Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 09:12

Histoire d'une Mystérieuse Inconnue

pour Stefan Zweig

 

Je sais que c'est inexplicable ,

   Que vous comprenez

   Ce que je ne sais même pas dire ... "

Dialogue de "Lettre d'une Inconnue

( Letter From an Unknown Woman ) * 

 

 

 JOURNAL ( III )

 

 

      Transfiguration 3

 

 

11 - Le Cours d'une Vie

 

 

 

- Pages du Journal -

 

 

 

       " Je m'interrogeais longtemps sur la présence dans l'avion de cette fille "providentiellement " connue dans une station des Alpes vingt ans plus tôt . ( 57 ) N'était-ce qu'un hasard si Virginia portait le même nom que ma grand-tante Morgane , la mère de Roll Dagorn ? Etait-elle aussi allée en Bretagne ?

Il est vrai que j'ignorais alors les détails d'une filiation bien compliquée . ( 58 )

       Et puis , je dois l'avouer , troublé par ces retrouvailles inattendues , je n'avais pas réussi pendant le voyage à me concentrer suffisamment sur le manuscrit de mon père , chef secret de l'Arche .

 

       Avec d'infinies précautions , j'en pris davantage connaissance en un coin discret de Manhattan où j'avais décidé d'établir ma nouvelle résidence .

A l'époque , j'avais beaucoup de mal à me faire une idée claire sur tous mes problèmes . Depuis l'histoire de Central Park , je n'avais plus confiance en personne . Ma mémoire , elle aussi , semblait me trahir , Olga ayant à mes yeux fait tout son possible  pour me convaincre de l'inanité de mes rêves . Pourtant , le visage de Fred revenait de temps à autre illuminer les nuits sombres de ma conscience . Je fis même un saut dans l'ouest à la recherche de la disparue , mais en vain ... Marieke elle-même était introuvable  ! ( 59 ) "

 

       " Boris porte une étrange chevalière , était-il noté sur la dernière page de la prose paternelle . Il a le teint basané d'un méridional .

Nous l'avions rencontré dans le boudoir de Cléo de Mérode , au temps de notre jeunesse , le lendemain de la fameuse soirée chez la comtesse de Brocéliande . ( 60 )

Petit-fils de Cagliostro par sa mère Joséphine , il représentait les intérêts de son demi-frère Léo , milliardaire américain tragiquement mort des suites d'un incendie , avait conclu l'enquête , et dont la fortune venait du pétrole et des armes .

C'est ainsi qu'il parcourut la planète , passionné comme lui par les mystères du Graal , cette gemme prodigieuse tombée du ciel  !

 

       Pour les besoins de l'entreprise , il finit par découvrir le petit village des Forges , lieu de fabrication d'un métal jadis incomparable !

Abusé par la jumelle jalouse de sa fiancée , il apprit d'étranges rumeurs de celle qui s'était éprise de lui en cachette !

Roll devait naître de cette union forcée , d'abord pris en charge par Mona , aînée de la famille et demi-soeur de la malheureuse Morgane qui avait honteusement préféré fuir à Paris puis Boston où , par vengeance , elle fit alors tout son possible pour séduire Léo , entiché de sa noblesse et de ses origines celtes .

 

     Les fiançailles de Boris y furent célébrées dans le malheur et la tristesse en présence de la troisième fille de Tadig Tanguern .

C'est là que les deux futurs ennemis cachés se rencontrèrent brièvement pour la seconde fois .

Car Boris était , auparavant , parti en Russie avec Anna , celle-ci devenant dame de la cour et comtesse Pavlovska , du titre donné récemment par l'empereur à son mari , nouveau chef " officieux " de la police .

Assisté d'inspecteurs de la Sûreté française , ne venait-il pas en effet de tromper un certain Raspoutine , amoureux de l'impératrice , grâce à la ressemblance d'une de ses femmes de ménage avec l'illustre altesse , en profitant pour lui dérober le bijou des Romanov ? ( 61 )

Ce qui ne l'empêcha pas de convoiter par ailleurs , sous un déguisement , la main de Sophie de Brocéliande , fille du baron d'empire , qui se faisait appeler marquis de Montfort  ( mon grand-père ) . 

     

      Notre famille avait récupéré les biens des Lohéac , chassés par la Révolution . Pendant la campagne d'Egypte , Napoléon s'était renseigné sur l'existence d'un mystérieux talisman , son double , capable de pérenniser sa dynastie .

Après tout , n'était-il pas l'héritier d'Alexandre ?

D'où sa formule ambigüe : " Soldats , du haut de ces pyramides , quarante siècles  ( c'est-à-dire mon auguste personne ) vous contemplent ... " ( 62 )

       Voulant récompenser le courage et la fidélité de son lieutenant Roland de Montfort , cousin de Louis-Charles de Marbeuf , il finança la construction du manoir d' "Haligan " , réalisée à l'identique de celui plus ancien d'Auberive .

On dit que Bonaparte avait des origines bretonnes . Que penser de son voyage " incognito " , lorsqu'il put enfin se trouver seul devant les grottes et cavités des Forges ?

Ne se prit-il pas alors pour l'homme attendu par Henri l'Oiseleur , son homologue germanique , chargé de la résurrection du Grand Empire d 'Occident ? ( 63 )

 

Très certainement , Boris a lui aussi rêvé d'être empereur  ! "

   

       Ici se terminaient les quelques rajouts concluant le cahier-souvenir de mon père . ( 64 )

Je restais très perplexe après leur lecture , trouvant pour le moins fantaisistes les spéculations de leur auteur .

 

       Cependant , le temps passa . J'avais souhaité , par peur et par méfiance , rompre tous liens m'attachant encore à ceux qui , pensais-je , avaient décidé de me tuer , privilégiant le choix de la solitude et des souvenirs  , vivotant loin du centre dans un nouvel emploi de vendeur de tableaux et d'antiquités  .

       Je me sentais si seul , parfois , qu'il m'arrivait de finir ivre mort dans un hôtel minable de Harlem aux bras d'une prostituée .

A la fin du jour , je contemplais le crépuscule tombant sur les eaux sombres de l'Hudson , me prenant moi-aussi pour un artiste , tentant de repeindre le cours d'une vie tumultueuse aux couleurs du grand fleuve courant vers le large ...

Repensant à ce moment de bonheur avec Stasia , j'avais des envies de suicide , me voyant m'envoler des bras de la Statue de la Liberté pour la rejoindre ...

 

      Un jour d'hiver , me croyant suivi , je lachai tout mon attirail de peinture , courant comme un fou dans Central Park . Soudain , nous nous reconnûmes dans la froidure et le givre , malgré la buée sur nos lunettes noires . La Reine de mes nuits d'ivresse tombait miraculeusement du ciel à ma rencontre , elle était là , m'envoyant ses baisers de neige au pied de la Statue de l'Ange , vêtue d'un manteau blanc , derrière un landau poussé par Tom ...

Souriante , elle me montra notre fils Yannig junior emmitouflé dans ses couvertures ...

- Les temps sont proches , me dit-elle , faisant taire ma surprise et mes innombrables questions , l'heure est venue d'agir !

Le Grand Roi des prophéties , vois-tuc'est le seul trésor de l'Arche ! Il doit réformer le Monde , unir l'Orient à l'Occident ...

C'est lui , l'obscur héritier d'une vieille famille d'Armorique et de la fille cachée du dernier Tsar de toutes les Russies ...

       Napoléon , m'expliqua-t-elle encore , avait voulu s'emparer du Talisman de l'Etoile , autrefois dissimulé dans le collier de Marie-Antoinette , ne comprenant pas que cette Pierre maudite pouvait le conduire à sa perte . Nicolas II , lui , le savait , lorsqu'il pensa sauver son trône en rendant ce bijou du Diable à la nation sacrilège qui avait crucifié son Roi et son Temple ...

Boris ou Fred , son double palingénésique , l'utilisèrent pour tenter d'asservir les âmes de l'Ancienne Alliance et dominer le monde ils ont échoué comme furent détruits les rêves de l'Atlantide emportant les deux incarnats qui se joindront sur Athos au troisième quand le Maître tendra ses deux bras tel un phare éclairant l'univers !

  

  Mont-athos.jpg

 

 

             Notre ermitage se trouvait sur le flanc méridional de la péninsule , en à-pic au-dessus de la mer .

Avant la tombée de la nuit , nous longeâmes par curiosité la falaise dominant une petite crique où , selon la légende , débarqua Pierre l'Athonite . ( 65 )

Nous cheminions côte à côte près de la Grande Laure , entre l'azur du ciel immense et les flots incandescents , baignés de solitude vertigineuse . ( 66)

Un bref instant , la promeneuse dénoua sa longue chevelure au milieu des cyprès immobiles , témoins de l'éternité ...

       Tandis que l'horizon s'embrasait d'un soleil rouge , leur onde soyeuse parut ruisseler sur le miroir étincelant des vagues .

J'entendis alors le chant d'une sirène psalmodiant nos Destinées : c'était Virginia , se retournant soudain , qui dévoilait son vrai visage au bord de l'abîme . Elle fit un pas vers moi .

- Demain se lèvera l'aube d'une vie toute neuve , finit-elle par m'avouer d'un regard plein de feuJ'arrive , après une longue attente , au pays de mon âme ... C'est là que nous élèverons notre fils , le nouvel éon ...

 

        Je restais songeur , l'observant d'un oeil envieux mais dubitatif .

N'étais-je pas encore victime d'un mauvais rêve ?

Et ce gosse , qui était-il vraiment ? Le rejeton d'Aram ou de Tom ? ( 67 )

Comment le savoir ?

 

 

 

FIN

( A Suivre : "Mourir à Ermioni " )  

 

                            ___          

 

DAN AR WERN - Histoire d'une Mystérieuse Inconnue ( Pages du Journal  ) - 11 - Le Cours d'une Vie - Octobre 2011 - Journal de Yann Kervern  ( III ) - Pep gwir miret strizh - Tous droits réservés - All rights reserved - Version Française / E Galleg . " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue " , copyright 2010 .

 

                             ___

Notes :

57 - "Villeneuve " ( Auberive , V )

58 - "La Demeure Enchantée " , IV , 8 : Morgane s'est remariée avec Lord Richmond après le décés de Léo Dagan  .

59 - "Histoire d'une Mystérieuse Inconnue " , 2 et 9 .

60 - "La Demeure Enchantée " , III , 5 .

61 - "La Demeure Enchantée " , II , 1 .

62 - Paroles de Napoléon Bonaparte au début de la Bataille des Pyramides ( 21 juillet 1798 ) .

63 - Henri 1er de Saxe ou de Germanie ( 876 - 936 ) , dit Henri l'Oiseleur ( Heinrich der Vogler ) , père d'Otton , premier empereur germanique et grand-père d'Hugues Capet .

64 - "La Demeure Enchantée " , III ( Cahier-Souvenir de Pierre-Henry )

65 - Pierre l'Athonite ( début du IXe siècle ) , ancien soldat de l'armée Byzantine .

66 - La Grande Laure ( en référence au personnage de " Laura " ) , le plus ancien des vingt monastères de la République monastique du Mont Athos , fondé en 963 par Saint Athanase ( vers 930 - 1000 ) . 

67 - "Histoire d'une Mystérieuse Inconnue " , 2 . 

 

 

Le-Phare.jpg 

 

Tableau : "Transfiguration " ( 1441 - vers 1443 ) , par Fra Angelico ( 1400 - 1455 )

       

Repost 0
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 14:12

              371px-Juan_de_Juanes_002.jpg

Frise-2.jpg

Histoire d'une Mystérieuse Inconnue

pour Stefan Zweig

 

" Nous voilà chargés de la transmutation , de la résurrection , de la transfiguration de toutes les choses ... "

Rainer Maria Rilke - "Correspondance*

 

 

 

JOURNAL ( III )

 

 

 

 

10 - Carnet Secret

 

 

 

- Récit - 

 

 

 

        L'année suivante , je m'envolai pour la Bretagne . Mon grand-père malade , âgé de plus de cent ans , me réclamait sur son lit de souffrance . ( 44 )

" A l'aube de la Révolution , m'expliqua-t-il d'une faible voix , le baron Tanguern de Lohéac possédait une belle propriété en lisière de Brocéliande .

Il était l'héritier d'une vieille famille bretonne dont les ancêtres s'étaient couverts de gloire pendant la conquête de l'Angleterre et lors de la première croisade , à la suite du duc Alain Fergent . ( 45 )

Par la suite , on suppose que Guillou de Lohéac participa en 1501 à l'expédition du vaisseau " La Cordelière " contre les Turcs puis contre les Anglais . D'autres , plus tard , coloniseront l'Acadie , deviendront capitaines de frégate ou corsaires sous Louis XIV , croiseront Duguay-Trouin , Cassard . ( 46 )

        Mais il y avait aussi de lourds secrets dans cette illustre maison ...

Le manoir d'Auberive , nom de leur château , était en fait une commanderie templière très importante 

Il faut te dire qu'ils possédaient un talisman jadis ramené de Terre Sainte par Eon de l'Etoile , sorte d'anneau magique aux multiples propriétés ...

Bref , lorsqu'il monta sur le bûcher , Jacques de Molay , dernier grand maître , eut la certitude qu'un chef occulte , Montfort de Lohéac , prenait les rênes .

 

        Pourtant , rappelons qu'un des leurs , pour le voler , fit assassiner jadis le vieil ermite habitant la tour de Gurwan , Barthélémy , héritier des secrets du Maître . 

Afin d'apaiser son âme ou pour en savoir plus , il eut alors l'idée de partir en voyage afin de consulter un druide qu'il connaissait sur l'île d'Iona , terre lointaine offerte en cadeau par le nouveau roi peu après la conquête normande . ( 47  )

Ce sage vénérablechoisi comme gardien du Graal ayant contenu le sang du Christ , entendit une voix mystérieuse le jour du Vendredi Saint , pendant que le précieux liquide se reformait miraculeusement au fond de la coupe en or :

- Celui qui plongera la Pierre dans le Sang Sacré vivra sept

 jours , puis viendra le temps de la fin  !

        Le rude guerrier prit peur , mais fit ce qu'on lui dit ... "Graal-templier.jpg 

 

       " Voilà ! , mon cher petit , poursuivit le grand-père avec difficulté . 

Il est important d'obéir à sa conscience et de rester fidèle à son héritage . Moi , je n'ai pas pu , tu dois le comprendre , je n'ai plus eu la force de poursuivre ... Ne m'en veux pas  

J'ai dû faire face à de sérieux problèmes  , je n'ai pas pu tenir la promesse des cieux : le bonheur et la paix n'étant pas revenus , ta mère s'est compromise avec un sinistre rapace qui a profité d'elle comme un vautour guettant sa proie  ! ( 48 )

Quant à ton père ...

- Mon père ? , l'interrompis-je avec force , gagné par une soudaine colère contre celui qui m'avait , selon le mot de Chateaubriand dans les " Mémoires d'Outre-Tombe " ,  "infligé " cette triste vie , curieux toutefois de pouvoir connaître enfin sa vraie identité . ( 49 )

- L'actuel baron de Montfort , cet " oncle " qui venait souvent te voir pendant les vacances , lui qui , par précaution , t'avait placé chez des  amis de Nice , ayant réussi en fin de compte à faire libérer ta mère grâce à ses hautes relations .

Souviens-toi de sa correspondance avec toi , peu avant qu'elle ne meure ... ( 50 )

Henry de Montfort , chef de l'Arche ... Voici le carnet de notes qu'il m'avait demandé de te remettre lorsqu'il mourut .

- Qui est le chef actuel  ? , demandais-je encore avec inquiétude .

- Ne sois pas impatient , tu ne tarderas pas à le savoir , mon garçon . "

 

       Je regagnais quelques jours plus tard les Etats-Unis muni du précieux opuscule dont le texte inséré figurait , à la suite d'une lettre , à l'intérieur d'un recueil de nouvelles de Rilke et Carson Mc Cullers : ( 51 )

" Mon cher fils , y était-il écrit , ne méjuge pas trop vite l'auteur de tes jours . Nous nous aimions beaucoup , moi et ta mère , mais tu étais en grand danger lorsqu'elle est morte !

Il y a eu beaucoup de manipulations , de fausses légendes concernant cette fameuse Pierre , et la banque Dürrenbach ne sera jamais , à mon avis , que la face apparente d'un immense réseau mondial d'intérêts .

Cagliostro , puis Boris , ont voulu s'emparer d'elle , car ils étaient au courant de quelques-unes de ses fabuleuses propriétés :

- Sa nature est inconnue , on dirait une sorte de chair vivante capable de guérir instantanément toutes les blessures comme de prolonger la vie !

- Grâce au grimoire , découvert par notre aïeul Tanguern , il nous a été possible de communiquer avec les Atlantes . ( 52 )

Ce fut un choc , tu l'imagines , mais ils nous mirent en garde : il ne fallait à aucun prix nous servir de ce qu'ils avaient considéré comme une arme maléfique utilisée jadis dans leur lutte contre ORION .

      Nous révélèrent-ils toute la vérité ?

Certains , dont Boris , bien entendu , en doutèrent . Lui savait que le Talisman de l'Etoile était une clé pour ouvrir la porte d'un autre monde où d'éventuels fugitifs chercheraient refuge . Il prit alors la place de l'ancien gardien du Temple , Horiosis , et fit avancer vers l'autel un enfant-guide ayant la capacité de lire le manuscrit , quelqu'un de notre lignée , le fils de Fred et d'Olga , l'une des deux jumelles d'Anna , devenue comtesse Pavlovska . ( 53 )

      Lorsqu'on a la Pierre sur son front , fixée sur un diadème , tout se révèle au grand jour !

Ainsi gagna-t-il AUBERIVE , cette planète étrange , prison de beaucoup d'âmes asservies : n'avait-il pas avait appris , grâce au Livre Sacré , à en apprécier la musique fatale avant de lire la partition de leurs vagues éternelles

... Puisqu'il s'était cru réincarné en chef d'orchestre ! " ( 54 )

 

      Après ces quelques lignes , difficiles pour moi à saisir , venait une conclusion fort aimable me recommandant la prudence , avec cette citation : 

" Si le destin terrestre t'oublie ,

  Dis à la Terre immobile : je coule ,

  Et dis à l'eau rapide : je suis ... " ( 55 )

Puis , avant de faire un somme , je parcourus son cahier-souvenir , tentant de faire revivre la belle époque de son amitié avec Roll , au moment des folles journées de juillet 1909 . ( 56 )

Il y avait encore , au-dessous , quelques notes très instructives , comme un brouillon non daté que je m'efforçais de lire avec peine ...  

 

( A Suivre )

 

 

                        

 

                           ___ 

  

DAN AR WERN - Histoire d'une Mystérieuse Inconnue - 10 - Carnet Secret ( Récit ) - Août 2011 - Journal de Yann Kervern ( III ) - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue " , copyright 2010 .

                            ___

Notes :

44 - "Celui Qui Passe " ( Auberive , 7 , III ) .

45 - "Le Passeur des Mondes " , 3è Partie , La Croisade , chapitres 10 , VIII et 11 , IV et VII .

46 - René Duguay-Trouin ( 1673 - 1736 ) , né à St-Malo et Jacques Cassard ( 1679 - 1740 ) , né à Nantes , corsaires bretons .

47 - "Le Passeur des Mondes " - XIII - Epilogue , chapitre 12 , L'Enfance d'Eon de l'Etoile - III ( Aziliz ) et "Histoire d'une Mystérieuse Inconnue " , 8 ( Journal de Yann Kervern , III ) .

48 - "Histoire d'un Chef d'Orchestre " ( Auberive , 11 , IV , 22 ) .

49 - " Mémoires d'Outre-Tombe " ( 1809 - 1841 ) , Livre 1er , Chapitre 2 , par François-René de Chateaubriand ( 1768 - 1848 ) .

50 - "Balade au Pays des Ombres " ( Journal de Yann Kervern , I ) .

51 - "Celui Qui Passe " ( Auberive , 7 ) .

52 - "Le Passeur des Mondes " - XI - Epilogue , chapitre 12 , IV .

53 - "Mourir à Ermioni " , 3 et "La Demeure Enchantée " ( 3è Partie ) .

54 - "Histoire d'un Chef d'Orchestre " ( Auberive , 11 ) .

55 - "Sonnets à Orphée " ( 1922 ) , par Rainer Maria Rilke ( 1875 - 1926 ) .

56 - "La Demeure Enchantée " ( 3è Partie ) . 

 

* Lettre à Sophie Giauque du 26 novembre 1925 .

 

Tableau : "Sauveur à l'Hostie et au Calice " ( fin XVIè siècle ) , par Juan de Juanes ( 1523 - 1579 ) , peintre espagnol de la Renaissance .

Collection Esterhazy , musée des Beaux-Arts de Budapest .

 

Anastasis , représentation symbolique

de la Résurrection

220px-Anastasis Pio Christiano Inv31525

Sarcophage romain vers 350 - Musée du Vatican .

Repost 0
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 16:30

Histoire d'une Mystérieuse Inconnue

pour Stefan Zweig

" Il suffit de si peu pour changer le cours de notre vie ... "

Dialogue de " Lettres d'une Inconnue  "

( Letter From an Unknown Woman  ) La Vierge à l'Etoile

 

 

 

JOURNAL ( III )

 

 

9 - Le Royaume de Lumière

 

 

 

- Récit -

 

 

 

          " Le monde extérieur est un monde d'ombres : il jette son ombre sur le royaume de lumière ... " ( 41 )

- Connais-tu cette phrase ? , interrogea soudain celle que trois jours plus tôt j'avais rencontrée simple étudiante , femme de ménage à mi-temps dans un hôtel de la " Grosse Pomme " et qui , maintenant , sous forme de silhouette holographe projetée par d'immenses réflecteurs , trônait , majestueuse ,  au centre de la gigantesque salle du Temple dont la voûte multidimensionnelle reproduisait en relief quelque partie d'une galaxie . 

Peut-être a -t-elle inspiré l'un de vos poètes par le souvenir nostalgique de notre Âge d'Or ? , demanda-t-elle ensuite , esquissant un sourire lumineux tandis que j'essayais vainement de me débattre aux bras de deux " Veilleurs  " musclés . ( 42 )

          Dans quelle souricière m'étais-je laissé prendre ?

On m'avait bandé les yeux pour un voyage à travers d'interminables souterrains .

Maintenant je la contemplais au milieu du ciel , comme sur un écran géant , revêtue d'une longue tunique blanche à la ceinture bleue pâle , tenant fermement la poignée de son sceptre tridenté contre sa poitrine : un petit dauphin de nacre éclaboussant l'écume argentée de la mer sur son caraco pailleté de multiples facettes métalliques réverbérant les incandescences de l'espace au-dessus d'elle ... 

          Je ne pouvais prononcer une seule parole , tant j'étais ébloui par la prodigieuse beauté d'un tel spectacle !

          Alors , les sept astéries de son voile bordé de corail prirent la forme de douze étoiles , changeant aussi son visage en celui de Virginia !

- Ce sont les Pléiades que tu vois là-haut , monde originellement pur où ANA plus ADAMA , planètes jumelles , vivaient d'une conscience liquide et végétale , en symbiose avec un astre-miroir , AUBERIVE , océan génésique des âmes . Rappelle-toi Fred essayant de te noyer dans le lac fangeux de Brocéliande , ce que firent à leur manière ces visiteurs d'ORION , prisonniers de la matière la plus sombre , lorsqu'ils se mirent à chercher dans leurs légendes l'histoire d'un paradis perdu

Ne croyant plus à de vaines réincarnations , leurs astronautes précipitèrent d'innombrables vaisseaux de feu sur l'île des vagues immaculées , déclenchant ainsi à sa surface l'embrasement le plus formidable que jamais elle ne connut , pendant qu'un fracas terrible comme celui du tonnerre provoquait la chute de pans entiers de murailles rocheuses s'écroulant au milieu des flots déchaînés !

C'est ainsi que le mal , contaminant les eaux vives du temps , les condamna aussi à prendre forme concrète , elles qui , jusqu'ici , n'avaient vêcu que dans l'abstraction la plus folle d'une goutte idéalement translucide . L'empire de Baal triomphait  ! "

          Mais avant d'être envahie à son tour , expliquait peu après notre princesse , la petite soeur voisine avait cru bon de laisser se former par télépathie une sorte de Golem liquide ( Enoch ) , fabriqué à partir d'argile rouge et de concrétions terrestres . ( 43 )

Soucieux de leur survie , les esprits de l'onde lui avaient confié en désespoir de cause un véhicule fluidique chargé d'implanter leur propre substance au fond des océans de la lointaine planète bleue chère à la mémoire sacrée du collectif .

 

          J'avais eu l'impression de sortir de la brume d'un rêve , mais qu'il s'en était fallu de peu que je ne sois allé moi aussi rejoindre le royaume de lumière ou les espaces fabuleux d'Atlantide !

On m'avait retrouvé allongé au pied de la statue de l'Ange , deux balles dans la poitrine , la moitié de mon sang rougissant l'eau glacée de la claire fontaine !

          Etait-ce Tom ou quelqu'un d'autre ?

Il m'était bien difficile d'en savoir plus dans cette guerre de l'ombre !

N'avais-je pas tout inventé ? , suggéra le FBI qui avait néammoins fait tout son possible afin de trouver une signification quelconque à mes consternantes allégations .

- Central Park est parfois dangereux , vous avez dû être victime d'un rôdeur ! , précisèrent-ils de concert .

Je fus obligé de reconnaître avoir perdu une belle somme , ainsi que tous mes papiers !

Quant à l'hôtel Wellington , il jura ses grands dieux n'avoir jamais embauché d'étudiante russe . Et le fameux cabaret "La Belle Epoque "  venait de fermer , changeant de propriétaire et de nom . 

           La Banque Dürrenbach fit la sourde oreille , mais je sus qu'elle s'arrangea discrètement pour me faire trouver un nouveau job dans l'une de ses filiales .

Sans doute espérait-elle ainsi se faire pardonner - je devins chargé de clientèle interprète - , à moins que ce ne fût dans l'intention de mieux me surveiller ?

Les mois passèrent , ponctués par de fréquents appels d'Olga : il ne fallait pas que je m'inquiète , Kolia vivait en Californie avec sa tante . Et moi , mon Dieu , je me remis à penser à Marieke , ma mystérieuse inconnue , en entendant ça !

Au fil du temps et des confidences , la jeune slave se fit plus rare , paraissant ignorer tout des basses menées de l'organisation mystérieuse et du véritable héritage de son ex-mari . 

Elle avait terriblement peur , avouait-elle :

- Ils vont le tuer mon fils, tu comprends , si je n'obéis pas  ! , hurlait avec sauvagerie cette louve blessée des steppes .

 

 

 

 

( A Suivre )

 

 

 

                                 ___ 

 

DAN AR WERNHistoire d'une Mystérieuse Inconnue - 9 - Le Royaume de Lumière ( Récit ) - Août 2011 - Journal de Yann Kervern ( III ) - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue " , copyright 2010 .

                     ___

Notes :

41 - Novalis - "Pollens " , 16 ( Blüthenstaub ) .

42 - "Histoire d'une Mystérieuse Inconnue " , 4 et 8 .

43 - " Le Livre de Virginia " , VII , 13 - Comme Une Etoile dans la Nuit , XI , 21 - La Dame de Feu , XII , 23 - Le Roi Perdu .

 

 Le-Vaisseau-d-Auberive.jpg  

Repost 0
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 18:08

 Atlas.jpgHistoire d'une Mystérieuse Inconnue

pour Stefan Zweig

 

" Si vous aviez pu partager ces moments ,

  Reconnu ce qui vous avait toujours appartenu ,

  Trouvé ce qui n'était jamais perdu ... "

 Dialogue de " Lettre d'une Inconnue  "  *

( Letter From un Unknown Woman )

 

 

 

JOURNAL ( III )

 

 

 

 

 

8La Pierre de Vie

 

 

 

- Récit - 

 

 

 

     Se rendit-il compte que l'appareil , venant d'atterrir devant la sombre bâtisse médiévale , s'était posé dans un cercle de couleur blanche barré d'une croix rouge templière , chacune des quatre parties de l'orbe renfermant une lettre noire de style gothique : N.T.I.O ? ( 33 )

Il est vrai que la tempête de neige faisait rage à l'extérieur , couvrant de son manteau fils de fer barbelés , patrouilles et miradors pour mieux contribuer à défendre , peut-être , le secret d'une zone militaire hautement sécurisée .

 

     Il se retrouva bientôt dans le hall d'entrée où la surveillance était assurée par des gardes de haute stature habillés de combinaisons de toile vert kaki , portant de manière uniforme des masques de verre fumé dissimulant leurs traits .

Puis , poussé brutalement par deux de ces sbires dans un long couloir , il parvint à une sorte d'immense salle d'embarquement .

Là , sanglé dans une capsule métallique à coussin d'air s'ouvrant au moyen d'une vitre-miroir teintée , l'homme fut propulsé à grande vitesse à l'intérieur d'un tunnel obscur .

 

     On l'enferma ensuite dans une cellule assez rudimentaire mais confortable , dotée d'un écran de télévision diffusant en boucle d'étonnantes images d'une gigantesque cité souterraine surmontée de dômes lumineux , dans laquelle on voyait de curieux aéronefs se déplacer dans une espèce d'apesanteur ou s'immobiliser soudain sur un jardin suspendu aux splendides arborescences , tandis que d'autres bulles et cylindres translucides , paraissant dégringoler précipitamment de l'horizon des gratte-ciel , parcouraient les artères tentaculaires de la ville en volant dans tous les sens , mais sans jamais se heurter !

     Plusieurs jours s'écoulèrent sans qu'il reçût la moindre visite , sinon celle probable du gardien chargé , le soir , d'apporter nourritures et provisions par un système de trappe coulissante , ce dernier , d'ailleurs , s'éloignant souvent trop vite pour entendre les récriminations du prisonnier .

Ne restaient alors que les rêves pour fuir ce cauchemar oppressant , l'image d'une soirée romantique transfigurée par cette nuit d'amour dans le lit de Stasia ... Où pouvait donc se trouver sa mystérieuse inconnue ? , se demanda-t-il avec inquiétude .

     A un moment précis , le déclenchement d'un mécanisme provoqua l'ouverture d'un panneau , révélant quelques livres précieux d'une ancienne et rare bibliothèque .

Il y avait là , à côté du "Livre de Mormon " , le "Manuscrit de Voynich " et le "Livre d'Enoch " , artistiquement reliés de cuir rouge , puis il reconnut l' "Arbor Mirabilis " d'Ulrich de Mayence et le "Testament de l'Etoile  " , d'un certain Boris Balsamo .

Enfin , les "Mabinogion " , le "Livre de Kells " ... ( 34 )

 

     - Ecrit en vieil allemand , l'un des ouvrages s'enrichissait d'un intéressant préambule signé du grand Cagliostro où le Mage , parlant de l'origine de nos ancètres venus du cosmos , affirmait qu'il était maintenant possible de communiquer avec la " Lumière Originelle  " ( Ur Licht ) au moyen d'un bandeau de cristal , d'une Bible ou d'un fantastique Rubis !

Cette "Bible " n'étant autre , selon lui , que l'original de l'ARBOR MIRABILIS dont le titre , savamment crypté , avait pour fonction d'indiquer la route à suivre aux premiers colonisateurs venus d'Aldébaran , de la Grande Ourse et des Pléiades , c'est-à-dire de la " Mer Boréale " ( Ar Mor Boréalis ) .

     - Ulrich de Mayence , conseiller de l'un des 12 prodigieux Grands Maîtres , reprit ce projet de maintenir vivante la mission de l'Eglise Invisible :

" Ce qui a été sera , disait-il souvent , voici mon nouveau message pour la nouvelle route ... Si j'avais été tenté de manger le fruit de l'Arbre au temps du Jardin , trop d'appétit m'aurait tué sans doute ... Mais n'oublions pas qu'ayant mille ans , si j'avais voulu imiter mon Créateur , après le temps de la servitude , viendrait celui de l'émancipation . " ( 35 ) 

     - C'est ainsi qu'Enoch raconta sous forme de symboles comment le peuple du Ciel préféra laisser détruire son Royaume ici-bas que de le confier au pouvoir d'une "créature " hominienne esclave , résultat d'une transmutation génétique dégénérescente , auparavant subjuguée !

L'heure n'était pas venue pour elle de la Rédemption .

     Pourtant les fils des Dieux s'étaient laissés séduire eux aussi par les filles de la Terre , ainsi qu'il fut raconté plus tard dans la Genèse , donnant naissance aux Géants , race éphémère , fameuse par ses exploits , ceux d'Hercule et de Goliath ,  Cùchulainn ou Atlas ... ( 36 )

Quant aux Veilleurs , ce furent les seuls anges rescapés de cette horrible catastrophe : ils vécurent longtemps dans l'ombre et le mépris , se cachant dans un monde souterrain pour garder leur précieux héritage avant de le faire fructifier au grand jour !

 

- Eh bien , mon cher , avez-vous compris mon oeuvre  ?

     Un éclat rougeâtre avait soudain semblé jaillir du poste , réveillant le dormeur assoupi sur son lit .

Ce dernier dut faire un gros effort pour échapper au sommeil , à l'invitation de ce nouveau personnage , homme d'aspect sévère , la cinquantaine , parlant d'une voix grave , assez mielleuse , et qui portait une étrange bague à son annulaire .

- Qui êtes-vous  ? , s'énerva Yann . Pourquoi suis-je enfermé ici  ?

- Voyons , mon cher , vous êtes notre invité , soyez raisonnable  ! Il fallait bien que l'on vous laisse méditer un peu sur l'avenir de l'homme !

Que pensez-vous de NUA-TARA , la mégapole celte du futur ? Mais je me présente :

Boris Balsamo , l'auteur du petit opuscule en question , Boris Dagan , si vous voulez ... Pour vous servir  !

     Ce nom le fit brusquement sursauter . Fred l'avait déjà mentionné avant de rendre l'âme . C'était donc lui , le " Big Boss  " , lui , l'oncle de la fille du manoir , celle des obsèques ! ( 37 )

- Je sais que vous avez du mal à comprendre , reconnut l'autre d'un sourire glacé , mais celui qui plongeait la Pierre dans le Sang du Christ était supposé ne jamais mourir : c'est ce que vous avez trouvé dans ces pages , toute l'histoire des " Grands Maîtres " , depuis le baron de Montfort , beau-père d'Eon de l'Etoile , qui avait hérité de l'ïle d'Iona , jusqu'à Barthélémy XII ...

- ... Que vous avez fait assassiner  ! , coupa rageusement son interlocuteur .

- Non , ce n'est pas vrai  ! Chacun d'eux survivait dans son " Immortelle  " , comme vous l'avez d'ailleurs pressenti , ou dans leur fils , qui prenait la succession .

- Mais pourquoi tout ça  ? , questionna le fauve en cage .

- Mon pauvre ami , votre vie n'a pas été facile , j'en suis sûr et vraiment désolé , mais si vous aviez seulement le moindre soupçon de ce qui se trame dans l'univers , si vous réalisiez que nos petites querelles ne sont que l'ombre d'un conflit beaucoup plus large , intergalactique , la  "maîtrise " du Temps !

 

     Peu après , les deux hommes se retrouvèrent dans les profondeurs du Temple , une petite pyramide ornée de statues mystérieuses du Dieu Poseïdon , de la Déesse Ninti et de bien d'autres divinités inconnues . ( 38 )

- Malheureusement , ce fut une guerre civile incroyable à l'origine , une grande bataille céleste ! , poursuivit Boris .

Mais pourquoi accuse-t-on toujours l'Empire de Baal ?

Pourquoi certains possèderaient-ils ce que d'autres rêvent en vain d'acquérir  ?

Voilà le drame !

Tout commença dans l'écrin d'une Pomme d'Or sertissant trois bijoux composés d'Orichalque et d'Hématite , chaque gemme ayant la forme d'un coeur de rubis devenant chair vivante si l'on prononçait la formule magique .

Elles avaient de surprenantes propriétés , modifiant par leur seule présence tout composant mortel et périssable , assurant l'invulnérabilité des armes et métaux , l'immortalité des êtres , permettant d'entrevoir aussi les mystères de l'avenir et du passé !

     Et malgré leur avance technologique , ceux d'ORION voulurent s'en emparer , décidant d'envahir les Pléiades ...

Quelques fugitifs d'ADAMA  , " transformés " , mirent alors le cap sur l'Atlantide , refuge différent de leur paradis végétal d'origine . ( 39 ) 

Mais les " créatures " humaines , fabriquées par les Impériaux pour leur servir d'esclaves , convoitèrent à leur tour ces fabuleux trésors atlantes !

 

     Un cataclysme nucléaire détruisit tout le continent , faisant même basculer la planète sur son axe !

La plupart des réfugiés hybrides , réduits à l'état sauvage , tentèrent de gagner les rives alentour sur une Arche gigantesque .

Certains prirent la route de l'Amérique du Sud , partirent pour l'Egypte ; d'autres choisirent l'Irlande ou , plus au nord , Thulé , Avalon ... ( 40 )

 

     Alors , que devint la Pierre de Vie ? , eut-il encore le temps de dire avec lenteur d'une voix de plus en plus grave , alors que ses traits peu à peu s'effaçaient , tournant à l'écarlate , laissant le visage de Fred comme dernière trace ! 

 

        pierre.jpg

 

 

( A Suivre )

 

                             ___ 

 

DAN AR WERN - Histoire d'une Mystérieuse Inconnue - 8 - La Pierre de Vie ( Récit ) - Avril 2011 - Journal de Yann Kervern ( III ) - Pep gwir miret strizh - Tous droits réservés - All rights reserved - Version Française / E Galleg . " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue " , copyright 2010 .

                             ___

Notes :

33 - New Temple International Organisation .

34 - " Manuscrit de Voynich  " , texte très ancien dans une langue restée mystérieuse : l'écrivain alllemand Ehrard Landmann évoque une origine extra-terrestre .

- " Livre d'Enoch  " , datant du 3è siècle avant J.C , rapporté d'Ethiopie en 1773 par l'explorateur écossais James Bruce ( 1730 - 1794 ) , qui le fit connaître .

- " Arbor Mirabilis  " , bible ésotérique d'Ulrich de Mayence ( 1485 - 1558 ) .

- " Mabinogion  " , contes gallois médiévaux .

- " Livre de Kells  " ( Leabhar Cheanannais ) , grand évangéliaire irlandais de Saint-Colomban ( IXè siècle ) .

" The Book of Mormon " ( Le Livre de Mormon , 1830 ) , ouvrage canonique de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours .

35 - D'après l' " Arbor Mirabilis  " .

36 - Goliath , géant qui combattit David ( Samuel , I , 17 ) - Hercule / Héraklès , fils de Zeus et d'Alcmène ( Roi divin , reine de la Terre ) - Cùchulainn , héros mythologique irlandais - Atlas , fils de Poseïdon , gouverneur ou roi de l'Atlantide .

ENOCH : " Le Livre de Virginia " , VII , 13 - XI , 21 - XII , 23 .

37 - " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue  " ( Journal de Yann Kervern , III , 3 ) .

38 - Poséidon , dieu des mers dans la mythologie grecque , fondateur de l'Atlantide selon certaines légendes .

NINTI-ANATH : " Le Livre de Virginia " , VII , 13 - XII , 23 .

39 - " La Demeure Enchantée " , II , 7 .

40 - Thulé , cité mythique , peut-être les îles Féroé ou l'Islande , selon l'exploration de Pythéas , navigateur grec de Marseille , vers 330 av. J.C  .

- Avalon ( Emain Ablach en gaélique ) , site légendaire de la littérature

 celte arthurienne .

* " Lettre d'une Inconnue " ( Letter From un Unknown Woman ) , film de Max Ophüls ( 1948 ) avec Joan Fontaine , Louis Jourdan .  

Repost 0
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 09:11

 

snow-storm-pic2--large-msg-121252453496.jpg

Histoire d'une Mystérieuse Inconnue

pour Stefan Zweig

 

" Je ne sais plus où je suis allée ,

  Le temps passa devant moi ,

  Ni en jours , ni en heures ,

  Mais dans la distance entre nous ... "

 Dialogue de " Lettre d'une Inconnue  " * 

 ( Letter From un Unknown Woman  )

 

 

 

JOURNAL ( III )

 

 

 

 

7 - L'Héritage

 

 

- Récit - 

 

 

          Certains cherchent la vérité dans un éclat de cristal étincelant au soleil , une lueur à l'horizon faisant miroiter cette mince couche de glace , là , devant leurs yeux , comme celle qui fit peut-être chuter Marieke , songea Yann . Mais était-elle vraiment morte ?

D'autres , réclamant une part d'héritage , doivent en rassembler péniblement les mille morceaux ...

          D'ailleurs , ne serait-elle ensevelie plutôt sous un lourd manteau de silence , quelques pas sur la neige ne pouvant qu'effleurer sa pâle blancheur ?

- Tu vas trop vite  ! , gémit soudain le garçon , tout surpris , sans doute , au milieu d'un monde si hostile .

          Finissant de collecter nourriture et vêtements chauds dans le coffre de la Ford , les naufragés s'étaient tant bien que mal remis en route ... Ils avaient aperçu quelque chose dans le lointain , comme une espèce de feu ou de lumière . L'homme ne bronchait pas , tenant le petit par la main , repensant à cette sombre histoire .

 

 tempete.jpg

 

          Si , à première vue , les choses semblaient peu claires , c'est que Fred , entre autres , les avaient sérieusement compliquées .

Certes , la vie n'est jamais facile , mais l'on doit toujours , malgré ses contraintes , tenter de sauver la mise , montrer qu'on est capable d'offrir aussi le meilleur de soi-même .

C'est ce qu'il croyait avoir fait . Car il avait un coeur , lui , il n'était pas un monstre : il avait , jugeait-il , réellement aimé Marieke . Mais il n'avait jamais été dupe de certains évènements .

          La jeune étudiante s'était-elle vraiment suicidée , se demanda-t-il une fois de plus , ou bien avait-elle été victime d'un accident ? ( 28 )

Sinon , pouvait-elle avoir payé pour les négligences de son père , le nazi Von Braun , qui s'était fait reprendre ce qu'il avait lui-même volé à la famille Kervern ? ( 29 )

Avait-elle été la complice de son demi-frère , lui qui n'avait rien vu venir d'une vengeance lentement élaborée par Muriel de Laurac , alias " Laura " , héritière d'une vieille lignée occitane ayant tout mis en oeuvre pour récupérer le trésor perdu jadis par sa famille après la chute de Montségur ? ( 30 )

C'était là qu'intervenait l'" Arche  " , organisation dont faisait soi-disant partie Tom , chargé par elle d'infiltrer le " Nouveau Temple  " ,  ce dernier , du fait qu'il n'avait jamais été possible à Virginia , la jeune fille de la " Prophétie  " , d'épouser son grand-père , s'étant sans doute rabattu sur le fils du musicien , nouvel " élu  " , pour accomplir les mystérieuses expériences du " Grand Livre des Atlantes  " . ( 31 )

          Telle était la donne , se disait-il , après la récupération du " bijou  " par Marieke , depuis le pommeau de la canne d'un pseudo-chef d'orchestre repenti jusqu'au monastère de Santa-Rosa , en Californie , où il aurait dû se rendre en ce jour par les airs . ( 32 )

Là-bas , l'opinion serait vite alertée , il en était certain , sur les agissements d'une " mafia  " gangrénant toute l'Amérique et le monde ! Du moins , si tout cela était vrai , car il ne pouvait s'agir aussi que d'une nouvelle affabulation de Fred !

                    

           Cependant , serrés l'un contre l'autre , les fugitifs s'efforçaient avec peine d'affronter la tourmente , incapables de distinguer , dans l'épaisseur du rideau de neige , ce petit point lumineux qui , à travers le ciel de coton blanc , grossissait de plus en plus à leur rencontre .

 

                                        Helicopter.jpg

 

- Lâche-moi  ! , hurla tout à coup l'enfant lorsque la masse sombre de l'hélicoptère se mit , dans un vrombissement épouvantable , à remuer des tourbillons de poudre blanchâtre autour d'elle .

           Yann chercha en vain dans sa poche l'arme que lui avait remise Tom .

Je l'ai jetée  ! , renchérit Kolia en le dévisageant d'un air de triomphe .

Il n'eut pas le temps de réagir , deux malabars masqués , vêtus de combinaisons vert kaki , l'ayant déjà vigoureusement intercepté pour le conduire " manu militari  " à l'intérieur de l'appareil qui , juste après , redécolla dans un bruit d'enfer !

 

- Eh bien , monsieur , lui lança la jeune femme assise en face dans sa langue , vous auriez pu faire du mal à mon fils  !

            Il ne réagit pas tout de suite , abasourdi , menottes aux mains , surveillé de près par les gardes .

Le gosse , blotti contre elle , paraissait " aux anges  " d'avoir enfin retrouvé le giron maternel .

- Vous vous êtes fié aux apparences , reprit-elle après une courte pause , nos ennemis , vous l'apprendrez , sont assez forts pour brouiller les pistes , faire du chantage , écrire de fausses lettres ...

Mon mari fut leur victime , ajouta-t-elle en parlant de Fred . Il faisait des rêves de grandeur , il aimait trop l'argent , voyez-vous . C'est pour sauver Kolia que je l'ai quitté .

Quant à vous , si nous n'étions intervenus , vous seriez tombé dans un sacré traquenard  !

             - Comment m'avez-vous donc retrouvé  ? , s'était-il inquiété au bout d'une heure de vol .

Depuis le hublot , des passagers reconnurent , surgissant des brumes , les côtes escarpées du Maine et le vieux manoir gothique de style écossais dominant la falaise , au centre de l'île , de ses tours majestueuses .

- Nous avons beaucoup de relations , lui répondit Olga , même chez les loueurs d'automobiles  !

             Puis , elle lui lut un texte d'une écriture comparable à celle reçue quelques jours auparavant de Berlin :

" Surtout , s'il m'arrivait malheur , prend bien soin d'elle et de notre fiston chéri ... "

Alors , qui croire ?

             - Et Stasia  ? , s'enquit-il brusquement .

- Lorsqu'elle a connu votre fuite , ma soeur s'est trouvée complètement prostrée , elle a fondu en larmes , suppliant qu'on fasse tout pour vous reprendre sains et saufs ... Mais je ne sais pas où elle est allée ensuite ... Elle ne m'a rien dit , je crois qu'elle a pris la route ...

 

             Il eut peu après , si frappante lui parut cette ressemblance , l'impression bizarre d'avoir déjà vu quelque part ce château :

- Bon sang , s'écria-t-il avec stupeur , Auberive  ! 

 

 

 

( A Suivre )

 

                             ___ 

 

DAN AR WERN - Histoire d'une Mystérieuse Inconnue - 7 - L'Héritage ( Récit ) - Janvier 2011 - Journal de Yann Kervern ( III ) - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue " , copyright 2010 . 

                             ___

Notes :

28 - " La Porte Océane  " ( Auberive , XIII , 1 ) .

29 -  " Histoire d'un Chef d'Orchestre  " ( Auberive , XI , 10 ) .

30 -  " La Rencontre  " ( Auberive , II , 1 ) et " Villeneuve " ( Auberive , V , 1 ) .

31 - L'Arche et La Prophétie : " Le Passeur des Mondes  " ( VII , 9 - IV , Iona ) 

        Le Grand Livre des Atlantes = ARBOR MIRABILIS : " Le Passeur des Mondes  " ( XI , 12 - 5 , Le Grimoire Magique ) .

32 - " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue  " , Journal de Yann Kervern , III , 2  .  

 

* " Lettre d'une Inconnue " ( Letter From un Unknown Woman  ) , film de Max Ophüls ( 1948 ) avec Joan Fontaine , Louis Jourdan .

         Chateau-ecossais.jpg 

 

Repost 0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 13:46

220px-Early_morning_view_under_Bethesda_Terrace-_Central_Pa.jpg

 

 

 

 

 

Histoire d'une Mystérieuse Inconnue

pour Stefan Zweig

" Je le sais maintenant ,

  Rien n'arrive par hasard ,

  Chaque instant est mesuré ,

  Chaque pas est compté ... " *

Dialogue de " Lettre d'une Inconnue  "

( Letter From un Unknown Woman )  

 

 

   

JOURNAL ( III )

 

 

6 - La Statue de l'Ange

 

Walk In New York - Central Park Winter - The Bethesda Fount 

  - Récit -

 

          Un vrai casse-tête , songea-t-il , que de se faire une opinion sur les gens !

Repensant au désespoir de son demi-frère , dont il s'était toujours méfié , Yann tenta péniblement de sortir sa gueule de bois des limbes d'un sommeil persistant .

Fred ne lui avait-il pas transmis en cachette une supplique douloureuse au sujet de son fils menacé ?

          Constatant le départ de Stasia , il prit peur pour sa nouvelle compagne , fragile tourterelle selon lui , ressentant dans le destin tragique ayant frappé tous ses proches les raisons probables d'une constante inquiétude . 

Sans doute avaient-ils trop forcé sur la vodka ?

Mais la soirée d'hier lui parut plus lumineuse et , malgré tout , remplie de promesses .

          D'un rapide coup d'oeil , il chercha sa montre à tâtons sur la table de chevet , remarquant les aiguilles paresseuses qui tendaient , comme lui , à perdre la mesure du décalage horaire .

L'ayant enfin réglée , il s'habilla devant la fenêtre battue de neige où l'on pouvait voir encore , à travers , de pâles flocons tombant en silence du ciel cotonneux couvrir d'un matelas blanchâtre la ville engourdie , semblant défier ainsi son courage et la grisaille du jour naissant .

          Plus vaillante que lui , la jeune russe avait pris le large , sûrement chargée de conduire , à son habitude , le gosse à l'école avant de devoir affronter ses autres tâches quotidiennes .

Dans la cuisine , il trouva d'elle un mot complice au sujet du fonctionnement de la cafetière , puis , passant telle une ombre devant la chambre voisine où il perçut un vague soupir , finit par claquer la porte .

         Il se dirigea alors vers Bethesda Terrace où , comme convenu dans la lettre , Tom lui expliquerait le plan prévu pour arracher Kolia aux griffes de l'organisation mafieuse .

Car il souffrait , le môme , lui avait écrit son père , subissant de " si graves manipulations mentales  " qu'il faudrait " agir vite et recourir aux vieilles connaissances  " . 

Mais trouver dans cette affaire le nom du " prof' " américain l'avait d'autant plus surpris qu'il ignorait sa présence actuelle à New-York , se posant toujours des questions sur son rôle dans la mort de Sibylle . ( 25 )

 

 

         Au bout d'un long périple à travers les grandes allées glacées du Parc , il repéra de loin son imposante carrure émergeant d'un groupe de patineurs venus contempler la statue de l'Ange figée dans la glace . ( 26 )

- Hé , l'inspecteur  ! , dit le colosse aux rares cheveux blonds , secouant son chapeau de cow-boy recouvert de poudreuse .

Et l'entraînant par précaution dans la galerie souterraine :

- Alors , ça t'étonne de me voir ici , n'est-ce pas  ? , répéta-t-il en essuyant minutieusement ses montures dorées .

          Le " frenchy  " ne sut que répondre et , de toute façon , bien qu'il en eût furieusement envie depuis longtemps , n'aurait pu se payer le luxe d'amocher sa " frimousse  " prétentieuse .

- Qu'importent les difficultés du chemin , mon vieux , pourvu que nous puissions nous rejoindre ! , lui lança le bonhomme de l'air triomphant d'un élève qui , ayant réussi à ne pas s'étaler par terre "illico " à cause du gel , s'efforçait maintenant , face à une leçon difficile , de ne pas trop massacrer la langue française !

Puis , lui recommandant l'obligation de choisir son camp sans commettre les mêmes erreurs que Sibylle et Fred , il fournissait quelques données très précises .

- Triste affaire , conclut-il ensuite , ayant assez causé de morts !

- J'ignorais que tu étais devenu philanthrope ! , rétorqua d'une voix méprisante son visiteur aux doigts gelés .

- T'appelles ça comme tu veux , mais ceux d'en face utilisent bien l'enfant pour leurs expériences  ! Tu sais , ce  " caillou " auquel tenait ton frère lui a coûté la vie ! , fit-il en tripotant une petite pierre de cristal à son cou . Mais il ignorait encore qu'on se servirait de son fils à des fins criminelles  ! ( 27 )

- Pourquoi  ? , lui demanda Yann innocemment . Pourquoi tout ça  ?

 

          Il marchait maintenant sur une route solitaire , tenant le petit par la main , s'interrogeant encore sur le sourire de la directrice à la lecture de l'explication fournie .

La voiture qu'il avait louée aux alentours de l'aéroport , fuyant deux sinistres énergumènes lui barrant le passage , venait de glisser sur une plaque de verglas .

Que faire lorsqu'on se trouve tout seul en rase campagne , et que la tempête bat son plein ?

 

 

 

( A Suivre )

 

 

                                ___

 

DAN AR WERN - Histoire d'une Mystérieuse Inconnue - 6 - La Statue de l'Ange ( Récit ) - Décembre 2010 - Journal de Yann Kervern ( III  ) - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue " , copyright 2010 .

                                ___

Notes :

25 - " La Lettre  " , Journal de Yann Kervern  II , 2  .

26 - La fontaine Bethesda , ornée de la statue de l'Ange , se situe au centre de Bethesda Terrace à Central Park

27 - " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue  " , Journal de Yann Kervern III , 6 .

         - " Laura  " ( Auberive , XIV ) .

         - Dramatis Personae , 4 : Fred Kervern .

 

* " Lettre d'une Inconnue  " ( Letter From un Unknown Woman ) , film de Max Ophüls ( 1948 ) avec Joan Fontaine et Louis Jourdan .  

Snow-over-the-Park.jpg                                                                  

Repost 0
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 13:34

Histoire d'une Mystérieuse Inconnue

pour Stefan Zweig

" Elle vous fascine aussi ?

  Les Grecs vénéraient un dieu inconnu

  En espérant sa venue ...

  Le mien est une déesse ... "

Dialogue de " Lettre d'une Inconnue  "

( Letter From un Unknown Woman ) *

 

 

 

JOURNAL ( III )

  Romy-Schneider.jpg

 

 

 

 

5 - Testament de Fred

 

- Récit

 

 

 

         La soirée s'éternisait autour de belles déclarations et de fausses confidences . Puis , lorsque l'alcool finit par prendre la place du thé , la jeune russe , qui ressemblait à Romy Schneider , évoqua sa famille fuyant le communisme et son enfance en Allemagne .

Il captait sa parole en même temps que l'éclat si particulier de ses yeux , dont le trouble l'avait tellement touché , c'était sûr , mais il ne s'en rappelait plus les circonstances .

         Le visage de Fred , aussi , revint sans cesse à la surface , lorsqu'elle parla de lui à-propos de sa soeur Olga .

Que savait-il de ce curieux homme dont l'histoire , lue et relue depuis des jours , l'avait si profondément bouleversé ?

A tel point qu'il ne parvenait plus bien à écouter celle qui lui faisait face , récupérant toutefois quelques bribes de sa voix chaude pour mieux les mélanger , dans un regard perdu , au souvenir de la terrible lettre de ce demi-frère absent , si mystérieux ...

         Celle-ci , en provenance d'un office notarial , avait été expédiée " Poste Restante  " peu après son décès . La mention "S'il m'arrive malheur  " y figurait en bonne place , tout en haut de la première page . Y était consigné , à l'intérieur , le récit d'un " Jazzman  " de  " La Belle Epoque  " , fameux cabaret berlinois servant , selon lui , de couverture à une organisation criminelle .

Mais comment pouvait-il , sans en avoir la preuve , affirmer de telles choses ?

         Peu à peu , avec minutie , il commençait par expliquer avoir lu ce nom sur une vieille lettre ayant appartenu à sa mère , dans le manoir de Brocéliande . Il était ensuite remonté jusqu'à Von Braun en voyant une photo de lui dans le bureau du régisseur , Albert .

D'ailleurs , n'était-il pas allé à Auberive pour gagner la confiance du " SS  " , l'entendant discourir au sujet d' "une gemme aux propriétés fantastiques permettant , par sa puissance , de dominer le monde grâce aux troupes rajeunies de la race aryenne ? " ( 23 )

Et sa fille Alexandra , jeune soeur de Marieke , fut sans doute guérie de sa cécité quand elle fixa l'antique Pierre Philosophale aux vertus hypnotiques ! ( 24 )

        Mais le centre de cette organisation néo-nazie se trouvait maintenant " quelque part du côté de Boston  " , poursuivait le musicien , " dans une île tenue secrète où des expériences devaient être parfois pratiquées dans des galeries souterraines  . " 

        C'est ce qu'il avait fini par savoir en glanant ici et là de précieux renseignements , profitant de sa position spéciale et du crédit personnel dont il jouissait de plus en plus dans la hiérarchie de la secte , pour essayer de retrouver le bien de sa famille .

Il avait même été jusqu'à oser séduire la fille du nazi , expliquait-il , puisqu'elle ne connaissait pas encore leur consanguinité , dans l'espoir qu'elle l'aide à découvrir sa cachette , car il avait longtemps cru à la présence du Graal dans la montagne vosgienne , dissimulé à l'intérieur d'une grande croix de granite , au-dessus de la demeure paternelle . ( 23 )

       On ne tarda pas , hélas , à découvrir sa duplicité , cherchant à le compromettre , pour acheter son silence , dans de sales affaires de meurtres fabriquées de toutes pièces . Fred avait ainsi été forcé de briser le mariage de Yann parce que l'organisation jugeait le moment venu de passer à une nouvelle phase dont il ignorait tous les détails ... 

      Tandis que le dernier discours lyrique de Stasia sur une promenade imaginaire dans la steppe le long d'étangs miroitants s'était évanoui dans le silence nocturne , un geignement craintif brisa soudain la monotonie du tic-tac au salon , chassant quelques noires pensées d'un auditeur distrait .

La jeune fille somnolante se leva cygne de lumière parmi les ombres , pensant d'un sourire plein de douceur à l'enfant qui s'était peut-être endormi seul dans sa chambre , au milieu des jouets .

" Même mon fils a été enlevé ... Je crois qu'ils font des expériences sur lui ... " , avait lu Yann en remarquant la silhouette féline et sensuelle de sa compagne dont les prunelles , mouillées de vodka , s'illuminaient parfois des lueurs de la flamme dansante et viveyhst-30479181885695-1972-225879147.gif , comme l'aurore jaillit des lumières de la nuit .

       Quand Olga revint au petit jour , elle trouva les deux tourtereaux enlacés sur le canapé :

" Ah ! Je vois que la petite n'a pas perdu de temps ! " , s'était-elle exclamée avec une sorte de moue méprisante ... 

 

 

 

 

  ( A Suivre )

 

 

                          ___

 

 

DAN AR WERN - Histoire d'une Mystérieuse Inconnue - 5 - Testament de Fred ( Récit ) - Novembre 2010 - Journal de Yann Kervern ( III ) - Pep gwir miret strizh - Tous droits réservés - All rights reserved - Version Française / E Galleg . " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue " , copyright 2010 .

 

                          ___

Notes :

23 - " Histoire d'un Chef d'Orchestre  " ( Auberive , XI , 10 ) 

24 - Dans le monde réel , c'est Alexandra qui est aveugle , et non Marieke . 

 

* " Lettres D'une Inconnue " ( Letter Of un Unknown Woman ) , film de Max Ophüls ( 1948 ) avec Joan Fontaine et Louis Jourdan .

 

Tableau : " L'Attente  " ( 1902 ) , par William Bouguereau .

Photo : Romy Schneider ( Stasia )  

 

 

 

Repost 0
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 14:44

stasia-Hunt.jpg

 

Histoire d'une Mystérieuse Inconnue

pour Stefan Zweig

" Avez-vous jamais passé en revue des visages ,

  Espérant trouver celui qui est

  Juste au bord de votre mémoire ,

  Celui que vous attendiez ?...

Dialogue de " Lettre d'une Inconnue  " ( Letter from an Unknown Woman ) *

 

 

 

JOURNAL ( III )

 

 

4 - Stasia

        En mémoire de Carson McCullers

 

- Récit - 

 

 

 

 

          Dans les limbes d'un demi-sommeil , il crut percevoir qu'une main timide avait gratté contre la porte .

Quelle heure pouvait-il être ? , se demanda-t-il .

Klaxons et lumières jaunâtres continuaient à se moquer désespérément de l'aube naissante sur Central Park enneigé , triomphant sans vergogne d'épaisses tentures délavées de laine bleue-verte aux motifs de phénix d'or et de pourpre .

- Qui est là ? , bredouilla-t-il avec peine , comme quelqu'un qui n'a pas fermé l'oeil de la nuit .

          Regardant par l'oeilleton , le visiteur entrevit une femme d'étage poussant une table roulante sur laquelle se trouvait un copieux petit déjeuner . 

La jeune fille , par-dessus son corsage et sa jupe noires , portait un tablier blanc de l'hôtel surmonté d'une collerette marquée à son nom .

Plutôt mignonne , la souris , pensa notre homme en la découvrant qui , dans l'ombre , rajustait ses fines lunettes rondes , son joli minois coiffé d'un chignon de circonstance !

Il se rappela qu'il n'avait sonné personne , mais comme il avait faim , finit par lui ouvrir .

- Je suis à votre service ! , lui répéta-t-elle alors d'un sourire aimable en s'échappant très vite .

         Mais quand , au départ de l'employée , il souleva sa tasse fumante , il fut surpris de découvrir un message habilement glissé sous la serviette : 

- Passez chez moi , tout à l'heure , si vous avez le temps . Signé : Stasia .

                    

         Elle habitait Manhattan , sur la 50è rue , un immeuble assez ancien de la partie est , " pas très loin du Wellington  " , expliquait-elle ensuite sur le mot . Se décidant à affronter les mordantes bourrasques de l'hiver , il s'enfonça d'un pas crissant dans la ville froide et sinistre . Et les nuages du ciel posèrent en silence à ses pieds leur ouate légère et lumineuse , paraissant se moquer des derniers vestiges d'une fête oubliée , comme de l'obscurité du jour ...

- Comment ça va , oncle Yann ? Pas trop froid ?

         Ce fut un espiègle enfant d'une huitaine d'années , plein de vie et d'entrain , mèche rebelle et joues roses , qui l'accueillit ainsi au bout d'un long couloir sombre du 17è étage .

- Je vous présente Kolia , mon neveu . Nous rentrons juste de l'école ! Si vous saviez comme votre venue l'excite !

         Bien qu'il ne comprît pas cette étrange appellation , ni d'ailleurs la raison véritable d'un tel empressement , le nouveau venu , à l'invitation de sa charmante hôtesse , défit son manteau dans l'entrée puis s'assit avec elle sur le canapé du living-room .

Ils échangèrent d'abord quelques banalités , parlant de New-York sous la neige qui , reconnut-elle , avait parfois , du côté de la cathédrale Saint-Nicolas , sur la 97è , des allures de vieille Russie ... ( 21 )

Puis elle fit couler d'un antique samovar un thé bien chaud , qui réchauffa l'atmosphère .

         C'est alors qu'il remarqua une belle photo de Fred sur un coin de la commode .

- Vous l'avez connu , n'est-ce pas ? , l'interrogea-t-il avec une sorte d'inquiétude , montrant le portrait couvert d'un bandeau noir .

- Le garçon d'Olga , vous comprenez ... , répondit la maîtresse de maison , quelque peu surprise .

- C'est ça , réalisa-t-il enfin , bien sûr ! Par lui , j'appartiens en quelque sorte à votre famille , " son  " oncle , comme il vient de me dire !

         Le gamin , dont il avait noté l'étonnante ressemblance avec son demi-frère , jouait maintenant dans sa chambre .

Ils purent poursuivre leur aimable conversation .

- J'arrive directement des obsèques , vous ne l'ignorez pas  ?, fit-il , cachant sa surprise en reconnaissant le même sourire que celui de la fille du cimetière . ( 22 )

- Fred était quelqu'un de bizarre , un être assez tourmenté , poursuivit la russe opinant de la tête et feignant de ne rien remarquer . Ma soeur et lui s'étaient rencontrés dans un night-club , à Berlin . Là où il jouait sa musique de jazz ... 

- Une autre  "Belle Epoque " ?

- Oui , on dirait que c'est notre marque de fabrique . En tout cas , paix à son âme , c'était un fieffé coureur . Il s'était encore entiché d'une étudiante ...

- Je sais , confirma-t-il avec un soupir , songeant aussi à Marieke , la dévisageant .

         Cet échange intime , qui se prolongea fort tard dans l'après-midi , fut éclairé par un vénérable candélabre de Novgorod , faisant danser sa petite flamme à lui tout seul au milieu des ombres crépusculaires surgies des immenses gratte-ciel ténébreux .

Parfois , depuis le fond d'une autre pièce , on entendait les rires et les jeux du bambin .

 

         Ce qu'elle lui parut belle avec ses cheveux dénoués , sa face de Madone éclairé de lune , lorsqu'elle se pencha vers la haute fenêtre .

Il pensait à sa vie chaotique , au désert de sa solitude , ici , dans ce lieu étrange où l'amour l'avait fui .

Soudain , plongeant ses yeux tristes dans l'eau pure de son regard , l'étranger se mit à fondre en larmes .

Stasia lui prit tendrement la main , le pressa contre son épaule ...

- Vous resterez , ce soir ?

 

 

 

( A Suivre ) 50th-street-under-snow.jpg

 

                                                                        

 

DAN AR WERN - Histoire d'une Mystérieuse Inconnue - 4 - Stasia ( Récit ) - Octobre 2010 - Journal de Yann Kervern ( III ) - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue " , copyright 2010 .

                                     ___ 

Notes :

21 - St Nicholas Russian Orthodox Patriarchal Cathedral .

22 - Chapitre 3 .

Photo : Helen Hunt ( Stasia )

* " Lettre d'une Inconnue  " ( Letter of an Unknown Woman ) , film de Max Ophüls ( 1948 ) avec Joan Fontaine et Louis Jourdan .  

Repost 0
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 22:43

snowNYC.jpg 

Histoire d'une Mystérieuse Inconnue

Alain-Fournier ( 1913 )Amanda Bergstedt 001 , 1855 - Sissi 

pour Stefan Zweig

  

" ... Tant de gens passent , chacun absorbé par ses propres problèmes , tant de visages qu'il est facile d'en manquer un ... "

Dialogue de " Lettre d'une Inconnue " ( Letter From an Unknown Woman ) *

 

 

 

JOURNAL ( III )

 

 

 

 

 

 

3 - La Chambre du "Wellington  "

 

  " Ich wandle einsam hin auf dieser Erde ... " +

Elisabeth , Impératrice d'Autriche ( Sissi )

 

 

                                            

 - Pages du Journal

                                             

 

            " Je relisais sans cesse l'oeuvre préférée de Sibylle , ces poèmes très sombres de Sissi , la bavaroise , qui lui ressemblaient tant . ( 13 )

Devais-je faire comme Pavese et , pour la rejoindre précipiter le néant de cette existence dans le vide , sauter du 7è étage ? ( 14 )

Mon coeur était à l'image de ces fleurs fanées sur les tentures verdâtres de ma chambre baignée de crépuscule ...

            Tout ici semblait défraîchi , d'un autre âge , comme un vieux souvenir dont on cherche vainement la trace lorsque , navigant d'hôtel en hôtel après un rêve perdu , l'on croit encore au pouvoir de la jeunesse et des illusions ... ( 15 )

J'étais seul après ce long vol vers New-York triste bilan d'une vie de comptable au service de médiocres futilités . Ma femme venait de me quitter , j'avais fui vers l'errance , lui abandonnant même l'avenir de nos enfants . ( 16 )

           Des rires raisonnaient maintenant dans le couloir , me rappelant ceux d'autrefois , lorsque la blessure de mon âme saignait en silence et que je m'éveillais au creux de la nuit , victime d'un cauchemar tandis que les soupirs d'une pauvre courtisane se mêlaient au bruit sourd des klaxons de Manhattan .

Ces lieux m'étaient devenus familiers , peu à peu , refuge éphémère de mes séjours dans la  " Grosse Pomme  " , avant de devoir un jour changer de métier pour cause de santé déficiente . ( 17 )

            C'était la raison pour laquelle , en ce lugubre mois de janvier , j'étais revenu au  " Wellington  " .

Dehors , le vent d'hiver soufflait en violentes bourrasques , balayant de neige les panneaux électriques tout illuminés de slogans criards .

           Je revenais des obsèques de Fred , en Alsace ,  une silhouette évanescente s'étant là-bas penchée sur sa tombe , un peu comme celle dont j'avais cru voir le portrait dans la maison de mon "grand-père " à Brocéliande , celui d'une jeune élégante vêtue de blanc qui irradiait le hall d'entrée de son regard flamboyant face au grand escalier de chêne sombre ... ( 18 )

Je crus même apercevoir Marieke .  

           Mais peut-on ressusciter les morts ? 

" Nous vous connaissons , monsieur Kervern , nous savons sur vous bien des choses , finit par me confier le vieux Von Braun d'un air mystérieux  . Tenez , vous lirez ce dossier de mon beau-frère concernant l'ouverture d'un cabaret semblable à celui de Paris . Si vous cherchez du travail , jeune homme sachez que la banque Dürrenbach n'est pas une ingrate envers ceux qui la servent

          Je fus tout d'abord choqué par l'incongruité de cet enthousiasme , tant je ressentais qu'il était faux . Si j'avais eu plus envie de lui poser des questions jusque là restées sans réponses , l'étendue de mon propre chagrin l'en empêchait , les rendant dérisoires .

          Car il était évident que , la pâleur de son visage trahissant un mensonge , il semblait aussi abattu que moi , anéanti même !  

Cependant , une surprise plus grande m'attendait .

Qui avait eu l'idée de glisser cette lettre au milieu de toute une paperasse rébarbative ? Etait-ce lui , pour me réconforter ? Et le livre de l'Impératrice ?

L'écriture de Sibylle assez caractéristique , y dessinait ses courbes voluptueuses barrées d'anguleux précipices ressemblant aux gouffres d'EngadineUn quelconque lecteur ou graphologue professionnel se serait efforcé de garder son sang-froid devant ces mots que la langue allemande rendait encore plus illisibles .

          La destinée de l'illustre princesse était sans doute comparable à celle de l'héritière d'une autre dynastie . N'avaient-elles pas toutes deux souffert de la même solitude et du manque de liberté ?

N'étaient-elles pas parties trop tôt ?

Quant à cette phrase cruelle me concernant , j'y voyais plus que du cynisme ou de la miséricorde ! Avais-je tort ?

Derrière cette tournure étrange , il y avait selon moi un aspect machiavélique dont la signification m'échappait encore : " Souviens-toi du petit inspecteur s'il arrive quelque chose ... "

          La tante expliquait avec minutie à sa chère cousine comment elle avait préparé le casse de l'agence Dürrenbach afin de financer notreoeuvre d'éternelle jouvence  " . Elles m'avaient juste manipulé , je leur avais servi .  ( 19 )

          L'histoire se résume sans doute à ça , conclus-je avec amertume , des faux semblants , des trompe-l'oeil sur le mur ... Et j'étais au milieu de celles qu'on n'enseigne jamais à l'école ou dans les contes pour enfants , faites d'assassinats dans l'ombre , de preuves maquillées ...

Ma mystérieuse inconnue ressemblait à une reine fugitive poursuivie par des tueurs impitoyables ! Moi , j'étais seul , je n'avais plus rien à perdre , sinon l'envie d'en savoir plus et de venger notre amour interdit .

          Je résolus donc de partir , muni d'un bon portefeuille , avec les encouragements discrets de ma nouvelle "famille " qui , j'en avais l'intuition , comptait sur moi 

Pour quoi faire ?

Avant de rejoindre ma fée sur son étoile , ne devais-je pas relier tous les fils du puzzle ? Où pouvait-elle bien être à cette heure ?

          Bientôt , l'aube douloureuse viendrait poser son manteau blanc sur ma peine .

Du bout du couloir , une voix m'appellerait d'un monde réel où je devrai lutter pour faire ma place .

" Allons , en route ! Il est temps de s'habiller pour la fête ! " , songeait  le Grand Meaulnes . ( 20 )

Mais j'étais si découragé ... "  

 

 

 

 

( A Suivre )

 

 

 

                             ___ 

                                                                              

 

DAN AR WERN - Histoire d'une Mystérieuse Inconnue - 3 - La Chambre du "Wellington " ( Pages du Journal ) - Août 2010 - Journal de Yann Kervern ( III ) - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . "Histoire d'une Mystérieuse Inconnue " , copyright 2010 .

 

                             ___ 

Notes :

13 - Elisabeth Von Wittelsbach ( 1837 - assassinée , 1898 ) , impératrice d'Autriche et reine de Hongrie , surnommée " Sissi  " , auteur d'un " Journal Poétique " ( Poetisches Tagebuch ) .

14 - Cesare Pavese ( 1908 - 1950 ) , écrivain italien .

15 - " Balade au Pays des Ombres  " ( Journal , I , ) . 

16 - " La Rencontre  " ( Auberive , 2 )

17 - " Big Apple  " , surnom de New-York . 

18 - Virginia Dagan : " Le Passeur des Mondes  " ( VII , 6 , 7  ) et " La Demeure Enchantée  " ( I , 1 et II , 3  ) . 

19 - " La Lettre  " ( Journal , II , 5 et 6 ) .

20 - " La Chambre de Wellington  " ( I , 12 ) in " Le Grand Meaulnes " ( 1913 ) , par Alain-Fournier ( 1886 - 1914 ) .

 

* " Letter From an Unknown Woman  " ( Lettre d'une Inconnue ) , film de Max Ophüls ( 1948 ) , avec Joan Fontaine , Louis Jourdan . 

 

* " Poetisches Tagebuch  " , S. 214 : " An die Zukunfts-Seelen  " , par Elisabeth d'Autriche-Hongrie ( Sissi ) . 

 

Tableau : Elisabeth d'Autriche , par Amanda Bergstedt ( 1855 ) . 

Repost 0
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 13:09

Histoire d'une Mystérieuse Inconnue 250px-Greta_Schacchi_Cannes.jpg

 

 

pour Stefan Zweig

 

" Je sais que c'est inexplicable , que vous comprenez ce que je ne sais même pas dire ... " 

Dialogue de " Lettre d'une Inconnue  " ( Letter From an Unknown Woman ) *

 

 

 

Journal  ( III )

 

 

- Pages du Journal

 

2 - Sept Septembre

" Verrà la morte e avra i tuoi occhi  "

( La mort viendra , et elle aura tes yeux )

Cesare Pavese - Poème retrouvé sur sa table de chevet après son suicideCesare-Pavese.jpg  

 

 

 

 

 

              " Il faisait un si beau soleil , ce sept septembre ! C'était l'été de la Révolution ! ( 5 ) 

Profitant d'un peu de liberté , je m'étais dit tout de même qu'il fallait que je marche à l'aventure , le long des rues , pour tenter de calmer ce mal dévorant mes entrailles .

J'avais descendu à pied le boulevard Saint Michel , depuis l'avenue de l'Observatoire , où je me garais d'habitude , entre Cassini et Port-Royal .

          Maintenant , je remontais les Champs-Elysées , guettant sa silhouette , pensant avec une légère angoisse à ce qui allait suivre .

Nous avions rendez-vous vers quinze heures , devant la Maison du Danemark .

          Et lorsqu'enfin je la vis , un peu plus tard , jeune fille ravissante , élancée , surgissant victorieuse de la foule , avec sa chemise de lin , son jean bleu délavé , sa coiffure en chignon , mon coeur se mit à battre plus fort .

C'était bien elle , Marieke Dürrenbach-Von Braun , je la reconnus dans la multitude , et j'avais l'impression de revenir en arrière , au temps de ma jeunesse triomphante et cruelle , prête à bousculer tous les obstacles du rêve et de l'illusion . ( 6 )

Je croyais revoir enfin sa tante Sibylle , dont elle me parut l'image la plus vivante . ( 7 )

          Aujourd'hui , c'était d'ailleurs l'anniversaire d'une date fatale : comme la première fois que nous nous étions croisés , dans ce petit cimetière fleuri d'Engadine , en Suisse , où j'avais ressenti le même choc . ( 7 )

Nous n'étions que nous-deux , sous la pluie , devant le sourire lumineux d'une étoile trop tôt disparue . Mon étoile .

Pourquoi cette solitude , cet oubli si rapide ? Nous étions-nous trompés de jour ?

Dix ans déjà , pensais-je ... Mon Dieu  !

          Elle m'avait serré fort contre elle , prenant pitié de mes larmes ... 

          C'était l'année dernière , et depuis l'échange qui avait suivi cette " providentielle  " rencontre , j'avais reçu quelques lettres , pas beaucoup .  Mais j'avais au moins l'ambition de prendre la place du confident , de l'ami , à défaut de pouvoir lui dévoiler , comme un brûlant secret , la vérité de mon coeur .

" Que Dieu te bénisse , Yann , toi et les tiens ! Bon courage ! Ecris-moi quand tu voudras  !  " , m'avait-elle lancé d'une mine réjouie en guise d'adieu .

 

 

          Maintenant , je sentais son parfum sur mes lèvres . J'étais si ému , à vrai dire , de la retrouver que j'en gardais le silence .

Il est souvent difficile , en pareil moment , de trouver des mots convenables . Ses derniers écrits m'avaient paru bien évasifs . J'étais resté sur ma faim .

" Tu sais , finit-elle par sussurer d'une moue délicieuse en sirotant son thé avec paresse , il faut que je te confie quelque chose . "

          Elle avait fixé mon regard , pressant mes jambes des siennes , posant délicatement sa tasse fumante sur la table :

" Je vais partir ... Je veux quitter l'Europe . "

 

          Cette nouvelle , si tranquillement annoncée , me fit l'effet d'un séisme . Le voisinage attentif aurait pu , sans doute , en mesurer les conséquences dans l'expression de stupeur affichée soudain sur les traits de mon visage , devenu pâle et décomposé .

 

         Alors , je me souvins de cette soirée du 6 août , à Strasbourg . Pour fêter mon retour en Alsace , elle avait réuni deux ou trois copines , jeunes " beurettes  " séduisantes , dans une brasserie du centre-ville . Toutes rigolaient bruyamment , tandis qu'elle croquait sa pomme avec passion , se moquant de mes craintes superstitieuses !

" La bataille de Reichshoffen ? C'est bien toi , ça ... 

" Ton goût pour les antiquités , sans doute ? " , s'était-elle amusée ensuite , ironisant sur un tel désastre prémonitoire . ( 8 )Un Homme Amoureux

         Elle préférait disserter sur son sujet favori , la " Divine Providence " , vantant le dernier film où avait joué l'une de ses vedettes fétiches , Greta Scacchi l'histoire amoureuse de deux acteurs . ( 9 )

" Moi aussi , je connais quelqu'un comme ça , un fou de musique  ! "

 

         Détail insignifiant qui , vite , me revint en mémoire : cet américain venu d'Erevan , rencontré lors d'un stage de théologie à Berlin  .

" C'est un super pote , m'avait-elle écrit par la suite avec enthousiasme . Sa mère , Mayrig , est directrice d'un centre évangélique en Californie . Santa Rosa , ça doit être génial d'y vivre !

Et toi , mon cher ? "

         Justement , moi qui vivait une existence morne , reclus derrière un " mur  " , séparé de mon épouse Muriel , j'avais peur de perdre tout espoir avec ce dernier rayon de soleil . ( 10 )

- Quel garçon ? , balbutiais-je , désireux seulement de lui cacher mon inquiétude par une question stupide .

Elle me considéra avec pitié , me tendant la photo du type , un certain Aram , qui jouait du saxo dans un cabaret de la vieille cité prussienne .

" Si tu savais comme il est gentil , intelligent ... "

" Mais c'est drôle , ajoutas-tu , le gars qui est à côté , il te ressemble . Il s'appelle Kervern , lui aussi . C'est son copain Fred , il n'arrête pas de me parler de lui , je crois qu'il est jaloux ... " ( 6 )

         Tentant de feindre l'indifférence , une fois de plus , au milieu d'un tel discours dythirambique , je restai prostré , abasourdi .

Roll Dagorn ! , pensais-je , furieux , reconnaissant l'ignoble bellâtre qui avait tout fait pour séduire " ma  " Virginia  . ( 11 )

" La Bretagne , l'Arménie ... J'ai tant d'amis peintres , musiciens , minauda l'étudiante pour détendre l'atmosphère .

C'est bizarre , il est de ta famille ? " 

 

         Tu avais peur d'être en retard . Tu montras des signes d'impatience , tes chaussures te faisaient mal .

Moi , j'étais si accablé que je n'avais plus la force de dire un mot .

" Les nécessités du voyage ... Nous décollons ce soir , minuit ... Je t'écrirai , bien sûr ! "

 

         J'avais essayé de l'étreindre , je désirais la mettre en garde , la questionner davantage .

Mais quand on est blanc comme un linge , qu'on a envie de vomir ... Il s'était mis à pleuvoir .  Longtemps j'ai marché , solitaire , indifférent au vacarme des voitures ...

 

Un Homme seul ( James Dean )

                       

          Dernier souvenir heureux , sa main , que j'avais prise à la porte de " La Villa d'Este  " , et ce baiser qu'elle m'avait donné en guise de cadeau :

" Merci , Yann , pour ta rose ! " ( 12 )

Nous avions ri du Destin , de la Providence . Elle était , comme toi , si pressée , toujours en retard 

" C'est pas juste , alors , celui qui rate l'heure , il peut jamais recommencer ? "

Mon amie ... A bientôt . " 

 

                 Red-Rose.jpg

 

 

 

( A Suivre )

 

 

 

                                 ___ 

 

 

 

DAN AR WERN - Histoire d'une Mystérieuse Inconnue2 - Sept Septembre ( Pages du Journal ) - 1991 / Mai 2010 - Journal de Yann Kervern ( III ) - Pep gwir miret strizh - Tous droits réservés - All rights reserved - Version Française / E Galleg . " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue " , copyright 2010 .

 

                                

                                 ___

Notes :

5 - 1989Célébration du Bicentenaire de la Révolution Française .

6 - " Histoire d'un Chef d'Orchestre  " ( Auberive , 11 ) .

7 - " La Lettre  " ( Journal , Souvenirs , II ) . 

8 - Bataille de Reichshoffen ( 6 août 1870 ) : cuirassiers et escadrons français , confrontés à l'écrasante domination prussienne , y subirent de très lourdes pertes .

9 - " Un Homme Amoureux " ( A Man in Love , 1986 ) , film de Diane Kurys , librement inspiré par la vie sentimentale de l'écrivain italien Cesare Pavese ( 1908 - 1950 ) - Avec Greta Scacchi , Claudia Cardinale , Peter Coyote , Vincent Lindon , Jamie Lee Curtis .

10 - " La Rencontre " ( Auberive , II , 2 ) . 

11 - " La Terre de Nos Promesses  " ( Auberive , VIII ) .

12 - " La Villa d'Este  " , hôtel à Strasbourg .

 

PhotosGreta Scacchi , Cesare Pavese , James Dean

* " Letter From un Unknown Woman " ( Lettre d'une Inconnue ) , film de Max Ophüls ( 1948 ) , avec Joan Fontaine , Louis Jourdan

                        

  

" Et quand le 7 septembre nous fêterons notre anniversaire ... "

Mecano ( I. Cano ) - " Le 7 Septembre  "

( adapt.française : D. Burgard / M. Penalva ) 

Ed. Yogi Songs - Copyright BMG Records , 1991 - All rights reserved . 

Repost 0

Articles Récents

Liens