Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 12:01
LE PASSEUR DES MONDES ( 1er Cercle ) - VIII - La Croisade - 10 - Au Temps des Chevaliers de l'An Mil ( V et VI ) .
LE PASSEUR DES MONDES ( 1er Cercle ) - VIII - La Croisade - 10 - Au Temps des Chevaliers de l'An Mil ( V et VI ) .

 

Premier Cercle :

A la Pointe du Jour ...

 

 

 

Le Passeur des Mondes ( VIII )

 

 




Troisième Partie


/ La Croisade /
" Il ya dans la Pierre un Signe énigmatique ,
  Gravé dans le profond de Son Sang flamboyant
... "
  Es ist dem Stein ein rätselhaftes Zeichen ,
  Tief eingegraben in Sein glühend Blut
... "
  Novalis - " Heinrich Von Ofterdingen " - L'Escarboucle / der Karfunkel



- La Croisade -


10 - Au Temps des Chevaliers de l'An Mil
( Récit du grand-père )

" ... Et voici qu'apparut à mes yeux un cheval blanc ,
   Celui qui le montait tenait un arc ,
   On lui donna une Couronne , et il partit en Vainqueur
... "

 Apocalypse de Saint-Jean , 6 , 3




V - Eau Bouillante et Bain Froid


               
                ... Dans sa couchette , bercé par le roulis du navire , l'enfant ne put trouver le sommeil : l'histoire de Tadig s'était en effet mêlée aux dernières paroles du sage de Brocéliande , qu'il avait eu l'occasion de rencontrer le soir même de son arrivée au château . ( 5 )
Un homme masqué l'avait conduit par un corridor secret dans une cachette mystérieuse , où l'austère vieillard lui avait parlé d'une mission qu'il devrait accomplir au retour de son voyage .
" Le Laboureur à sa charrue tient les roues de l'Oeuvre " , lui avait-il dit pour finir : SATOR AREPO TENET OPERA ROTAS ... ( 6 )
" Ceux qui sèment en hiver récoltent en été ; l'hiver , c'est le Monde , l'été , c'est l'EON ... ( 7 )
                Tous ces faits extraordinaires l'empêchèrent de dormir .
Il se demanda ce que pouvait bien faire maintenant son cousin sur l'Île Sacrée des Druides . Comme une brume rêveuse , il la devinait dans le lointain , qui émergeait encore des limbes de son cerveau tourmenté , à la surface des flots insondables ...
Morgane , songea-t-il ensuite ... Qui était vraiment cette femme étrange , entrevue de temps à autre au village des Forges ?
Pourquoi avait-elle dû confier l'éducation du pauvre Roll à sa soeur Mona ? Devait-on la croire lorsqu'elle expliquait vouloir lui épargner les affres d'une existence difficile ?
                 Autant de questions qu'il aurait souhaité sans cesse poser avec fièvre , mais , chaque fois , le vieux loup de mer mettait son doigt sur sa bouche , avec ce sourire moqueur aux lèvres , caché dans sa barbe foisonnante ; et chaque fois , poursuivait-il son récit d'aventure après une petite pause , le temps pour lui d'avaler une lampée de cette bière brune irlandaise , moussant d'écume sur la blancheur du poil de sa crinière , et qui , à la brune , éclairait ses yeux comme des gemmes scintillantes , de toutes les lueurs opalines que porte l'épais manteau des ténèbres ...  
                 " ... La mort d'Alain II , reprit-il , fut un nouveau signal de discorde . Plusieurs seigneurs , se disputant le Duché , n'hésitèrent pas à commettre de nombreux crimes et forfaits . Drogon , l'héritier d'Alain , fut assassiné par Foulques d'Anjou , qui l'étouffa dans un bain froid tout en lui jetant de l'eau bouillante sur la figure !
Je te rappelle que nous ne sommes qu'en l'an 952 ! Terrible période ! , continua-t-il avec un soupir malheureux . (8 )
                  Pendant que des luttes intestines déchiraient partout la péninsule , Nantes se trouvait une fois de plus reprise par les Normands ! 
Cela n'empêcha pas les sires angevins de vouloir imposer leur prince , tandis que les comtes de Rennes , pour faire bonne mesure , se prétendirent les seuls descendants légitimes du roi Salomon
! ( 9 )
Sans oublier que certains nobles , surtout dans le Pays Nantais , profitaient des guerres civiles pour accabler le peuple de leurs cruelles exactions !
Tu vois , les approches de l'an mil furent une époque de souffrance pour l'Occident tout entier . Les épidémies succédaient aux famines , comme un prélude au retour du Diable , avec son cortège de terreur et d'anarchie !
On croyait exorciser la peur en rendant un culte plus fervent aux reliques des Saints .
                  Le Christ étant mort depuis mille ans , le pélerinage de Jérusalem , tombeau du Seigneur , devint à la mode
!




VI - Le Faucon A Etranglé la Poule Noire


                  
                   " ... Et Geoffroy 1er , qui revenait alors de Rome , signala lui aussi son retour aux Bretons par l'envoi de collecteurs .
Ceux-ci devaient recueillir l'impôt de " Joyeuse Advenue " , créé spécialement pour endiguer ses nombreuses dettes .
                   " La scène se passe dans un village , raconte la légende , et notre Prince , entouré de sa cour , buvait des rafraîchissements sous une tente de toile blanche , décorée de rameaux verts ... Il regardait les tours d'un jongleur , amené là pour le divertir .
A l'autre bout de la place , près d'une croix de pierre , ses agents vendaient les hardes et meubles d'une famille démunie
.
                   " Peu après , si l'on entendit bien se manifester les plaintes et gémissements des membres de celle-ci , quelqu'un , dans la foule , se fit quand même remarquer davantage : c'était une veuve désirant s'acquitter de sa taxe , mais à qui il manquait deux deniers .
La seule promesse qu'elle put faire étant de filer sa quenouille , et de donner ensuite le fruit de son travail , on lui octroya , pour toute réponse , qu'on allait saisir son lit , ce qui indigna les témoins

La malheureuse revint donc avec une poule noire , qu'elle voulut offrir au Duc en guise de dédommagement . Mais l'oiseau de proie que celui-ci tenait sur son poing ( la fauconnerie étant la marque distinctive des Grands ) s'élança soudain dans les airs pour attaquer le volatile de basse-cour et n'en faire qu'une bouchée
                   La cour éclata de rire , et le Duc repartit avec ses barons , laissant à ses hommes leur pauvre victime .
Cette dernière , cependant , fut la plus rapide . Elle parvint à fuir et , cachée derrière un buisson , guetta Geoffroy , lui lançant une pierre qui lui brisa le crâne
!
C'était en 1008 : " Le faucon a étranglé la poule , la paysanne a tué le comte " , est-il noté dans le Barzaz-Breiz . ( 10 )


( A Suivre )


                                            

                                             

DAN AR WERN - Le Passeur des Mondes ( 1er Cercle ) - VIII - La Croisade - Troisième Partie10 - Au Temps des Chevaliers de l'An Mil - V et VI - Pep gwir miret strizh - Tous droits réservés - All rights reserved . " Le Passeur des Mondes " , Copyright 2005 SGDL / Dan Ar Wern et arbredor.com , 2007 et 2008

( Version Numérique ) .
                        
                             ___



Notes :
5 -
Voir 2è Partie , " L'Accomplissement " , Chapitre 6 , 1 : " Confession de Roll "
6 - Symbolique du carré magique " Sator "
7 - Evangile de Philippe ( 4 et 5 ) - Texte apocryphe du IIe Siècle .
8 - Alain II ( 910 - 952 ) , surnommé Barbe-Torte , ou " Al Louarn " ( Le Renard ) , comte de Poher puis duc de Bretagne ( 936 ) .
- Drogon , comte de Nantes , Duc de Bretagne ( 952 - 958 ) , fils et successeur légitime d'Alain Barbetorte .
9 - Salomon ( Salaün ) , Roi de Bretagne de 857 à 874 .
10 - " Barzaz Breiz " , chants populaires de la Bretagne , 1839 , par Théodore Hersart de la Villemarqué / Kervarker ( 1815 - 1895 ) - XV - Ar Falc'hon / Le Faucon .
Sur Geoffroy 1er , voir note suivante ( 11 ) .

                                 
                 

Repost 0
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 15:59
LE PASSEUR DES MONDES ( 1er Cercle ) - VIII - La Croisade - 10 - Au Temps des Chevaliers de L'An Mil ( III et IV ) .

Premier Cercle :

A la Pointe du Jour ...


Le Passeur des Mondes ( VIII )


Troisième Partie


/ La Croisade /
" Il y a dans la Pierre un Signe énigmatique ,
  Gravé dans le profond de Son Sang flamboyant
... "
  Es ist dem Stein ein rätselhaftes Zeichen ,
  Tief eingegraben in Sein glühend Blut
... "
Novalis - " Heinrich Von Ofterdingen " - L'Escarboucle / der Karfunkel


- La Croisade -


10 - Au Temps des Chevaliers de l'An Mil


( Récit du grand-père )

" ...
Et voici qu'apparut à mes yeux un cheval blanc ,
     Celui qui le montait tenait un arc ,
     On lui donna une Couronne , et il partit en Vainqueur
... "

Apocalypse de Saint Jean , 6 .



III - Le Massacre de la Saint-Michel


                           
                           " ... Les trente années qui suivirent 907 , après la mort d'Alain 1er le Grand , poursuivit le narrateur , furent terribles pour la Bretagne ! (1 )
A quoi , me demanderas-tu , ressembla cette époque , remplie d'horreur et de désolation ? On aurait dit la fin des temps ...
                           Les Vikings Normands revenaient sans cesse , comme les flots d'une invincible marée montante , ravageant les terres , bouleversant le pays de fond en comble !
Et personne , aucun roi , aucun duc , ne pouvait se dresser contre eux !
                           " Ils vinrent même s'établir jusque dans la Cornouaille , selon " La Chronique de Nantes " , qui évoque les nombreux meurtres perpétrés par une colonne infernale aux ordres d'un certain Roll ... ( 2 )
Et , du coin de l'oeil , le grand-père observait son petit-fils , tout gêné , soudain , que son cousin portât ce prénom de malheur , à en juger par sa mine rougissante et pitoyable .
                           " Ceux-là  furent pourtant massacrés le jour de la Saint Michel , continua-t-il ... Mais de nouvelles nuées de barbares déferlèrent sur la contrée , par terre ou par mer . L'épouvante était à son comble !
Un seul comté résista , toutefois , celui de Léon , qui avait pour seigneur Even , plus tard nommé " Le Vaillant "
                           " Partout ailleurs , nobles et magistrats s'enfuirent , regagnant l'Angleterre qui , jadis , avait chassé leurs aïeux .
Ce fut une désertion générale : les pauvres fermiers ou cultivateurs demeurèrent sans chefs , sans secours , devant le fer ou la torche des " Hommes du Nord " ! ( 3 )
Dieu fasse , ajouta le marin d'un air sombre , que nous ne connaissions plus de telles sauvageries !


IV - Fontaine Sainte-Marie

                           
         Tout l'après-midi , Yann fixa , songeur , l'immensité des flots , qui lui faisaient revivre par l'esprit , comme sur un écran géant de cinématographe , les dernières heures de sa fantastique aventure : il revit , miroitant parmi les vagues baignées d'un soleil étincelant , le visage mystérieux de Virginia , qui lui était apparue jouant de la harpe dans le salon de musique . ( 4 )
Il se remémora les paroles prophétiques du vieux Barthélémy , dont il n'avait parlé à personne .
                            A la nuit tombante , fasciné par l'éclat du ciel parsemé d'étoiles , notre jeune voyageur se souvint encore des visiteurs de l'espace . Il prit la longue-vue , les cherchant vers la Grande Ourse et la constellation d'Orion .
   

                           
                            Le capitaine , qui avait laissé au nouveau chef les commandes , sortit de la timonerie où il s'était enfermé , avant de le rejoindre sur le gaillard d'avant . 
Puis il reprit le cours de son récit :
" ... Lorsqu'Alain Barbe-Torte débarqua à Cancale en 938 , venant d'outre-Manche , il défit les envahisseurs du côté de Dol , ensuite à Saint-Brieuc
Bientôt , ce fut la victoire du pré Saint-Aignan , près de Nantes , marquée par le miracle de la Vierge qui , dit-on , pour calmer la grande soif du duc , finit par céder à ses prières insistantes , lui ouvrant une fontaine où lui et les siens , suffisamment rafraîchis , purent prendre courage et retourner triomphants à la bataille .  
                            " Mais la capitale elle-même , affreusement brûlée , presque abandonnée par sa population depuis trois décades , n'offrait plus qu'un horrible champs de ruines : restes de murailles calcinées , gisant au milieu d'une végétation redevenue sauvage , où l'on voyait parfois quelques mendiants en loques , telle , désormais , se montrait Nantes , jadis la plus belle des cités de Bretagne !
Au spectacle de cette tragédie , tout le monde se mit à verser des larmes ! 


( A Suivre )

                            ___


DAN AR WERN
- Le Passeur des Mondes ( 1er Cercle ) - VIII - La Croisade - Troisième Partie10 - Au Temps des Chevaliers de l'An Mil - III et IV - Pep gwir miret strizh / All rights reserved / Tous droits réservés . " Le Passeur des Mondes " , Copyright 2005 SGDL / Dan Ar Wern et arbredor.com , 2007 et 2008 ( version numérique ) .

                            ___
Notes :
1 - Alain 1er
, le Grand ( vers 890 - 907 ) , Roi de Bretagne .
2 - La " Chronique de Nantes " , recueil de récits historiques datant du Haut Moyen-Âge ( 570 - 1050 )
3 - Les " Hommes du Nord " ( Norsemen ) , autre appellation des Vikings .
4 - Voir " Le Passeur des Mondes " , 2è Partie , chapitre 6 : " Confession de Roll " ( 1 )

                    

Repost 0
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 10:35
Emsonjoù ( 8 )


Sell un Ael
" ... Mibien Doue , o welout penaos e oa koant merc'hed an dud ,
A gemeras gwragez a-douez ar re holl a blije dezho .

Les habitants du Ciel  , constatant que les filles des hommes étaient belles ,
Choisirent  des femmes parmi elles . "
Geneliezh / Genèse , 6 , 2 .


Skleurenn guzh , Lueur cachée
E sell un Ael , Dans le regard d'un Ange ,
Penaos e vo trec'h , Comment vaincra-t-il
D'an amzer gollet , Ce temps perdu
Evit echuin ar Bed , A façonner le Monde ,
O skrivan war an traezh , En écrivant sur le sable
Anv e garantez ? Le nom de son amour ?

Aet eo heman gant ar mor , La mer l'a emporté ,
Hag e tiskulio d'e Zoue , Il dévoilera son angoisse
E enkrez , A Dieu ,
O tiskargan e gor , Lui confiant sa brûlure ,
Ha  marse , e laro dezhi , Et , peut-être , à elle ,
Dreist-gonvor , Beaucoup plus ...


DAN AR WERN - Emsonjoù - 8 - Sell un Ael - Mezheven 2009 - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés . " Emsonjoù " , Copyright 2007 / 2008 .
Film : Brad Siberling ( 1998 ) , gant Meg Ryan ha Nicholas Cage : " City of Angels "
Repost 0
Published by Dan Ar Wern - dans Emsonjoù
commenter cet article
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 13:32

Al Lizher
- Istor
ur Vignioniezh Kozh -



Deizlevr , Envorennoù ( II )
evit Annemarie Schwarzenbach




6 - Lorelei
" Un istor eus amzerioù kozh ,
  Hep ehan , a stok va envor
... "
Heinrich Heine - " Al Lorelei  " 

                                                                                      

                           E-lec'h mont kuit en diwezh , e tiskulias din ankenioù bras he doa bet o vevan en un tiegezh ma veze ret ennan ober neuzioù ha , dre ziskouez diavaezioù bourrus d'an holl , o tisplegan ivez , a-wel dezho , e beadra .                     
Staget e oamp gant un diviz diwar-benn al Lennegezh , ar Sonerezh .
En he gourvez war ar sofa , ec'h heuliae moged he sigaretenn , o klask en ul lec'h all , kevrinus , roudoù hunvreoù kaer he bugaleaj , evel palezioù marzhus " Ludwig " , pe garantezioù luziet he c'henvroadez , Annemarie Schwarzenbach . ( 16 )


                  
                  Digoret em boa va c'halon a-zivout ar vuhez-man ken dister a oa din , pa labouren evit ar stad C'hall e Pariz . Komzet am boa ivez dezhi eus va c'hoantoù beajin d'ar broioù pell .
War-dro div pe deir eur , e voe mennet ar goulm da nijal kuit , hep gortoz em c'hichen kentan skleur an tarzh-deiz ... Seblantout a rae bezan trist , divarc'het .
                  Kas-digas e oa bet an devezh war-lerc'h evidon , o vont hag o tont afo dizehan : prosezadurioù , rentaoù-kont ur selaouerezh , tud o sevel klemmoù ...
Dispeg ebet 'pad an deiz !
Daoust ma oa berr va amzer , e klaskis pellgomz dezhi koulskoude . Bewech e ris tro-wenn , ha padal , o c'hwitan warni evel-se , em boa chans da glevout he mouezh voug er responter , hini Brünhild pe Lorelei , n'ouzon ket ken , a entane muioc'h c'hoazh va c'halon ! ( 17 )
                   Pa zeuis d'he c'hêr da serr-noz , ne gavis den ebet , siwazh . Ur wallhunvre a oa evidon , hep na vije bet va frinsez em c'hichen : evel Siegfried , e faltazien anezhi morgousket war ur roc'h c'hronnet gant ar flammoù ! Ken pell diouzh ar Walhalla ! ( 18 )
                   Ne voen ket evit serrin lagad ebet , ha padal , pa daolis ur sell , en hent , ouzh kelaouennoù-mintin a sache va evezh , e peurechuas ar re-se d'am zennan eus anken an digousk , rak ma voe divarc'het , er c'hontrol , va daoulagad ganto .
Edo ur Suisez o paouez bezan skrapet , hag un daspren savet goude dre bellgomz ouzh bod-skrivan kazetenn-bemdeziek vras ar Gêrbenn .
                   Ha pelloc'h , e ijinen ma veze un enseller " IGS " o c'hortoz ac'hanon e burev ar patrom , gant ur mousc'hoarzh laouen o paran war e ziweuz . ( 19 )
Dre ma'z afen di , e talfen ivez ouzh selloù diskredik va c'henseurted , en abeg ma oa bet skrivet va anv war garnedig-chomlec'hioù ar c'houzanvez .
Met arabat e vefe bet , diouzhin , ober re vuan evit mennout un dra bennak diwar-benn kement-se , a zeraoufen da zisklerian dezho goude , evit en em zifenn . Ha ne oa ket bet fiziet ennon an enklask-man war chekennoù laeret ?
E-tal beg pennwazer ar Servij o vont kamm , e vefe ret din diskouez , neuze , peseurt tud e oa an daou bezh fall a baotred start ha krenv o doa graet ged dirak dor Sibylle daou zeiz abretoc'h .
N'oufed ket petra respont din , a-dra-sur .  O selloù kurius a vefe o paran warnon . Ha me , da sonjal e c'hellfen bezan hardizh outo gant netraigoù evel-se , pa vezen-me ivez en enkrez !
                   Un tammig amzer goude , e tegouezhas un darvoud all iskis .
Hep nemeur a spi , e pellgomzis da dTom .
Heman a roas din da c'houzout e oa bet kaset dre veur a wech " hor " c'heneilez d'ar bredospital , skoet gant an drammin hag an evan re . Ur wech all , he doa klasket goudor d'e gêr zoken , goude dezhi bezan tec'het kuit d'ar red diouzh an ospital .
A-benn-red ivez , ez is da vMarmottan evit gouzout muioc'h . (20 )
                   Padal , e-pad an eurioù-se ken poanius ma glasken he roudoù en aner , n'em boa ket pledet gant un dra bennak pouezus : tra ma weladenne din , e oa bet skrapet e draoù digant ti-bank ar " Champs-Elysées " !
                   Meur a zeiz a yeas e-biou da c'houde , hep keloù ebet diganti . O vezan na ouien ket resis petra ober , e stagis da skrivan dezhi . 
Esaean a ris d'he frealzin gant un tamm gerioù touellus a garantez , na c'hellen-me kredin anezho zoken .
Ha neuze , e kase al lizher d'he chomlec'h e Suis .

Ur respont a resevis dizale diganti .


( Da Vezan Kendalc'het )

                                  
                                    ___


DAN AR WERN - Al Lizher - 6 - Lorelei - Mezheven 2009 - Deizlevr Yann Kervern  ( II ) - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - E Brezhoneg / Version Bretonne . " Al Lizher / La Lettre " , Copyright 2008 .

                           ___
Notennoù
:
16 - Loeiz II ( 1845 - 1886 ) , roue bavariat ( Ludwig II. , 1864 - 1886 ) , sot-pitilh gant an Arzoù-Kaer . Kestell boemus 'zo bet savet a-drugarez dezhan .
- Annemarie Schwarzenbach ( 1908 - 1942 ) , skrivagnerez , kelaouennerez ha rederez-vro ganet e Suis .
17 - Brünhild , tudenn ar vitologiezh hanternoz . Ganti a ra Richard Wagner e peder rann " Gwalenn an Nibelungen " ( Der Ring des Nibelungen , 1854 - 1874 ) .
- Lorelei : morverc'h c'hermanek a lak bigi ha martoloded ar Roen war o diskar .
18 - Siegfried , haroz mojennel ar vitologiezh hanternoz e-barzh oberennoù Wagner ( Der Ring ) .
- Walhalla : Gwenved ar vrezelourien galonek er vitologiezh c'hermanek ha skandinavat . 
19 - IGS : Ensellerezh Meur Servijoù Prefeti Polis Pariz . Karget da reolin pezh a ra Poliserien Pariz .
20 - Ospital Marmottan : Kreizenn brederian evit an drammidi , 17 / 19 , straed Armaille - 75017 - Pariz .
Taolennoù : " Ur Vorganez " ( A Mermaid , 1901 ) , " Lamia " ( 1909 ) , gant John William Waterhouse ( 1849 - 1917 )

                                 

Repost 0
6 juin 2009 6 06 /06 /juin /2009 18:00
LES ETOILES DU MATIN - 12 - Ganeomp ' Vo an Trec'h ! We Shall Overcome ! Nous Vaincrons !


Les Etoiles du Matin - Steredennoù ar Mintin - The Morning stars ( 12 )



Ganeomp ' Vo an Trec'h !
Da Yann-Kel , ha d'an holl re varvet 'vit Frankiz hon Bro !


Ganeomp 'vo an trec'h , un deiz ,

Pa gerzhimp dorn-ha-dorn ,

Hag e peoc'h e vevimp ,

N'hon eus ket aon ,

Rak aon ne vo ken ,

Un deiz ,

 , kredin a ran start ,

E don va c'halon ,

E vo an trec'h ganeomp ,

Un deiz !

Frankiz-Breizh.jpg 


Rak aon ne vo ken ,

Gant ar Bed-holl ganeomp ,

En digenvez n'omp ket ,

Ha ne vimp ken ,

Breman !


DAN AR WERN - Les Etoiles du Matin - 12 - Ganeomp 'Vo an Trec'h ! - 6 a viz Mezheven 2009 ( D-Day ) - Awenet gant ar c'han hengounel amerikan " We Shall Overcome " , all rights reserved - Pep gwir miret strizh / All rights reserved / Tous droits réservés . " Les Etoiles du Matin " , Copyright 2007 . 

     

Repost 0
Published by Dan Ar Wern - dans Gwerzioù - Barzhoniezh
commenter cet article
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 12:06


Everyday ( 2 )

In loving memory of all those who were on AF 447 ,
for Anne and Eithne , and maybe for some unknown disappointed lover aboard ...
 
" What is the way to the abode of Light ?
  And where does Darkness reside
? "
Job , 38 , 19 .


It's hard to find your way ,
Where no one ever goes ,
You only follow shadows ,
Will they ever stay ?
Every day plays the same game ,
You did'nt know the Rule ,
Women leave as they came ,
Who shows them stars
'S made a fool ...

Sometimes , you get high ,
Like this plane in the sky ,
But often you're down ,
Feeling alone ...

And it's hard flying your way ,
Some clouds make thunder ,
There's a better place to stay ,
Thinking of your lover ,                                      
But each time you see her face again ,


Thru diamonds of the past ,
An angel shines on your pains ,
Maybe It won't last ...

Everyday it's a new fight ,
Don't you even learn the Code ,
How to drive in that night ,
Turning off the Road ?


DAN AR WERN - Crossroads , Maze and Puzzles ... VIII - Everyday ( 2 ) - 1980 / June 2009 - Pep gwir miret strizh / All rights reserved / Tous droits réservés . " Crossroads , Maze and Puzzles ... " , Copyright 2006 .
Eithne Walls picture , a member of " Riverdance " ( 1980 - 2009+ RIP ) .

 

Repost 0
Published by Dan Ar Wern - dans Poems and Songs
commenter cet article
29 mai 2009 5 29 /05 /mai /2009 12:04



AUBERIVE
( 13 )



La Porte Océane ( 8 )
( Suite de : "Histoire d'un Chef d'Orchestre " )
" Mon Dieu , mon Dieu , pourquoi faut-il aussi longtemps ,
  Pourquoi faut-il , pour que je puisse Vous aimer ,
  Que Vous foudroyiez les fleurs de mon printemps
? "
Francis Jammes - " Clairières Dans le Ciel  " -
L'Eglise Habillée de Feuilles ( 17 )


1ère Partie : Marikele


                     

                    Deuxième Journée


                             
                   8 - Le froid glaçant son corps telle une vieille complainte aux échos lancinants lui dévorant les entrailles :
" What shall we use to fill the empty spaces
  Where waves of hunger roar
? " ( 20 )
Et pour toute réponse à ces rumeurs éloignées , mystérieuses , le silence de l'autoroute complètement déserte venant troubler davantage son âme dévastée ...
                   Ce qu'il découvrit au réveil le stupéfia : plusieurs satellites qu'on voyait graviter autour d'un Soleil aux couleurs changeantes , bien plus gros que celui réchauffant notre Terre , dont l'ombre sinistre formait un hologramme ! 
Il en compta six , identiques par paires , plus ou moins proches , plus ou moins lumineux , chacun traînant le reflet noir , la face cachée de l'autre ... Mais parfois croyait-il seulement surprendre le sourire désenchanté d'une Lune adombrant le rêve de sa jumelle ... 


                   C'est en discernant la fumée lointaine d'un navire à l'horizon bleu-rouge des hauts-fonds qu'il se remémora soudain son incroyable aventure !

Il était seul , immobile , étendu sur l'herbe verte balayée par le vent mordant , son regard voilé se perdait comme lui dans les profondeurs obscures d'une  étrange destinée ...

Se souvenant alors de ce périple qu'il avait cru n'être qu'un mauvais rêve , 
il tenta en vain de rassembler ses esprits . Car il avait peur , il tremblait de tous ses membres ! ( 21 )
                   Le temps passa ...

Parvenant peu à peu à retrouver son calme , il finit  par se lever , s'élançant d'un bond sur le tablier de bitume recouvrant l'immense pont suspendu .
C'était un gigantesque ouvrage d'art battu par la furie océane , montant graduellement vers le ciel . On ne pouvait , d'ailleurs , qu'en deviner les premiers contours . Des brumes de mer l'enveloppaient de toutes parts , noyant son armature de ferraille , qui semblait se perdre ensuite à l'horizon .
Le plus étrange était cet indicible sentiment de désolation , de solitude émanant de cette carcasse imposante , monstrueuse création d'un monde inconnu !
                   Il marcha longtemps sur une prairie verdoyante où d'innombrables touffes d'herbe ondulaient comme les vagues de la mer en contrebas , s'agitant sous les hurlements de la tempête et le cri sauvage des cormorans , des mouettes ...
Quel prodigieux spectacle , songea-t-il , en contemplant ce paysage capable de rendre à l'enfant ses trésors d'hier !
                   Sans rien y comprendre , il se mit à courir avec l'entrain de sa jeunesse retrouvée !



( A Suivre )

                                   ___


DAN AR WERN - Auberive ( 3e Cercle ) - 13 - La Porte Océane - 8 - Septembre 2004 / Revu : Mai 2009 - Pep gwir miret strizh / All rights reserved / Tous droits réservés . " Auberive " , Copyright 2006 .

                                   ___
Notes
:
20 - Chanson : "Empty Spaces " (What Shall We Do Now ? ) de Roger Waters , interprétée par Pink Floyd : " Que nous faudra-t-il faire pour remplir les espaces vides rugissant de leurs vagues de faim ? "
Album  : "The Wall " ( 1979 ) , Copyright Pink Floyd Music LTD. 

Film d'Alan Parker ( 1982 ) , basé sur l'album . Tous droits réservés / All rights reserved .
21 - Auberive 11 : " Histoire d'un Chef d'Orchestre " , 11 , V , 23 - L'Enfant Joue au Ballon .




                                              

Repost 0
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 11:38

Le Chemin Perdu ( 20 )
 

A-Dreuz ar Goadeg
 

da Viktor Segalen , marvet en Uhelgoad ,

( + 21 a viz Mae 1919  )

 

" Der Sturm hat ihre Stämme gefällt ,

  O , meine Seele war ein Wald ... "

Else Lasker-Schüler ( 1869 - 1945 ) *

 

 

Pa 'z an da vale didu

A-dreuz ar goadeg ,

En em c'houlenn a ran a-wechoù

Men 'vo kuzhet va repu ,

Men ec'h echuo penn

Ar wenodenn ?

 

Hir eo an hent ,

Ken diaes hor buhez ,

Ha ret 'vo deomp mont pelloc'h

'Get skeudoù an tann ,

Ma fell deomp damwelout hepken

Sked an heol splann !

 

 

Pep devezh a dremen ,

Pep nozvezh ' zeu , 

Pokoù an avel-hanv a flouro

Delioù an derwenn , 

Hag ivez

Blev skanv va c'harantez ,

Kent m'en em gollo ,

Dindan an arnev ,

An deil ...

 

DAN AR WERN - Le Chemin Perdu - 20 - A-Dreuz ar Goadeg - Gouhere 1985 - Bet embannet war AL LIAMM 295 ( Meurzh / Ebrel 1996 ) - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés . "Le Chemin Perdu " , copyright 1992 . 

 

* " Nun Schlummert meine Seele "
( " Gesammelte Gedichte " , 1917 . )



" Ar wenodenn , marellet-holl
  A zelioù kras hag a ginvi
... "
                                    

Paol Lukas ( 1827 - 1858 )

 

 

- 36

Repost 0
Published by Dan Ar Wern - dans Le Chemin Perdu
commenter cet article
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 11:53

AUBERIVE ( 13 )


La Porte Océane ( 7 )
( Suite de : "Histoire d'Un Chef d'Orchestre " )
" Mon Dieu , mon Dieu , pourquoi faut-il aussi longtemps ,
  Pourquoi faut-il , pour que je puisse Vous aimer ,
  Que Vous foudroyiez les fleurs de mon printemps
? "
Francis Jammes - " Clairières Dans le Ciel " -
L'Eglise Habillée de Feuilles ( 17 )


1ère Partie : Marikele   


                                 

                     Deuxième Journée



                             
                    7 - Il ne vit rien qu'une ombre dans le lointain , quelque chose comme une vague et fantomatique silhouette ...
Il voulut lui crier , dans un élan de désespoir :
" Je vous en prie , dites-moi où je me trouve ! "
Mais le phénomène parut s'évanouir tout à coup . Que faire ?
Il y avait une petite porte-fenêtre en hauteur , à moitié ouverte . Il parvint à s'y hisser , grimpant sur une chaise providentielle , puis forçant la poignée , réussit à se faufiler au-dehors
par l'étroit passage .

Quelques pas seulement sur une sorte de corniche le séparaient du vide !                            

                       Comme Sisyphe , il redoutait de vivre un éternel cauchemar !( 16 )

Le Destin ne ressemble-t-il pas à l'aube d'un moulin tournant sur des eaux sombres , petite ritournelle que lui chantait sa mère jadis pour l'endormir le soir , avant que les dernières lueurs du jour ne basculent dans l'océan de la nuit ? ( 17 )
Cette fois , ce furent de grosses lettres lumineuses qui s'efforçèrent de transpercer des lambeaux de brume s'effilochant comme du coton gris sur les arbres de la cour , faisant vite disparaître sa nostalgie de l'enfance !
                    Voici ce qu'il put déchiffrer dans un frisson d'angoisse , après cette bouleversante découverte :
Hôpital de Recouvrance " ! 
" Mon Dieu ! , se dit-il , mais alors , je ne suis plus en Alsace ! "
Que s'était-il passé ?

                    Une voix fluette et jeune le héla mystérieusement .
C'était ce garçon de tout à l'heure , celui du rêve ... ( 18 )
Il crut reconnaître en lui sa propre image , au temps lointain de sa jeunesse insouciante .
- Bonjour , Monsieur Kervern , il me semble qu'on vous attend  ! " , fit en souriant le bambin .
" La Mort , pensa-t-il , prend souvent les yeux de ceux qui vont mourir pour observer les vivants ... " ( 19 )
                    Car c'était bien son double qui venait d'interpeller ainsi le voyageur . Il l'invitait même à partir le retrouver sur la lande au pays de leurs souvenirs d'autrefois ...
La plainte venteuse , chargée d'embruns , lui répétait sans cesse une obsédante mélopée , écho de la chanson des vagues sur la plage , qu'il pressentait toutes proches , fantômes insaisissables , dérisoires de ses amours perdus :
" Qu'as-tu fait de ta vie , qu'as-tu fait de ta vie  ?...
  M'aimes-tu
  ? " , lui chantonnait le flot cruel .

  

 

                    L'apparition s'était dissoute avec les dernières nappes de brouillard .
Fred emprunta l'escalier de service , rongé par la rouille . Il se retrouva ensuite sur une grande route abandonnée .
On aurait dit qu'elle prenait son envol vers le large , pleine d'espoir .
Mais à quoi pouvait-elle bien servir ? , se demanda-t-il . Tout semblait désert .
Personne alentour , aucun véhicule ...
                    Tressaillant de peur , il s'écroula sur le sol mouillé , vaincu par la fatigue et la solitude , épuisé ... 


( A Suivre )

                                 ___


DAN AR WERN - Auberive ( 3e Cercle ) - 13 - La Porte Océane - 7 - Septembre 2004 / Revu : Mai 2009 - Pep gwir miret strizh / All rights reserved / Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . " Auberive " , Copyright 2006 .  

                    ___
Notes
:
16 - Sisyphe , fils d'Eole , fut condamné , par une sentence éternelle , à rouler sur le versant d'une montagne un immense rocher qui , dès qu'il atteignait le sommet , retombait sans cesse . Albert Camus ( 1913 - 1960 ) , philosophe et romancier français , s'inspira du " Mythe de Sisyphe " pour écrire son oeuvre , qui porte le même titre ( 1942 ) .

17 - Comptine du Pays de Vannes : " Pep hini d'e dro , hag ar vilin a dro ... " ( Chacun son tour , et tourne le moulin ... )
18 - " Histoire d'un Chef d'Orchestre " ( Auberive 11 , V , 24 - L'Enfant Joue au Ballon ) .
19 - In " Chaque Homme dans sa Nuit " ( 1960 ) , roman de Julien Green ( 1900 - 1998 ) , écrivain franco-américain de langue française , membre de l'Académie .

          

Repost 0
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 14:49




Unan Bennak Evel-Se

( 11 )       


Griffures de Pluie

" Pose-moi comme un sceau sur ton coeur ,
  Comme une Pierre gravée que tu portes au bras ,
  Car l'Amour est fort comme la Mort
... "
  Cantique des Cantiques , 8 , 6 .
Cerisiers-fleurs.jpg

Tapis de pétales de cerisiers-fleurs ,
Par terre ,
Griffures de pluie

Dans l'air ,

Sur les carreaux sales des voitures ,

Dans mon coeur ,

Morsures de bruine ,

Me désespèrent ...


R
ires d'enfant-papillon
Qui se posent

Sur une rose ,
Oh , j'ai mal
De l'ennui des eaux grises
Des canaux de Venise ,
Morceau de Lune ,
Au miroir d'une lagune ,

Reflet qui s'enfuit ...venise--13-.jpg


Promesse
D'anciens printemps ,
Ton corps blanc me presse ,
Nuits blanches d'ivresse

Au fond de tes yeux ,

Je voyage
En Italie ...


S
anguines roses de Milan ,

Cousues sur ton corsage ,

Qui meurent

Sans âge ,

Griffures de pluie ,

Taches de sang ,

La vie ,
Couleur de tes vingt ans ...




DAN AR WERN
- Unan Bennak Evel-Se - 11 - Griffures de Pluie - 1990 / 2009 - Pep gwir miret strizh / All rights reserved / Tous droits réservés . " Unan Bennak Evel-Se " , Copyright 2007 .


Photo : Vittoria Puccini
Tableau
: The Beloved " ( 1865 - 1866 ) , par Dante Gabriel Rossetti ( 1828 - 1882 ) , peintre préraphaélite anglais .

 

 
                          

Repost 0
Published by Dan Ar Wern - dans Poésies - Chants
commenter cet article

Articles Récents

Liens