Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 16:38

Laura.jpgSolaris.jpg

 

AUBERIVE ( 14 )

     

 

Laura

( Suite de : "La Porte Océane " )

Oui , un ange est aussi descendu vers moi ,

   Et sur ses ailes étincelantes

   Emporte , loin de toute douleur ,

   Mon esprit vers le ciel  ! "

Ja , es stieg auch mir ein Engel nieder ,

Und auf leuchtendem Gefieder

Führt er ferne jedem Schmerz ,

Meinen Geist nun himmelwärts  ! "

Richard Wagner - " Wesendonk Lieder  " - L'Ange / Der Engel .

 

 

 

 

 

       Troisième Journée

 

1                      Que s'était-il passé ?

Une fuite éperdue au flanc de la colline avec , à leurs trousses , les hurlements d'une horde sanglante brandissant des épées menaçantes , des coutelas , des lances ... La détresse de Marieke , les dernières paroles d'Alexandra , happées toutes deux par la foule comme des naufragés par une tempête ! ( 1 )

Et puis , tout là-haut , sur la roche à pic , un dernier espoir , une sombre tour qu'il fallait atteindre pour y trouver peut-être refuge .

                          Il gravit péniblement une centaine de marches , cent cinquante au plus , vers ce mystérieux diamant noir posé sur la falaise , non plus sur le contrefort des Vosges , dominant la plaine alsacienne , mais , d'une manière inexplicable , au bord de l'immensité océane avec , au loin , cette île étrange enveloppée d'une bulle cristalline et son phare colossal balayant la mer obscure de sa lumière incandescente .

                          Oui , c'était bien lui , se dit-il , en voyant son ultime chance de survie : le manoir d'Auberive ! ( 2 )

Il s'engagea donc dans un long corridor à demi obscur , éclairé seulement de quelques candélabres , puis voulut se servir du heurtoir de bronze flanquant l'immense porte en chêne massif . Mais quelque chose avait changé qu'il ne pouvait comprendre : les lignes du paysage avaient soudainement disparu , paraissant s'effondrer sans qu'il sût pourquoi .

Lui-même était tombé dans l'abîme , et maintenant , tandis qu'une pression violente se faisait sentir sur son épaule , quelqu'un venait le secouer comme un vulgaire pantin !

 

2 -                      - Fred , Fred , réveille-toi  ! , lui cria une voix connue tandis qu'il s'était assoupi dans son fauteuil à la lecture de la Bible .  

C'était sa femme , une fois de plus , venant lui tapoter les joues .

- Nous devons fuir , vite , vite  ! Les mutants nous envahissent  ! 

Bon sang ! , pensa-t-il en sursautant , c'était donc ça ! L'alerte générale , et tous ces parasites sur la télé du " bunker  " !

- Nous nous figurions qu'ils n'avaient pas suffisamment d'armes ! , grommela son mari . Et tous ces vaisseaux pour nous réduire en cendres                           

                          Le coeur serré d'angoisse , Laura ne répondit pas .

Sans doute était-elle déjà paralysée par la perspective d'une fuite inutile ? 

S'efforçant néammoins de chercher une valise , elle entendit un mouvement de troupe dans le couloir .

Bientôt , sur le visuel de l'entrée , apparut le visage réconfortant de son beau-fils .

- Enfin , John ! , soupira-t-elle avec espoir . ( 3 )

 

3 -                      Il vient chercher le code , songea Fred à la vue de l'illustrissime commandant en chef des armées de l'ombre , se demandant si celui-ci avait été enfin mis au courant de ses activités secrètes .

Même Laura devait les ignorer , croyait-il .

                          Un tout petit nombre d'initiés , membres d'une très ancienne hiérarchie occulte , était censée connaître les vraies raisons du conflit .

D'ailleurs , s'il s'était jadis posé à son sujet bien des questions , n'avait-il pas aussi présumé que la présence à ses côtés du Guide Suprême aurait sûrement fait trembler de peur sa compagne ?

Il n'était pour elle , après tout , qu'un paisible retraité , collaborateur occasionnel de son fils au ministère de l'Intendance . ( 3 )

Après une discrète carrière de " jazzman " au sein d'un orchestre de deuxième zone , la guerre avait réussi à transformer l'instrumentiste en gratte-papier .

Mais la mort de son père , un ancien officier SS féru d'ésotérisme qui s'était tué en tombant d'une falaise , lui avait laissé un lourd fardeau en héritage : une gemme fabuleuse , la Pierre de Baal , pouvant donner à son possesseur le secret de l'éternelle jeunesse ! ( 4 )

 

4 -                      " Le général Adamas veut vous voir de toute urgence ! " annonça le fringant militaire .

Auprès de lui se trouvaient quelques hommes , tous armés jusqu'aux dents , portant de noires cagoules sur leurs tenues de combat .

Fred et Laura durent les suivre au coeur de la cité souterraine , parcourant d'innombrables dédales .

                          Partout , des cadavres jonchaient le sol rougi .

Des hurlements de détresse , au milieu du crépitement des balles , déchirèrent la ronronnante harmonie de l'air conditionné .

                          Triomphant d'une embuscade , le commando finit par gagner le PC présidentiel . Mais , dans l'antichambre , John fut tué d'une balle par l'un des soldats .

Fred ne put réagir : il fut assommé , plaqué au sol et ligoté .

Quant à Laura ...

 

5 -                      Il la retrouvait maintenant , comme un clair de lune au bout d'un tunnel de souffrance ...

Elle avait toujours ce regard fauve aux éclats de braise .

Il eut grand peine à s'éveiller de ce mauvais rêve , s'imaginant la proie d'une bande de voleurs venus mettre un terme à sa misérable existence .

Il avait cherché l'origine de sa cuisante blessure : une pique ayant frôlé son épaule s'était fichée dans le portail majestueux .

                          L'angoisse mortelle s'étant dissipée peu après que celui-ci fut entrouvert , l'homme , à bout de souffle , découvrit ce nouveau monde étrange où la rumeur des vagues s'efforçait d'apaiser dans le lointain le bruit de sa propre respiration .

- Oh , mon Dieu , mon chéri , que se passe-t-il  ? Ta chemise est maculée de sang  !

C'était elle , son ancienne compagne , l'ange fatal de sa destinée !

- Laura , je n'en puis plus  ! , s'exclama-t-il d'un cri de douleur .

Etait-ce la plaie purulente à son côté ?

- Mon ami , ils ont tué John , je sais . C'est affreux  ! , lui répondit-elle d'un ton doucereux . Mais tout espoir n'est pas perdu ! Le général a dit qu'il nous restait une chance d'être sauvés ...

 

6 -                      ... Tu dois juste lui faire confiance et nous donner le code .

- Le code ? Mais ... , se mit-il à réfléchir , l'interrogeant d'un regard craintif . Tu veux dire ... L'adagio de mon opéra , " Le Passeur des Mondes  " ?

Deux ou trois notes que j'y avais dissimulées , conclut-il ensuite ; il me fallait bien quelqu'un pour te les offrir en sacrifice ...

Il se rendit compte , en essayant de se justifier , qu'il était tombé dans un piège .

- Le général ? , répliqua-t-il dans un dernier sursaut de conscience . Il a ouvert les portes , c'est un traître ! Nous allons tous mourir , n'est-ce pas ?

                          Le spectacle devenait pitoyable . Lui , le grand chef d'orchestre , soi-disant " Guide Suprême  " , n'avait-il pas perdu toute superbe avec sa baguette magique ?

- Mon amour , au contraire , lui murmura-t-elle au creux de l'oreille en caressant sa nuque si fragile . C'est la paix que nous allons connaître ... Regarde , là-bas , cette île merveilleuse où les amants sont réunis ... La paix définitive ...

                          Puis elle se mit à serrer son cou de plus en plus fort , précipitant l'instant fatal où ses doigts effilés de sorcière lui trancheraient la gorge !

 

 

7 -                      Il vit peu à peu se brouiller son image dans les reflets de la glace au sanglantes lueurs . Qu'avait-il fait des rêves de sa jeunesse , brisés par le fracas d'une guerre impitoyable ? 

Et cette illusoire gloriole de maître adulé ?

La beauté de Laura aurait suffi à maquiller les grimaces d'une telle imposture ! Tous ses crimes inavoués , ses conquêtes d'un soir n'étaient-ils là que pour annoncer l'inéluctable déchéance ou la dissolution d'un mensonge ?

Il aurait voulu que cette main si blanche et ferme puisse , tout entière , le recouvrir d'un linceul d'oubli !

 

8 -                       Dans les bras de sa femme , il pensait encore à Marieke .

Calmé par un breuvage opportun , lui , le héros d'une espèce indicible , eut encore le temps de rêver d'un monde où tout serait à refaire .

" L'âme humaine aime à s'en aller seule  " , songea-t-il avant de mourir , flottant sur une barque vers la lumière imprécise . ( 5 )

Qu'on lui jette la première pierre ...

 

 

        Epilogue

 

" La vie est comme la mer ; dans les vagues de ses phénomènes consiste son éternité ,

et dans la profondeur de ses énigmes son prix resplendit . " 

Elisabeth de Bavière , Impératrice d'Autriche . *

 

 

                           " Nous n'avons pas besoin d'autres mondes , nous avons notre miroir  " , songea Laura en observant , curieuse , dans l'éclat tranchant du verre , ce cadavre de l'homme  . ( 6 )

Ressentir de la tristesse lui semblait inutile .

Toute vie , après tout , n'était que flux et reflux , sève océane s'écoulant depuis l'immuable éternité jusqu'aux vagues mouvantes reflétant le continuum d'une inépuisable énergie ... Le mystère du sang ...

                             N'était-elle pas l'une d'entre elles , créature éphémère parmi d'autres , fragile ondoiement de la pensée collective , inexorable conscience d'un frémissement liquide ?

Ne suis-je pas moi-même née de la mer ? , demanda-t-elle à son image déjà floue , renvoyée par la grande vitre d'une salle-à-manger commençant à disparaître et se dissoudre dans le décor devenu instable ?

Ne suis-je pas capable de soulever des tempêtes surgies des profondeurs abyssales de ma conscience impétueuse , de mon imprévisible fantaisie ?

Ou d'explorer les gouffres de mon âme comme ceux d'êtres mystérieux venus se perdre dans le labyrinthe inextricable des couloirs de l'espace ? 

                            " Auberive  " ? , s'interrogea-t-elle encore , fixant le faisceau écarlate brûlant ses prunelles sensibles . Plutôt  " Psyché  " , beauté déchue d'une soeur jumelle en train de mourir ... ( 7 ) 

La vraie Laura ... elle avait juste cherché à vouloir vivre à sa place , dans le rêve d'un autre , cette illusion de l'amour , un peu comme un coquillage se laisse caresser par le feu scintillant d'une étoile sous-marine avant d'être englouti ...

                             Curieuse espèce , constata-t-elle amusée , perpétuellement en recherche d'un double idéal ou d'une autre définition possible de sa changeante identité .

Cette Muriel de Laurac avait certes la couleur grisâtre d'un nuage au milieu des flots . ( 8 )

Mais qui était-elle vraiment , si bizarre dans l'esprit tourmenté de tant d'hommes ?

 

                            Dès l'aube , ce fut la ronde habituelle . 

On amena la barque aux frontières de brume rose , linceul de brouillard que les " créatures  " doivent , selon la tradition de l'astre-miroir , franchir avant de réapparaître plus tard sous forme de vaguelettes .

Viendront d'autres jours , s'amusa-t-elle d'un sourire . Comme d'habitude ... "

                            Mais pourquoi la Pierre de Jouvence , pourquoi  ce roc éclaboussé d'écume ?

L'éternité ne leur suffit donc pas ici ?

 

                            Elle contempla longtemps le flamboiement rosâtre du crépuscule , frissonnant de désir , laissant le faisceau lumineux , reflet d'un ange éternel , se jouer tendrement de son ombre , la mêlant à la sienne ... Et lorsqu'en face le catafalque atteignit la rive ultime , une Lune complice , rubis maléfique et chatoyant , vira au rouge intense , frappée par le gigantesque lumignon ! 

 

 

 

 

 

 

FIN DU 3e CERCLE

 

 

 

 

                              

                            ___ 

   

DAN AR WERN - Auberive ( 3e Cercle ) - 14 - Laura - 2009 / 2010 - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . " Auberive " , copyright 2006 .

                            ___

Notes :

1 - " La Porte Océane  " ( Auberive XIII , 20 ) .

2 - " Histoire d'un Chef d'Orchestre  " ( Auberive XI , 7 ) .

3 -  " La Troisième Arche  " ( Auberive IX , 2 ) .

4 - " Histoire d'un Chef d'Orchestre  " ( Auberive XI , 10 ) 

       " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue  " ( Journal de Yann Kervern , III , 5 )

5 - " Pelléas et Mélisande  " ( Acte V , scène 2 ) , drame symboliste ( 1892 ) de Maurice Maeterlinck ( 1862 - 1949 ) .

6 - " Solaris  " ( 1961 ) , roman de science-fiction de Stanislas Lem ( 1921 - 2006 ) , écrivain polonais .

7 - Princesse de la mythologie grecque symbolisant la destinée de l'âme déchue . ADAMA , planète jumelle d'ANA : " La Porte Océane " ( Auberive XIII , 8 ) . 

8 - " La Rencontre  " ( Auberive II , 2 ) 

       " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue  " ( Journal de Yann Kervern , III , 2 ) .

 

* Elisabeth de Bavière , impératrice d'Autriche - " Pages de Journal " ( 1891 / 1892 ) , enluminées par Constantine Christomanos ( 1867 - 1911 ) , poète grec . 

 

 

Photo ci-dessus :  Natasha McElhone ( Rheya ) , dans le film " Solaris " ( 2002 ) de Steven Soderbergh , avec George Clooney ( Kris ) .

 

Tableau : " Psyche Entering the Cupid's Garden  " ( 1905 ) , par John William Waterhouse ( 1849 - 1971 ) , peintre préraphaélite britannique .

 

 

psycheentredanslejardinpi7.jpg 

                           

Repost 0
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 09:20

Dark_Castle.jpg

 

AUBERIVE ( 13 )



La Porte Océane ( 20 )
( Suite de : "Histoire d'un Chef d'Orchestre " )
" Mon Dieu , mon Dieu , pourquoi faut-il aussi longtemps ,
  Pourquoi faut-il , pour que je puisse Vous aimer ,
  Que Vous foudroyiez les fleurs de mon printemps
? "
  Francis Jammes - " Clairières Dans le Ciel " -
  L'Eglise Habillée de Feuilles ( 17 )


4e Partie : La Fin du Voyage
En hommage à Lhasa de Sela ( 1972 - 2010 )
" I got caught in a storm and carried away ... " *

 

Lhasa




Troisième Journée

" Qu'est-ce qui peut subir la mort , sinon ce qui nous trouble et nous sépare ? "
Thomas Mann - " Tristan " ( 1903 )



                           

                          20
-
 Il était minuit passé .
Une rumeur grandissante remplit peu à peu tout le flanc de la colline .
C'était la marche d'une troupe , d'une foule immense qui se pressait en désordre  , et dont le bruit rendait imperceptible le frémissement nocturne des flots .
Des hommes casqués , brandissant torches et flambeaux , qui éclairaient leurs instruments de mort , portaient une croix noire sur la poitrine et chantaient les louanges d'un démiurge aux mains sanglantes !
- Tremblez , impies , fils de Satan ! Que soient maudits les hérétiques
Le courroux du Seigneur les écrasera tous ! , hurlaient-ils d'un air menaçant .
                          " Qu'est-ce que ce Dieu ? , leur lança la princesse Alexandra d'une voix faible , en guise de réponse .
Elle fixait son regard vers le large avec une sorte de résignation .
La lumière était maintenant noyée dans une brume rougeoyante , évoquant le massacre des pélerins de la sainte Montagne . ( 22 )
- Nul n'a jamais pu qu'entrevoir Sa splendeur , et celle de la moisson des âmes régénérées qui lèvera un jour de cette Terre comme d'un immense champ de blé dont chaque épi sera une étoile ...
Nimmer müsse Ich ersterben ... ( 23 )
Hélas , elle ne put en dire davantage .
                           Fred voulut secourir Marieke .
Celle-ci , aveugle , n'avait pas encore compris qu'on venait de trancher la gorge de sa mère !
Elle s'était mise à fredonner un cantique d'amour .
Il n'eut que le temps , pressé par l'inquiétante cohue , d'entrevoir l'éclat particulier de son visage , transfiguré par une sorte de joie mystique .
- Nous arrivons ! , s'était-elle écriée gaiement , prise d'une soudaine ferveur incompréhensible .
                           Tout là-haut , le défiant devant le vide abrupt avec ses vertiges de Jugement Dernier , plantée sur la falaise telle une silhouette farouche d'ombre et de clarté , elle parut lui répondre , cette ancienne demeure de style gothique à la façade impressionnante ornée de fantastiques chimères et gargouilles .
Dominant l'infini de la mer , elle était entourée par de grands sapins noirs qui montaient la garde , et la protégeaient du rempart de leurs troncs serrés .
Ce devait être le manoir d'Auberive .
                           La pauvre fille , engloutie par la marée humaine , disparut .
Nul n'entendit ses derniers mots .
                           La flamme d'une étoile filante incendia le firmament ...



FIN DE " La Porte Océane  "
( A suivre : "Laura " )


                                         ___


DAN AR WERN - Auberive ( 3e Cercle ) - 13 - La Porte Océane - 20 - Janvier 2008 / Revu : Mars 2010 - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . "Auberive " , Copyright 2006 .
                                         ___
Notes
:
22Montségur , où " 210 hérétiques furent brûlés vifs le 16 mars de l'an 1244 , dans un gigantesque bûcher , dressé au pied de la montagne . " ( Fernand Niel , " Albigeois et Cathares " , 1955 )
23 - " Je ne voudrais pour rien au monde mourir ... "

Chanson : * " Rising " , par Lhasa de Sela ( in " Lhasa " album , copyright Les Disques Audiogrammes Inc. / Warner Music 2009 )

Repost 0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 09:14

Ruby-heart.jpgLeighton-Tristan.jpgAUBERIVE ( 13 )


La Porte Océane ( 18 / 19 )
( Suite de : "Histoire d'un Chef d'Orchestre " )
" Mon Dieu , mon Dieu , pourquoi faut-il aussi longtemps ,
  Pourquoi faut-il , pour que je puisse Vous aimer ,
  Que Vous foudroyiez les fleurs de mon printemps
? "
Francis Jammes - " Clairières Dans le Ciel " -
L'Eglise Habillée de Feuilles ( 17 )



4è Partie : La Fin du Voyage
En hommage à Lhasa de Sala ( 1972 - 2010 )
" I got caught in a storm and carried away ... " *

lhasa04b





Deuxième Journée
" ... When the dark night seems endless , please remember me ... " *
Loreena McKennitt - " Dante's Prayer "



                                        
                            
                   18
- Ces paroles jaillirent de lui comme une flamme rouge ayant longtemps couvé sous la cendre du brasier des souvenirs .
Le voyageur se rappela soudain le vieux livre d'aventures qui avait enchanté ses après-midi d'enfance au pays merveilleux des chevaliers de la Table Ronde ...
Il crut revivre une fantastique histoire qu'il avait lue , jadis , dans la maison de son oncle , celle concernant l'un de ses ancêtres , parti pour la Grande Croisade en compagnie d'Alain Fergent , duc de Bretagne . ( 17 )
                   En effet , peu après la prise de Jérusalem en 1099 , le sire de Brocéliande fit partie de ce petit groupe de chevaliers qui entouraient toujours le nouveau seigneur des lieux . C'est ainsi que Godefroi connut de lui l'existence d'une tribu nomade originaire de Petra , citadelle nabatéenne aux fabuleux temples de grès rouge redécouverte en son temps par Burckhardt , et souhaita rendre visite aux sujets de son domaine alentour .  ( 18 )
                   Mais l'expédition royale avait un autre but , moins visible : une légende circulait dans le peuple , et des mages parlèrent même d'un rubis caché dans une grotte à Qumrân , petit village de la mer morte . ( 19 )
                   L'heure était-elle venue d'une révélation ?
Ben Jacob et sa fille Myriam , gardiens du trésor , avaient tout fait pour préparer la venue de leurs hôtes .
Bien avant leur arrivée , le patriarche avait su qu'il était grand temps pour lui de passer la main .
                  C'est ainsi qu'Huon de Koadkaden , envoûté par le charme de sa mystérieuse "Reine des Sables " , tomba éperdument amoureux d'elle !
Mais un jour , sa confiance fut dramatiquement trahie ! ( 20 )


        two-ruby-hearts.jpg                  19 - " Celui qui te regarde ou te devine , peut-il voir sans terreur approcher le réveil ? " , murmure à sa "belle endormie " le valeureux Tristan .
 "L'amour peut-il jamais mourir ? " , s'interroge à son tour Pelléas , tremblant pour Mélisande ... ( 21 )
300px-Edmund_Blair_Leighton_-_Pelleas_and_Melisande.jpgAu terme d'une semaine , deux chevaliers seulement restèrent sur la place .
                  Et les saisons passèrent ...
Le souffle du printemps , succédant à la torpeur de l'hiver , fit germer l'affection de la jeune femme pour son bien-aimé : elle finit par accoucher d'un garçon .
                  Riou de Lohéac , pour sa part , fidèle écuyer , s'était jusqu'ici dévoué corps et âme à son maître .
Pourtant , jour après jour , il sentit grandir en lui un trouble , et cette amitié fervente qu'il s'efforçait de témoigner à la fille du désert , bientôt , se changea en passion d'autant plus destructrice qu'elle devait être tenue secrète .
                  Peut-être agit-il alors plus par chagrin que par cupidité , jugeant ne pouvoir surmonter la perspective affreuse d'un amour impossible ?
Sans doute , aussi , avait-il trop parlé , cherchant à noyer sa douleur dans l'alcool ?
                  Ce fut le massacre !
Tuant tous les habitants du village , des guerriers cherchèrent à s'emparer de la pierre fabuleuse , et comme le traître avait aussitôt prit la fuite , il ne resta plus que nous deux , moi et
mon père , soucieux de revenir en  Bretagne , qui parvint tout de même à cacher dans sa besace l'héritage précieux de l'Atlantide  ...

( 20 )


( A Suivre )

                                      ___


DAN AR WERN - Auberive ( 3e Cercle ) - 13 - La Porte Océane - 18 et 19 - Décembre 2004 / Revu : Mars 2010 - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . " Auberive " , Copyright 2006 .
                                      ___  
Notes :
17 - "Le Passeur des Mondes " , 3e Partie , XI , L'Histoire de Riou de Lohéac , I - Le Départ
18 - "Le Passeur des Mondes " , 3e Partie , XI , L'Histoire de Riou de Lohéac , III - La Quête
- Jean-Louis ( Johann-Ludwig ) Burckhardt , dit "Cheikh Ibrahim " ( 1784 - 1817 ) , explorateur orientaliste suisse qui découvrit Petra en 1812 .
19 - Grottes de Qumrân : Site archéologique en surplomb de la rive ouest de la Mer Morte , sur le territoire historique de la province romaine de Judée .
20 - "Le Passeur des Mondes " ,  XII , Le Secret d'Eon de l'Etoile - L'Enfance 1 , Le Graal .
21 - "Tristan " ( 1903 ) , nouvelle de Thomas Mann ( 1875 - 1955 ) , écrivain allemand , prix Nobel de littérature 1929 .
- "Tristan hag Izold " ( 1945 / 1950 ) , par Xavier de Langlais , Langleiz ( 1906 - 1975 ) , peintre , graveur et écrivain breton .
- " Pelléas et Mélisande " , opéra de Claude Debussy , créé le 30 avril 1904 , sur un livret de Maurice Maeterlinck , d'après sa pièce ( 1892 ) .



Chansons : * " Rising " , par Lhasa de Sela ( in " Lhasa " album , copyright Les Disques Audiogrammes Inc. / Warner Music 2009 ) et * " Dante's Prayer " , par Loreena McKennitt ( in " The Book of Secrets " album , copyright Quilan Road Limited / Warner Music 1997 / 2004 ) . All rights reserved .

Tableaux : Ci-dessus , " Tristan and Isold " ( 1902 ) , " Pelléas and Mélisande " ( 1910 ) , par Edmund Blair Leighton ( 1853 - 1922 ) , peintre préraphaélite anglais .
Ci-dessous , " Tristan et Iseult à la Fontaine " , ivoire du XIVe siècle .

              
              Tristan-et-Iseult-1.jpg

Repost 0
19 février 2010 5 19 /02 /février /2010 09:32

GothicCastle.jpg

AUBERIVE
( 13 )


La Porte Océane ( 17 )
( Suite de : "Histoire d'un Chef d'Orchestre " )
" Mon Dieu , mon Dieu , pourquoi faut-il aussi longtemps ,
  Pourquoi faut-il , pour que je puisse Vous aimer ,
  Que Vous foudroyiez les fleurs de mon printemps
? "
Francis Jammes - " Clairières dans le Ciel  "
L'Eglise Habillée de Feuilles ( 17 )


4è Partie - La Fin du Voyage
en hommage à Lhasa de Sela ( 1972 - 2010 )
" I got caught in a storm and carried away ... " *

               Lhasa-copie-1


Deuxième Journée
" When the dark night seems endless , please remember me ... " **
Loreena McKennitt - " Dante's Prayer "




LE CIMETIERE MARIN
" Eau sourcilleuse , Oeil qui gardes en toi
  Tant de sommeil sous un voile de flamme ,
  O mon silence
! ... "
Paul Valery - " Le Cimetière Marin "


                             
                      17 - Une fois de plus , Fred refit le film de cette existence glorieuse de chef d'orchestre , tentant de rassembler les morceaux épars d'un énigmatique puzzle .
Il commença par se revoir seul dans sa chambre d'enfant , terrifié par d'envahissantes ténèbres , pensant à la mort . N'avait-il pas franchi , lui aussi , la frontière sans retour ?
Malgré d'inévitables zones d'ombre , il s'était sans doute , comme bien d'autres , bercé d'illusions . 
                      Pouvait-il être sûr , néanmoins , du scénario qu'on s'efforçait maintenant de lui vendre , et des images toutes faites qu'on avait imprimées dans son cerveau en feu ?
Il prit soudain conscience de sa misérable enveloppe charnelle , guettant cette petite lueur , au loin , qui l'invitait vers d'autres horizons ...
                      Pour sa défense , n'avait-il pas été victime d'un complot machiavélique , ourdi par quelque société secrète au temps du nazisme ?
Il s'agissait , pensa-t-il , d'un objet mystérieux dissimulé par le SS Von Braun au moment de sa fuite , pendant la débacle allemande . On avait longtemps parlé du Graal , ou bien d'un talisman légendaire , soi-disant caché dans la forêt de Brocéliande ou sur une île ... ( 11 ) 
                      Il suivit les deux femmes .
Non loin de là , il y avait une grille rouillée , celle d'un petit cimetière en surplomb posé , comme un bateau sur la mer , sur une falaise vertigineuse . Alors , pourquoi , se demanda-t-il , cette impression pénible de revivre toujours des heures tragiques ?
" Ma mère est morte il y a longtemps , c'était de " sa " faute ! " , lançait-il avec rage vers l'infini , ne pouvant s'empêcher de maudire encore ce demi-frère qui s'était servi de lui pour se débarasser de sa femme Laura , qu'il n'aimait plus . ( 12 )

                                tullagh-cemetery-at-sunset.jpg
                             
                      La lumière , c'est ce qu'il aurait voulu faire , bien entendu ! L'unique vérité , il aurait voulu la découvrir à-propos de tous ces cadavres , ces machinations sordides , lumineuse comme ce phare incendiaire venant éclairer de sa flamme le nom des siens , gravé , côte-à-côte , sous une croix de granit :
-  LENA KERVERN , pianiste , 1919 - 1952 .
-  Capitaine BORIS "YOWAN " DAGAN , résistant , 1909 - 1945 .
                      C'était sa maman qui reposait là près de son richissime cousin , sur ce morceau de terre bretonne , la fille de Yann , grande interprète au parcours d'étoile filante ayant trahi ses fiançailles pour un brillant officier de l'armée d'occupation .
L'autre , qui avait miraculeusement sauvé son " chevaleresque  " rival , fut laissé pour mort peu avant l'armistice . Il avait eu un destin similaire à celui de Roll , tombé en 1914 , dont il était le fils naturel . ( 13 )
                      Devant ce paysage infiniment triste , qu'il avait déjà vu de nombreuses fois , le voyageur se mit à réfléchir encore au sens de sa vie .


cimetière marin

 

Il tenta de se rassurer , malgré tout , se convainquant de la réalité de son amour pour Marieke , de l'importance de Laura , aussi , apparue avant elle d'une façon tellement singulière !
                      Lui et son " frère " avaient vécu dans l'ignorance mutuelle de leurs parcours respectifs . Sentiments de haine , jalousie ?

Qui peut dire ce que nous sommes , d'où nous venons ?
" Fred le Solitaire " , surnom d'enfance , avait reproduit le comportement maternel : à son tour , il s'était doté d'une progéniture , un fils d'une russe de passage , qui avait élevé chez elle son " petit Kolia adoré  " . ( 14 )

                      Derrière lui , les femmes se tenaient l'une contre l'autre , silencieuses . 
La voix grave d'Alexandra vint distraire l'angoisse qu'il ressentait parfois pendant ses nuits sans sommeil , cette espèce de nostalgie coupable à la pensée d'avoir pu laisser le fruit de sa semence ...
" Nous croyons que Friedrich a voulu s'emparer d'une pierre fabuleuse venue de Palestine , affirma-t-elle , et dont les nazis comptaient se servir , grâce à lui , pour dominer le monde . "  
- Mon père n'était pas une brute sanguinaire , poursuivit Marieke . Il citait  souvent ces paroles de Novalis : " Le chemin mystérieux va vers l'intérieur ... "  ( 15 )
- Il a sans doute abandonné son trésor avant de devoir fuir devant l'avance ennemie , conclut la Princesse . 
                      Des éclats de Lune irradièrent les yeux morts de la jeune fille .
- Ce qu'il a fait , j'aurais été heureuse de pouvoir le faire , ajouta-t-elle avec admiration . Je sais qu'il a sauvé beaucoup de gens , je sais de quel amour son être a dû se consumer ! 
                      N'était-ce pas ce même chant des âmes , sanglot lancinant de toutes les ondes vitales dont on pouvait percevoir le frémissement , la plainte mourante , au creux des vagues éternelles ?
- Toute la Terre n'est-elle que chair informe ? , questionna le visiteur .
- Elle tombe dans le puits noir des matrices ... " lui répondit solennellement Alexandra , levant son bras vers le large . ( 16 )
Mais la Pierre Angulaire , celle qui est enfouie dans les fondations de l'Oeuvre , c'est elle qui est l'espoir de notre Rédemption !   


( A Suivre )


                                         ___

DAN AR WERN - Auberive ( 3è Cercle ) - 13 - La Porte Océane - 17 - Décembre 2004 / Revu : Février 2010 - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . "Auberive " , Copyright 2006 . 
                                    
     ___
Notes
:   
11 - " Histoire d'un Chef d'Orchestre  " ( Auberive , 11 ) .
12 - " La Rencontre  " ( Auberive , 2 )  
13 - " Le Passeur des Mondes  " , Troisième Partie , XI -24 ( Le Bois des Chevaliers ) .

14 - " Histoire d'une Mystérieuse Inconnue  " ( Journal de Yann Kervern III , 4 ) 
15 - " Pollens " ( Blüthenstaub , 1798 ) - 16 , par Novalis , Friedrich Leopold Von Hardenberg , dit , ( 1772 - 1801 ) : " Nach Innen geht der geheimnisvolle Weg " . 
16 - " Les Brûlés  " ( 1960 ) , par Zoé Oldenbourg ( 1916 - 2002 ) . 


Chansons * " Rising  " , par Lhasa de Sela ( in " Lhasa " album , copyright Les Disques Audiogrammes Inc . / Warner Music 2009 ) , et ** " Dante 's Prayer " , par Loreena McKennitt ( in " The Book of Secrets " album , copyright Quinlan Road Limited / Warner Music 1997 / 2004 ) - All rights reserved . 


 
Tableau :
 " Friedhofseingang " ( 1825 ) , Caspar David Friedrich
( 1774 - 1840
)10301-the-cemetery-entrance-caspar-david-friedrich.jpg
          

 

Repost 0
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 11:53

Le-lac-des-cygnes.jpg

AUBERIVE
( 13 )


La Porte Océane ( 16 )
( Suite de : "Histoire d'un Chef d'Orchestre " )

" Mon Dieu , mon Dieu , pourquoi faut-il aussi longtemps ,
  Pourquoi faut-il , pour que je puisse Vous aimer ,
  Que Vous foudroyiez les fleurs de mon printemps ? "
Francis Jammes - " Clairières Dans le Ciel " -
L'Eglise Habillée de Feuilles ( 17 )





4è Partie - La Fin du Voyage
En hommage à Lhasa de Sela  ( 1972 - 2010  )
" I got caught in a storm and carried away ... " *

        Lhasa






Deuxième Journée
" When the dark night seems endless , please remember me ... "
Loreena McKennitt - " Dante's Prayer " **

       

                            
          16
-
 Se revoir au bord du lac de Brocéliande , en pleine forêt ,

le glaça d'effroi .
Il n'avait qu'une dizaine d'années ...

L'immonde créature se pavanait au beau milieu de l'eau toute grise , prenant tantôt les traits d'une vierge ensorcelante , sanguinaire , tantôt l'aspect d'un cygne noir aux formes majestueuses ... D'immenses yeux d'émeraude aux prunelles rouge diaphane le fixèrent d'une manière impitoyable , ceux de Laura , peut-être , ou de Marieke , douleurs d'innombrables remords surgis des tourbillons de sa conscience et le plongeant dans un gouffre insondable !
          Il reconnut alors la Pierre de Sang , brûlante , au milieu des ténèbres infernales ! Puis , de sa part , ce fut comme un geste de folie , un acte insensé capable de se reproduire par la suite sans qu'il prenne jamais conscience du caractère incontrôlable de telles pulsions meurtrières !
          Pourtant , son jeune demi-frère était bien coupable lui aussi , il en était sûr , lorsque soudain , genoux à terre sous le choc terrible du souvenir de leur maman disparue , il éclata en sanglots " puisque la seule douleur au monde fut , pour moi , celle de votre absence ... "
          Mais , ce jour-là , un bambin de trois ans fut sauvé de la noyade par un dessein de la Providence !
          Le passé s'était mis à ressurgir à la surface , à lui sauter au cou comme une amoureuse dont l'horrible blessure n'arrivera jamais à guérir !

La princesse Alexandra , ressemblant curieusement à sa mère , se transformait en impérieuse Walkyrie !
" Que Dieu fasse de toi un bon chrétien , mon fils , " le menaça-t-elle , "
 qu'il te conduise à bonne mort ! " ( 7 )


         Puis , les lueurs du phare finirent par déchirer complètement le voile sombre et lourd couvrant encore cette période angoissante et troublée .
" Comment , se demanda-t-il , plongé dans les affres du repentir , comment résister à l'oeil implacable ? " quand tout ce qui , jadis , lui avait paru si flou , incertain , lui revenait éclairé d'une lumière si crue , en pleine figure !

          L'existence de son vrai père , le colonel SS Von Braun , ne l'avait-il pas simplement apprise en fouillant dans un tiroir secret ?
De même y avait-il découvert des enveloppes toutes marquées d'une belle coupe en or gaufrée , sigle d'une société occulte à laquelle sans doute , pendant qu'il était venu en Bretagne étudier la linguistique celte et l'histoire des anciens Druides , ce père encombrant avait appartenu peu avant de devenir membre d'une des plus redoutables phalanges
criminelles de l'Histoire contemporaine !SS-2.jpg
La femme de Yann , celle qu'il avait cherché à séduire par vengeance , avait pu y trouver aussi de tendres mots d'amour ! ( 8 )
          Cruelle à entendre comme d'habitude , la vérité s'était laissée peu à peu entrevoir . Il avait réussi à retrouver l'origine de sa famille allemande au Palatinat . Celle-ci , " hérétique " , d'après les normes vaticanes , s'était alliée au 13è siècle avec les " Koenigsbourg " d'Alsace et les " Von Braun " de Franconie .
Mais une question lancinante , surtout , lui meurtrissait le coeur : la fille de Yann , prof de musique brestoise , aux bras d'un officier nazi ! ( 9 )
Quelle romance insolite ! Quelle catastrophe !

SS-1.jpg
         Son enquête l'avait conduit jusqu'à la capitale du Reich , où il avait fouillé les archives de fond en comble , mais sans résultats . 
Le hasard d'autres recherches dans la ville , où son entregent , sa célébrité favorisaient les rencontres , l'avait ainsi poussé sur de nouvelles pistes .
         L'été juste avant la guerre , se rappela-t-il , ce fut l'occasion d'une ballade ensoleillée dans le parc du château de Charlottenburg . ( 10 )
Une aveugle , Alexandra Von Braun , l'y avait rencontré .
" Vous savez , jeune homme , avait-elle admis d'un léger sourire aux lèvres derrière le noir de ses petites lunettes rondes , certains secrets pèsent si lourd qu'il vaut mieux parfois les laisser dormir à jamais là où ils gisent ... "
         Marieke poussait la voiturette de la malade . Elle était si prévenante , aussi douce qu'un agneau ! Comment donc aurait-il pu rester insensible à son charme  ?


         Et que pensait au juste cette vieille femme clouée sur son fauteuil roulant ?
Que lui disaient à travers ses verres teintés cachant son pâle visage d'infirme les reflets du brillant soleil irisant l'eau capricieuse des fontaines ?
Le souffle du vent dans les frondaisons du parc , cette brise si légère , que lui avait-il murmuré ?



( A Suivre )



                        ___




DAN AR WERN - Auberive ( 3è Cercle ) - 13 - La Porte Océane - 16 - Novembre 2004 / Revu : Janvier 2010 - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . " Auberive " , Copyright 2006 .
 
                    ___
Notes :
7 -   Invocation Cathare .
8 -   "La Rencontre " ( Auberive 2 )
9 -   "La Demeure Enchantée " ( Cycle de l'Etoile II )
10 - "Histoire d'un Chef d'Orchestre  " ( Auberive 11 )

Chansons : * " Rising " , par Lhasa de Sela ( in " Lhasa " album , copyright Les Disques Audiogramme Inc. / Warner Music 2009 ) , et ** " Dante's Prayer " , par Loreena McKennitt ( in " The Book of Secrets " album , copyright Quilan Road Limited / Warner Music 1997 / 2004 ) - All rights reserved .



           cygne-noir.jpg

Repost 0
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 10:09

180px-Novalis2.jpg

AUBERIVE
( 13 )


La Porte Océane ( 15 )
( Suite de : "Histoire d'un Chef d'Orchestre " )
" Mon Dieu , mon Dieu , pourquoi faut-il aussi longtemps ,
  Pourquoi faut-il , pour que je puisse Vous aimer ,
  Que Vous foudroyiez les fleurs de mon printemps
? "
Francis Jammes - " Clairières Dans le Ciel " -
L'Eglise Habillée de Feuilles ( 17 )




4è Partie : La Fin du Voyage

En hommage à Lhasa de Sela ( 1972 - 2010 )
" I got caught in a storm and carried away ... " *

lhasa04b.jpg



Deuxième Journée

" ... When the dark night seems endless , please remember me ... "
Loreena McKennitt - " Dante's Prayer " *



                           
          15
-  " Que sert à l'homme de gagner l'univers , s'il vient à perdre son âme ? " , poursuivit la Princesse d'un ton solennel . ( 1 )
Nous n'aurons plus beaucoup de temps ... Nous devions seulement nous rejoindre au terme du voyage , précisa-t-elle , tandis que les deux cygnes , poussés par une brise légère , s'étaient élancés vers le grand large .
Elle s'efforça de le consoler , caressant avec douceur ses cheveux lissés , lui lisant un passage du Livre Saint :
" Le vent souffle où il veut ... " ( 2 )
Fred , effondré , la supplia : Que le Seigneur prenne pitié  ! 
          La lueur du phare continuait de balayer la côte , à nouveau plongée dans la nuit noire .
- Regarde là-bas ! , fit-elle soudain , lui renvoyant de ses yeux de braise un même éclair sauvage !
Vois cette extraordinaire étoile qui brille comme " un rêve unique , éternel , insondable " !  se trouve notre vraie patrie , la Terre du désir du coeur entourée de ses murs de cristal ... ( 3 )
" Que ce lieu est terrible ! , renchérit l'humble Marieke à genoux devant le fabuleux spectacle . Mère me l'a fait comprendre : c'est la maison d'Angus , la Porte du Ciel  ! ( 4 ) 
          Le regard mouillé de larmes , la pénitente aveugle se figurait peut-être l'image d'une immense tour scintillant sur les flots ténébreux .  
Comme posées sur elle , trois sphères d'une clarté ineffable nimbaient son dôme d'une sorte de halo blanchâtre ! 

le_lever_de_crystal_m.jpg
                            
          Une voix frémissante , résonnant dans l'espace , prononça d'autres sentences plus terribles encore ! 
-Voici l'Alpha et l'Oméga , dit-elle à celui qui tressaillait tellement d'épouvante à la vision des lunes bleues d'Auberive , croyant qu'il n'y aurait plus d'espoir , qu'il serait damné pour toujours ! ... Voici Celui qui Est  ! ( 5 ) 
          Mais la lumière peut-elle éclairer celui qui fait le mal ? , sembla lui répondre ce feu terrifiant de l'Apocalypse . 
Les mots du " Notre Père " cathare , tombant de la bouche d'Alexandra comme de celle d'un oracle , blanchirent davantage son teint de cire des couleurs pâles du limbe céleste , y ensevelissant sa dépouille souillée de misérable en un linceul de gloire !  
C'est l'Eglise de Dieu  ! , lui lança la Pythonisse avec force :

" ... Océan de Lumière , paix sans défaut , Toi qui engendras les âmes pures , non les mauvaises ... " ( 6 )

          La Sainte Oraison , mêlant sa lancinante mélodie à celle des vagues , venait mourir sur la grève éternelle , et dans le ressac , on entendit les supplications d'une prêtresse égrénant son chapelet de miséricorde :
" En ce jour béni , donne-nous notre pain supersubstantiel
, Tes enseignements véritables , qui seront le pain de nos âmes , Ta vraie chair et le prix de Ton sang ... " ( 6 )
          Peu à peu , lui revenant du fond de l'abîme , de lointains souvenirs d'enfance affleurèrent la surface de l'eau comme l'écume dispersée par le vent du large ... 

Et des images d'un passé funeste accablèrent brutalement sa conscience criminelle ! 



( A Suivre )

                              ___


DAN AR WERN
- Auberive ( 3e Cercle ) - 13 - La Porte Océane - 15 - Novembre 2004 / Revu : Janvier 2010 - Pep gwir miret strizh - Tous droits réservés - All rights reserved - Version Française / E Galleg . " Auberive " , Copyright 2006 .

                              ___
Notes
:
1 - Matthieu , XVI , 26 .
2 - Jean , III , 8 .
3 - Novalis ( 1772 - 1801 ) , " Hymnes à la Nuit " ( Hymnen an die Nacht , 1799 / 1800 ) , IV .
4 - Génèse , 28 , 17 : Terribilis est locus iste !

     Angus , " Aonghus " en gaélique , Dieu de l'Amour et de la Poésie dans la mythologie irlandaise .
5 - Apocalypse de Saint Jean , I , 8 .
6 - "Les Brûlés " ( 1960 ) , par Zoé Oldenbourg ( 1916 - 2002 ) .

Chansons : * " Rising  " , par Lhasa de Sela ( in Lhasa " album , copyright Les disques Audiogramme Inc. / Warner Music 2009 ) , et * " Dante's Prayer " , par Loreena McKennitt ( in " The Book of Secrets " album , copyright Quinlan Road Limited / Warner Music 1997 / 2004 ) - All rights reserved .

Tableau : " Le Lever de Crystal " , par François Schlesser , peintre surréaliste dont l'oeuvre est exposée au Musée Imaginaire du Château de Ferrières ( Seine-et-Marne , FR . ) .

Repost 0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 08:53

Mondaufgang über dem Meer

AUBERIVE
( 13 )


La Porte Océane ( 14 )
( Suite de : "Histoire d'un Chef d'Orchestre " )
" Mon Dieu , mon Dieu , pourquoi faut-il aussi longtemps ,
  Pourquoi faut-il , pour que je puisse Vous aimer ,
  Que Vous foudroyiez les fleurs de mon printemps
? "
Francis Jammes - " Clairières dans le Ciel " -
L'Eglise Habillée de Feuilles ( 17 )


3è Partie : Des Ombres Sur la Mer ...

à William Butler Yeats ( 1865 - 1939 )


Deuxième Journée
" Ô descends , nuit d'amour , donne-leur l'oubli de la vie tant souhaité ;
  abîme-les dans l'espace et délivre-les du monde , spectre décevant
 
! "
Thomas Mann - "Tristan "



ALEXANDRA


                    
         14 - Une surprise l'attendait plus loin : deux femmes se tenant à la balustrade , contemplaient le large .
Il entendit l'une d'elles murmurer :
Qu'il est beau d'être au bord de la mer dans une solitude infinie ! ( 1 )
         Ô , se dit-il , cette voix particulière et si douce associée , dans son souvenir , au "chant suprême et mélancolique " du violon , c'était sans doute celle de Marieke sous son capuchon de toile grise , petite colombe transpercée d'une flêche auprès de ... 
sa compagne se retournant vers lui , laissant sa lecture comme si elle avait soudain senti sa présence ? ( 2 )

         Et dans le scintillement des lunes d'Auberive irradiant leurs visages , l'homme crut voir sa mère vêtue d'une longue robe de bure , avec un rubis flamboyant sur sa poitrine , fibule étincelant de mille feux ! 
- Maman !  , s'écria-t-il soudain , complètement bouleversé .
         Celle-ci , au contraire  , affichait la majesté d'un sourire simple et tranquille :
- Je suis la princesse Alexandra Von Königsburg
         Il s'agenouilla devant elle , secoué d'affreux sanglots .
 Son âme souillée plongea dans l'effroi de nouvelles souffrances , tandis que la jeune fille , à son tour , lui psalmodia ce poème :
- Toi qui fus de ma chair la conscience sensible , toi que j'aime à jamais , tu rêvais d'être libre !  ( 3 )
         Il voulut se relever , percevant le fracas lointain de l'immensité océane , et , comme un film devant ses yeux troublés , pensa au petit garçon de tout à l'heure cherchant sa balle en courant sur la plage . ( 4 )
- Allons , jamais ne naît la vague ,  jamais ne s'efface  , lui répliqua la plus âgée , tout n'est qu'ombre et jeu de lumières , mon fils , à part le gémissement d'une âme séparée de son Dieu ...
- Alors , pourquoi donc Marikele est-elle devenue aveugle ? , la supplia-t-il en larmes comme s'il semblait n'en plus rien savoir . ( 5 )
Qui pourra te sauver et te consoler , Vierge , fille de Sion ? , fut la seule réponse qu'elle daigna lui donner ...  ( 6 )


( A Suivre )

                                    ___


DAN AR WERN - Auberive ( 3e Cercle ) - 13 - La Porte Océane - 14 - Octobre 2004 / Revu : Décembre 2009 - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . " Auberive " , Copyright 2006 .  

                                    ___  
Notes :
1 - Heinrich Von Kleist ( 1777 - 1811 ) - "Empfindungen vor Friedrichs Seelandschaft " ( Sensations Eprouvées devant un Paysage Marin " , 1811 )
2 - Thomas Mann ( 1875 - 1955 ) - " Tristan " ( 1903 ) 
3 - Paul Eluard ( 1895 - 1952 ) - " Dit de la Force de l'Amour " ( 1947 ) , in " Poèmes Politiques , Après " ( 1948 ) 
4 - " Histoire d'un Chef d'Orchestre " ( Auberive 11 , V , 24 ) et " La Porte Océane " ( Auberive 13 , VII , note 18 )

5 - " Histoire d'un Chef d'Orchestre " ( Auberive 11 , IV , 22 )
6 - Lamentations , 2 , 13

Tableaux
: Caspar David Friedrich ( 1774 - 1840 ) -  " Mondaufgang über dem Meer " ( 1822 )
- P.S Kroyer ( 1851 - 1909 ) - " Summer Evening on Skagen's Southern Beach " ( 1893 ) 

                   Kroyer.jpg

                 
" Say goodbye to Alexandra leaving ,
  Say goodbye to Alexandra lost
... "
Leonard Cohen - " Alexandra Leaving "
in " Ten New Songs " , 2001 ,
Copyright Sony Music Entertainment Inc / Columbia Music - All rights reserved .

Repost 0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 09:43

AUBERIVE ( 13 )


La Porte Océane ( 13 )
( Suite de : " Histoire d'un Chef d'Orchestre " )
" Mon Dieu , mon Dieu , pourquoi faut-il aussi longtemps ,
  Pourquoi faut-il , pour que je puiisse Vous aimer ,
  Que Vous foudroyiez les fleurs de mon printemps
? "
Francis Jammes - " Clairières Dans le Ciel " -
L'Eglise Habillée de Feuilles ( 17 )




3e Partie : Des Ombres Sur la Mer ...

à William Butler Yeats ( 1865 - 1939 )


                        
Deuxième Journée

" Dans l'ombre , autour de nous , tombaient des flots foncés .
  Vers les lointains d'opale et d'or , sur l'Atlantique ,
  L'outre-mer épandait sa lumière mystique ;
  Les algues parfumaient les espaces glacés
... "
Villiers de l'Isle-Adam - " Contes Cruels " -
Conte d'Amour , IV , " Au Bord de la Mer "


LE JARDIN

                  

          13
- Il arpenta la grève , cherchant en vain .
Sans qu'il en prît tout de suite conscience , le village y avait essaimé de quelques maisons solitaires . 
Gagné par l'insurmontable angoisse d'être poursuivi , notre promeneur jeta derrière lui de furtifs coups d'oeil .
          Se retrouvant bientôt seul face à l'immensité , il s'engagea ensuite sur une petite sente sinueuse bordée de haies d'aubépines et d'églantiers .

Mais ce chemin verdoyant , tapissé d'herbe et de brindilles odorantes , s'éloigna peu à peu de la rive ensoleillée pour serpenter parmi des fleurs bleues et roses , massifs d'ancolies peut-être , embaumant d'un étrange parfum les dernières lueurs du jour.
Craintif , il s'enfonça sous les voûtes feuillues d'un mystérieux sous-bois dominé par les silhouettes fantastiques de grands arbres noirs .
Là-bas , tout au bout d'une course mélancolique et rude à travers de sombres ramures , l'orée d'un monde inconnu s'offrirait à lui , songea-t-il avec espoir ...
          Plongé dans ses pensées , l'homme parvint à une sorte d'alpage .
Puis il constata la présence d'une ruine insolite surgissant d'un parterre lumineux . C'était un pan de muraille percé d'une croisée ogivale dressant son spectre imposant parmi des troncs squelettiques .

L'astre solaire , encore épargné par le sommeil nocturne , venait la frapper en plein coeur de ses rayons .



Quelques traces d'une vieille abbaye , se dit-il d'un regard marquant l'inquiétude .
          Il descendit alors deux ou trois marches peu avant d'assister à un spectacle éblouissant !
Dans l'embrasement du crépuscule , plusieurs soleils s'étaient mis à irradier de toutes parts sur les jeux d'eaux d'une fontaine majestueuse éclaboussant de brume la surface argentée de son bassin sur lequel flottaient deux cygnes magnifiques , l'un couleur d'encre , l'autre d'une blancheur de neige immaculée !
Une statue de marbre y mirant sa grâce et sa beauté surplombait un jardin de lys et de roses ...
          Fred crut reconnaître le visage de sa bien-aimée ...



( A Suivre )



DAN AR WERN - Auberive ( 3è Cercle ) - 13 - La Porte Océane - 13 - Septembre 2004 / Revu : Novembre 2009 - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . " Auberive " , copyright 2006 .

               

Repost 0
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 20:50

AUBERIVE ( 13 )


La Porte Océane ( 11 / 12 )
( Suite de : "Histoire d'un Chef d'Orchestre " )
" Mon Dieu , mon Dieu , pourquoi faut-il aussi longtemps ,
  Pourquoi faut-il , pour que je puisse Vous aimer ,
  Que Vous foudroyiez
les fleurs de mon printemps
? "
Francis Jammes - " Clairières Dans le Ciel " -
L'Eglise Habillée de Feuilles ( 17 )


2è Partie : Le Village

                       
                        à Patrick McGoohan ( 1928 - 2009 )



                        Deuxième Journée 

" Everything waits to be noticed ... " *

               

                 11 - La prostituée de tout à l'heure , songea-t-il soudain , c'était  Lola , bien sûr ! ( 7 )
Il l'appelait maintenant d'une voix sourde , étouffée par les sanglots , lui lançant un cri de désespoir !
" N'écoute pas ce qu'ils racontent  ! , sembla lui répondre l'écho du large ...
                 Ensuite , la lumière jaunâtre d'une lanterne , et celle , tremblante , d'un fanal sur le pont d'une goélette , avaient rapidement éclairé la silhouette fugitive d'une ombre nouvelle s'évanouissant dans le lointain .
Cela avait suffi à remuer son coeur , à le faire tressaillir .
Oui , c'était bien elle qu'il venait de reconnaître , tel un fantôme drapé de Lune au beau milieu du clair-obscur et des reflets trompeurs de la nuit tombante : sa mère !
Il n'arrivait pas à comprendre comment le jour avait passé si vite , sur cette planète étrange , ni par quel miracle on vous permettait de revivre ici les instants les plus cruciaux de votre vie ?
                 " Ne portait-elle pas les mêmes habits que sur nos vieilles photos ? " , se demanda-t-il .
Rares vestiges d'une époque disparue : c'était le temps de la guerre , du désastre , les années quarante ...
Mais ce sourire et cette allure désinvolte , signes d'une jeunesse immobile , embrasaient encore son âme de leur trace rayonnante !
                 Il sentit que tout cela avait mystérieusement contribué à réduire l'épaisseur des ténèbres ambiantes ... Coïncidences ? 
Peu à peu s'étaient dissipées les guenilles cotonneuses de la brume ayant  longtemps plongé les eaux du port dans la torpeur ... 


                 12 - Et chaque chose mise en éveil se manifestait maintenant de manière plus précise , comme si  elle avait tenu à narguer l'univers de sa fragile existence !
Chaque être aussi ...
                 Sur le gaillard d'avant d'une frégate , venait majestueusement de se poser un albatros .
Un moussaillon sortit sa tête éberluée d'une lucarne , arborant un gilet de laine à rayures sous les boucles capricieuses d'une chevelure hirsute s'échappant d'un bonnet rouge à pompon blanc . 
                 Partout , l'agitation du port de commerce avait repris . Des matelots pressés se faufilaient parmi filins et cordages , portant sur leurs épaules des caisses de bois cloutées de cuivre .
Des tas de sable et de charbon , des montagnes de barriques se dressaient au long du quai , masquant à demi les nombreux navires à l'amarre , coiffés de leurs cheminées plus hautes que des maisons .
                 Des nuées d'oiseaux multicolores prirent leur envol au milieu des grues et des docks , mouettes et goélands poussant des cris sauvages par-dessus les toits bigarrés d'entrepôts jusque sur les haubans et voilures . 
D'autres bruits s'ajoutèrent , tintements d'une cloche , grincements de chaînes ... Dans l'air , on sentit des odeurs d'huile , de goudron , de vase de mer ou de fumée ... Dans le ciel redevenu clair , on put contempler le féérique spectacle de sphères bleutées , rouge sombre , tableau dont la  saisissante vision rappela brusquement au promeneur qu'il n'était plus chez lui , mais confronté à une terrible aventure , la plus incroyable de mémoire d'homme !
                 Enfin , l'embrasement du crépuscule offrit au jour un dernier répit , tandis que l'astre flamboyant , d'une taille gigantesque , plongeait dans la mer éblouissante . 

Fred fut à nouveau saisi de vertiges !
                 La peur au ventre , il se remit à courir vers celle qu'il croyait alors perdue ...



( A Suivre )


                                        ___



DAN AR WERN
- Auberive ( 3è Cercle ) - 13 - La Porte Océane - 11 / 12 - Septembre 2004 / Revu : Novembre 2009 - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . " Auberive " , Copyright 2006 . 

                                        ___   
Notes :
7 - "Histoire d'un Chef d'Orchestre " ( Auberive 11 , 6 ) .
* " Everything waits to be noticed " ( Toute chose attend d'être remarquée ) , chanson titre de l'album d'Art Garfunkel - Written by Art Garfunkel , Maia Sharp and Buddy Mondlock - Copyright Manhattan Records , 2002 - All rights reserved .

Repost 0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 10:08

 

 

 

AUBERIVE ( 13 )


   

La Porte Océane ( 10 )

( Suite de : "Histoire d'un Chef d'Orchestre " )
" Mon Dieu , mon Dieu , pourquoi faut-il aussi longtemps ,
  Pourquoi faut-il , pour que je puisse Vous aimer ,
  Que Vous foudroyiez les fleurs de mon printemps
? "

Francis Jammes - " Clairières Dans le Ciel " -
L'Eglise Habillée de Feuilles ( 17 ) .


 

2è Partie :

Le Village

 


        à  Patrick McGoohan ( 1928 - 2009 )



      Deuxième Journée

                

    10
- Fuir le plus vite possible !
Aller de l'autre côté de la place , puis s'engouffrer sans réfléchir dans les venelles étroites de la vieille ville , vrai labyrinthe jouxtant le port de commerce , avec ses escaliers tortueux , ses passages sinistres qu'il avait bien connus , lorsque , plus jeune , il marchait dans la brume devant les falots clignotants d'un troquet minable qu'une prostituée aux lèvres et vêtements rouges décorait seulement de sa silhouette aguicheuse . 
    Au détour d'un immeuble délabré , le concertiste finit par tomber sur une boutique sordide , mal éclairée .

Quelle ne fut sa surprise alors , de voir en devanture s'afficher partout la dernière édition de "L'Etoile de Recouvrance " avec à sa "Une " un gros titre illustrant sa propre photo :
" LE PIANISTE ASSASSIN RECIDIVE ! "

Et dessous , ce commentaire : Non content d'avoir tué sa femme , il vient chez nous pour assouvir sa vengeance ! " 
    Dévoilant une dent d'or derrière l'émail grisâtre de son sourire carnassier , le boutiquier l'interpella sur le seuil plein de bonhomie :     
- C'est le nouveau numéro , Monsieur Kervern  ! On dirait qu'aujourd'hui , il n'y en a que pour vous  ! "  
    Mais ses derniers mots ne firent que lui donner davantage la chair de poule ! Comment donc ce sale type avait-il bien pu le reconnaître ?
Il détala en quatrième vitesse !
    Un peu plus loin , d'autres paroles , prononcées par une pin-up aux yeux gris de louve , ravivèrent en lui de douloureux souvenirs !
- Viens , chéri  ! , lui lança-t-elle avec une certaine effronterie .
Je vais te jouer le  "motif du désir " ! ( 5 )
     La brouillasse était maintenant retombée .
Il avait failli glisser sur le pavé humide où elle faisait la grue , perchée sur deux talons aiguille , vêtue d'une simple mini-jupe et d'un gilet de laine rose à col de chinchilla .
Le néon du "pub " voisin , comme la lueur blafarde répandue par le réverbère où elle s'appuyait , firent encore plus ressortir l'outrance de son maquillage .



Il crut avoir affaire à une ancienne connaissance .
Pourquoi ? , se demanda-t-il avec angoisse .
     Une sensation de panique intense avait gagné tout son être .
Car il ne savait comment échapper à ce maléfice invisible transformant un semblant de vie réélle en jeu diabolique ! 
Aussi voulut-il s'éloigner , conscient du danger qui , de toutes parts , pouvait surgir , mais , complètement essouflé par sa course dut bientôt faire halte , réussissant tout de même à percevoir au milieu de sa propre respiration saccadée le clapotis régulier des vagues .
     L'homme alors constata que leur musique plaintive était parfois troublée par le vif claquement d'une voile ou par le cri furieux des mouettes ...
Rasséréné , il remplit ses poumons des effluves de l'air marin puis , sur la coque d'un navire , parvint à déchiffrer quelques lettres blanches :
" Steredenn ar Vintin " ( 6 )
Le feu tournant d'un phare , dans le lointain , les incendiait d'écarlate à intervalles réguliers ...


( A Suivre )


                                 ___



DAN AR WERN
- Auberive ( 3è Cercle ) - 13La Porte Océane - 10 - Septembre 2004 / Revu : Octobre 2009 - Pep gwir miret strizh / All rights reserved / Tous droits réservés - Version Française / E Galleg . 
" Auberive " , Copyright 2006 .
Notes :
5 - Thomas Mann , " Tristan " ( 1903 ) .
6 - " L'Etoile du Matin " .
Tableau : " The Lugger Inn " , par Don MacLeod ( St Ives , Cornwall - UK ) . 
  

 

 

Repost 0

Articles Récents

Liens