Villeneuve , puis retrouvée à Monticello quelques mois plus tard .

Vie réelle et signes de l'au-delà souvent nous échappent parce que nous nous montrons incapables de déchiffrer la partition d'un énigmatique chef d'orchestre ! ( 3 )

Ils se mélangent à l'oeuvre nouvelle , crête d'écume blanche aux gouttes scintillantes couronnant la vague surgie du gouffre noir insondable où , nous dit Paul Tillich , " le non-être est une puissance de négation au coeur même de l'être " , partie émergée d'un iceberg , au-delà de la Porte Océane où vit peut-être sous l'empire du Vide et du Néant cet affreux monstre neptunien que nous étions lentement devenus , comme un double karmique , une ombre ineffaçable de nous-même  ... ( 4 )

 

            2 ) Mais l'Etoile de la Mer - Stella Maris - veille sur les abîmes sombres tandis que la Reine , depuis sa demeure enchanteresse , voit chatoyer couleurs d'or et d'onyx dans un oeil de diamant ...

C'est l'Île de la Fée qu'un arbre majestueux , brûlant près du Temple en sa moitié , délimite en deux parties égales :

d'un côté , la contrée joyeuse du jour et des sources cristallines , de l'autre , celle de la mélancolie lugubre des nuits de désespoir et de remords !

( 5 )

" O , fille de l'Aurore en ton " monde miroir en quête d'image idéale " , n'aurais-tu pas eu peur de céder à ma curiosité du mal , soeur élue de l'Esprit , quel est ce mystère autour de toi ? ( 6 )

Pensées impures , geste d'amour incroyable , Spencer imagine à sa façon l'amour de la créature de l'Enfer pour la belle Vierge :

" En la voyant , il fut grandement intimidé , et son âme basse fut frappée intérieurement de terreur et d'effroi . De même que celui qui a regardé fixement le soleil , sans y penser , se hâte de détourner ses faibles yeux éblouis de trop d'éclat , de même , l'ayant regardée , il resta longtemps ébahi . " ( 7 )

 

            3 ) " Regarde ! , lui cria soudain la fée , tandis que l'Esprit balayait la surface immuable de l'immensité marine :

chose merveilleuse que les passions , les préjugés , les intérêts qui dirigent le plus petit être ... Ce sont les palais en ruine de Palmyre ... Qu'en reste-t-il maintenant ? Le souvenir de l'ineptie et de la honte . Qu'y-a-t-il là d'immortel ? Rien ... ( 8 )

Rien , sinon " l'improvisation de la vie humaine " :

C'est le constat désespéré d'un héros de Carson McCullers revenu enterrer son père au pays natal et qui , pour son anniversaire , a décidé de revoir son ex-femme à New-York . Celle-ci , mariée , entourée des siens , lui joue au piano , croyant lui faire plaisir , une mélodie ancienne évocatrice de leur amour , mais dont il ne comprend plus , désormais , les notes , sinon qu'elles lui ravagent l'âme : " Le guignol est fermé ! " , constate amèrement , pour conclure , l'enfant de sa nouvelle existence dans l'ancien monde , lorsqu'il regagne Paris !

( 9 )

            C'est là , en cette ville aussi , que Malte Laurids Brigge , se baladant parmi des démolitions d'immeubles , constate sur eux la persistance de traces , comme un rictus de vie sur le visage de l'homme qui a toujours besoin de se bercer d'illusions pour célébrer le triste carnaval de sa danse crépusculaire : " Car c'était le soir , et les  gens se frottaient les uns aux autres , et le rire suintait de leur bouche comme de blessures purulentes ... " ( 10 )

 

           4 ) Mais la quête d'un "autre monde après une guerre totale peut prendre les couleurs d'un retour aveugle et destructeur vers le passé honni .

Comment en revenir , s'interroge alors le héros déchu , lorsque peut surgir à tout moment tel un "voleur de nuit " , l'être hideux sans visage du tréfonds des ténèbres humaines , que ce soit dans la Venise de Thomas Mann ou dans cette salle de velours noir où vont bientôt sonner , glas fantastique d'amour-propre , les douze coups d'une horloge d'ébène annonciatrice de notre jugement ? ( 11 )

"Le Masque de la Mort Rouge " , prix  à payer pour cette alchimie des âmes dont parle Jung , réconciliation salutaire entre ancienne et nouvelle conscience ? ( 12 ) 

" Elle était passée si vite dans l'allée , comme l'ombre de son propre Destin qui s'était mis à surgir là , brutalement dévoilé , des phrases de son livre ... " ( 13 )

            

 

           5 ) " Mais crois-tu donc , ami , que celui-là atteindra jamais la Sagesse qui s'achemine vers l'Esprit par la voie des sens ? ( 14 )

           Car certainement , tout commence par l'amour ...

Lorsque Celle dont la couronne de roses délicatement posée sur la tête est si belle et si brillante , fait sortir Dieu de son impassible cercle tracé sur l'abîme insondable , et , comme une princesse alanguie en son jardin stellaire sent l'idée de la mort venir en Elle , porte son regard mouillé de rosée vers " les amas d'étoiles se mouvant dans l'onde d'une effroyable beauté ... " ( 15 )

           Tout commence par l'amour , un amour impossible , sans doute , que "le cosmos , plié en quatre comme le carré de soie noire d'un vulgaire illusionniste " transforme en terrain d'aventure ... " ( 16 )

Et puis ne faut-il pas laisser derrière soi la maison-mère pour aimer , se mettre à l'écoute , et , par le miroir espace-temps , répondre à l'appel sensible d'autres vies , d'autres dimensions , franchir la Porte du Ciel ?

           Quant au Chef d'orchestre , artiste mélancolique , pourra-t-il encore jouer sa symphonie grandiose dans un univers désenchanté s'il ne se confronte lui-même à la Tempête , au Néant ? 

N'avait-il pas côtoyé déjà , en de sombres ruelles , vice et duplicité , à la recherche d'un amour perdu ?

( 17 )

" Une avalanche m'a emporté

  Et recouvert mon âme ,

  Ô , je ne suis pas ce bossu que tu vois ,

  Je dors sous la Montagne ... 

  Tu me dis que tu es loin de moi ,

  Mais je te sens comme tu respires ... " ( 18 )

 

 

                                                ___

 

DAN AR WERN - Auberive - II - Préface / Kentskrid / Foreword - Nov / Dec 2016 - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés . "Auberive " , copyright 2006 .

                           ___

Notes :

1 - "Souvenirs de M. Auguste Bedloe " ( A Tale of the Ragged Mountains , 1844 ) , nouvelle d'Edgar Allan Poe ( 1809 - 1849 ) , parue en France dans "Les Histoires Extraordinaires " ( 1856 ) traduites par Charles Baudelaire .

2 - "Virginia " ( 1979 ) , poème de Dan Ar Wern , AUBERIVE 6 .

3 - "Histoire d'un Chef d'Orchestre " , AUBERIVE 11 .

4 - "Le Courage d'Être " ( The Courage to Be , 1952 ) , par Paul Johannès Tillich ( 1886 - 1965 ) , écrivain germano-américain , théologien protestant .

5 - "L'Île de la Fée " ( The Island of the Fay , 1841 ) , nouvelle de Poe parue en France dans "Les Nouvelles Histoires Extraordinaires " ( 1857 ) traduites par Baudelaire .

6 - "Le Livre de Virginia " , Première Partie , IV , 7 - L'Oeil .

7 - "La Reine des Fées " ( The Faerie Queene , 1590 / 1596 , III et IV ) , par Edmund Spenser ( vers 1552 - 1599 ) , poète anglais de la période élisabéthaine .

8 - "La Reine Mab " ( Queen Mab , A Philosophical Poem with Notes , II , 1813 ) , par Percy Bysshe Shelley ( 1792 - 1822 ) , poète romantique anglais .

9 - "Celui qui Passe " ( The Sojourner , 1950 ) , nouvelle de Carson McCullers ( 1917 - 1967 ) dans son recueil intitulé "La Ballade du Café Triste " ( The Ballad of the Sad Café ) publié en 1951 .

10 - "Les Cahiers de Malte Laurids Brigge " ( Die Aufzeichnungen des Malte Laurids Brigge , 1910 ) , roman autobiographique de l'écrivain autrichien Rainer Maria Rilke ( 1875 - 1926 ) .

11 - "La Troisième Arche " , AUBERIVE 9 , Dan Ar Wern .

"Mort à Venise " ( Der Tod in Venedig " , 1912 ) , par Thomas Mann ( 1875 - 1855 ) , prix Nobel 1929 .

12 - "Le Masque de la Mort Rouge " ( The Masque of the Red Death , 1842 ) , nouvelle de Poe parue en France dans "Les Nouvelles Histoires Extraordinaires " ( 1857 ) traduites par Baudelaire .

13 - "Celui Qui Passe " , I , AUBERIVE 7 , nouvelle de Dan Ar Wern .

14 - "Mort à Venise " ( Der Tod in Venedig , VI ) de Thomas Mann - Voir note 11 .

15 - "Retour à Salem " d'Hélène Grimaud , Albin Michel , 2013 - Tous droits réservés .

16 - "Leçons Particulières " , 7 , d'Hélène Grimaud , Robert Laffont , 2005 - Tous droits réservés .

17 - "Histoire d'un Chef d'Orchestre ", AUBERIVE 11 , II , 12 ( Balade à Berlin ) - "La Porte Océane ", AUBERIVE 13 , II , 10 et 11 ( Le Village ) , nouvelles de DAN AR WERN .

18 - "Avalanche " de Leonard Cohen ( 1934 - 2016 ) , poète , chanteur canadien , dans l'album "Songs of Love and Hate " , copyright Sony Entertainment Music. / Columbia 1971 - All rights reserved .

 

Tableaux : "Falaises de Craie sur l'Île de Rügen " ( Kreidelfelsen auf Rügen , 1818 / 1819 ) par Caspar David Friedrich ( 1774 - 1840 ) , peintre romantique allemand .

"Miranda - La Tempête " ( Miranda - The Tempest , 1916 ) par John William Waterhouse ( 1849 - 1917 ) , peintre préraphaélite britannique .

 

          

" Quand au troisième avènement , il est très certain qu'il aura lieu ... Au moment où l'on parlera de paix et de sécurité , dit le Sage , c'est alors que la mort apparaîtra soudain , comme les douleurs de l'enfantement au sein de la femme , et nul ne pourra fuir ( 1 Th 5 , 3 ) - Pierre de Blois ( + 1203 ) .

" Quand au troisième avènement , il est très certain qu'il aura lieu ... Au moment où l'on parlera de paix et de sécurité , dit le Sage , c'est alors que la mort apparaîtra soudain , comme les douleurs de l'enfantement au sein de la femme , et nul ne pourra fuir ( 1 Th 5 , 3 ) - Pierre de Blois ( + 1203 ) .

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Articles Récents

Liens