Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 16:16

Premier Cercle :  A La Pointe du Jour ...

 

 

 

 

Le Passeur des Mondes ( XV )

 

 

 

 

 

Publication

Mon livre est en vente aux éditions www.edilivre.com et www.amazon.fr à partir d'aujourd'hui 25 septembre 2015 / My book is on sale from today 25 september 2015 at Edilivre editions ( French ) / Diwar hiziv 25 a viz Gwengolo 2015 eo va levr e gwerzh e ti-embann Edilivre ( Galleg ) .

Mon livre est en vente aux éditions www.edilivre.com et www.amazon.fr à partir d'aujourd'hui 25 septembre 2015 / My book is on sale from today 25 september 2015 at Edilivre editions ( French ) / Diwar hiziv 25 a viz Gwengolo 2015 eo va levr e gwerzh e ti-embann Edilivre ( Galleg ) .

Tadig Tanguern est un vieux loup de mer à la barbe blanche . Il passe son temps sur toutes les mers du globe , ce qui ne lui en laisse pas beaucoup pour voir ses enfants . L'une de ses filles , Mona , est mariée à Yun Kervern , l'ébéniste du village des Forges de Brocéliande . Ils ont un fils , Yann , garçon sensible , proche de la nature qui , le jour , aime se promener seul dans la forêt légendaire tandis que , le soir , au coin du feu , sa mère lui raconte de merveilleuses histoires ...

Brocéliande est le point de départ d'une quête initiatique à travers l'espace et le temps qui conduira notre jeune héros des pays gaéliques en Palestine , à l'époque de la Première Croisade , à la recherche d'une mystérieuse Pierre venue des étoiles pour sauver l'humanité des derniers jours ! Passionnant !

 

 

 

DAN AR WERN - Le Passeur des Mondes ( An Erbeder , The Intercessor )  - XV - Publication - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés . " Le Passeur des Mondes " , copyright Octobre 2015 , Dan Ar Wern et Edilivre ( www.edilivre.com ) ISBN : 978 - 2-332-99210-9 - Tous droits réservés .

Repost 0
12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 14:44

Pierre-L-Ermite.jpgPremier Cercle : A la Pointe du Jour ...

 

 

 

 

 

Le Passeur des Mondes ( XIV )

 

 

 

 

Sources Principales

                                                          ( Quelques livres ... )

 

  

A - Littérature et Voyages - Lennegezh ha Beajoù 

 

 

1 - L'Allemagne Romantique ( 1962 / 1963 ) et le Voyage Initiatique ( 1977 / 1978 ) , 4 vol. , Marcel Brion .  

2 - Heinrich Von Ofterdingen ( 1802 ) , Novalis .

3 - Der Goldne Topf ( Le Vase d'Or , 1813 ) , E.T.A Hofmann .

4 - Contes - Smarra ou les Démons de la Nuit ( 1821 )

                   Trilby ou le Lutin d'Argail ( 1822 )

                   La Fée-Aux-Miettes ( 1832 ) , Charles Nodier .

5 - Les Chouans ( 1829 ) , Honoré de Balzac .

6 - Les Martyrs ( 1809 ) , Mémoires d'Outre-Tombe ( 1809 / 1841 ) , Chateaubriand .

7 - Une Fille du Régent ( 1844 ) , Alexandre Dumas

8 - Les Travailleurs de la Mer ( 1866 ) , Quatre-Vingt-Treize ( 1874 ) , Victor Hugo .

9 - L'Île Mystérieuse ( 1874 / 1875 ) , Le Rayon Vert ( 1882 ) , Le Château des Carpathes ( 1892 ) , Jules Verne . 

10 - Treasure Island ( L'Île au Trésor , 1883 ) , Robert-Louis Stevenson

11 - Le Grand Meaulnes ( 1913 ) , Alain-Fournier .

12 - Images d'Alain-Fournier ( 1938 ) , Isabelle Rivière .

13 - Mémoires ( 1740 ) , Duguay-Trouin .

14 - Voyage Autour du Monde ( 1771 / 1772 ) , Louis-Antoine de Bougainville .

15 - Voyages Round the World ( Relations de Voyages Autour du Monde , 1768 / 1779 ) , James Cook . 

16 - Voyages , Aventures et Combats , Souvenirs de ma Vie Maritime ( 1852 ) , Louis Garneray .

17 - Histoire Mondiale de la Marine ( 1965 ) , Amiral Barjot / Jean Savant .

 

 

B - Histoire et Monde Celtique - Istor ha Bed Keltiek 

 

 

1 - Histoire des Croisades ( 1812 - 1822 ) , Jean-François Michaud .

2 - L'Epopée des Croisades ( 1939 ) , René Grousset .

3 - L'Europe au Moyen-Âge , Art Roman , Art Gothique ( 1981 ) , Georges Duby . 

4 - Les Templiers ( 1963 ) , La Vie Quotidienne des Templiers au XIIIe Siècle ( 1975 ) , Georges Bordonove .

5 - La Bretagne Ancienne et Moderne ( 1844 ) , Pitre-Chevalier .

6 - Histoire de Bretagne Elémentaire ( 1933 ) , Alain Raison du Cleuziou / Vte Charles de la Lande de Calan .

7 - Le Mabinogi de Kulhwch et Olwen ( 1888 ) , Joseph Loth .

     Mabinogion ( 12e / 16e siècles ) , Manuscrits gallois .

8 - Mythologie Celtique Irlandaise :

        L'Epopée Celtique en Irlande ( 1892 ) , Henri d'Arbois de Jubainville . 

       Les Celtes et la Civilisation Celtique ( 1969 ) , L'Epopée Celtique d'Irlande ( 1971 ) , La Femme Celte ( 1972 ) , Le Druidisme ( 1985 ) , Jean Markale .

9 - Présence des Celtes ( 1957 ) , Alain Rivoallan .

10 - La Civilisation Celtique ( 1983 ) , Françoise Le Roux / Christian Guyonvarc'h .

11 - Les Celtes ( 2000 ) , Venceslas Kruta .

12 - Promenades en Bretagne ( 1969 ) , Henri Queffélec .

13 - Pardons Bretons du Temps Passé ( 1977 ) , Jacques Duchemin .

14 - Lieux et Histoires Secrètes de Bretagne ( 1980 ) , Patrice Boussel .

15 - Au Coeur de l'Arcoat ( 1982 ) , Charles Floquet .

16 - Works of Ossian ( Poèmes d'Ossian , 1760 / 1763 ) , James Macpherson .

17 - Barzaz-Breiz , Chants Populaires de la Bretagne ( 1839 ) , Hersart de la Villemarqué / Kervarker .

18 Le Foyer Breton ( 1844 ) , Emile Souvestre .

19 - Contes Populaires de Basse-Bretagne ( 1887 ) , François-Marie Luzel .

20 - La Légende de la Mort en Basse-Bretagne ( 1893 ) , Anatole le Braz .

21 - Châteaupauvre ( 1876 ) , Paol Feval .

22 - Geotenn ar Werc'hez ( L'Herbe de la Vierge , 1928 ) , Jakez Riou .

23 - Un Recteur de l'Île de Sein ( 1945 ) , Henri Queffélec .

24 - Le Roman du Roi Arthur ( 1965 / 1971 ) , Xavier de Langlais / Langleiz .

25 - Pinvidigezh ar Paour ( Richesse du Pauvre , 1977 ) , Goulven Jacq .

26 - L'Herbe du Rivage ( 1981 ) , Pêr-Jakez Heliaz .

27 - Brocéliande ( 1984 ) , Jean Markale .

 

 

C - Esotérisme , Spiritualité - Kredennoù , Rinouriezh 

 

Broceliande-2.jpg54-La-dame-blanche

 

1 - La Sainte Bible , éditions diverses .

2 - Le Symbolisme de l'Apparition ( 1925 ) , Léon Bloy .

3 - Kérizinen ( 1968 ) , Histoire et Prophétie ( 1973 ) , Raoul Auclair .

4 - Les Prophéties de la Fraudais ( 1972 ) , Pierre Roberdel .

5 - Séraphim de Sarov , entretien avec Motovilov , instructions diverses ( 1979 ) , Irina Goraïnoff .

6 - L'Ange Puissant qui Descend du Ciel ( 1985 ) , Père Derobert .

7 - Prophéties et Prophètes de Tous les Temps ( 1991 ) , Pierre Carnac .

8 - La Bible de l'An 2000 , Ulrich de Mayence ( 1979 ) , Michel de Roisin .

9 - Le Génie Celtique et le Monde Invisible ( 1927 ) , Léon Denis .

10 - Au Pied des Menhirs ( 1945 ) , Les Traditions Celtiques ( 1981 ) , Robert Ambelain .

11 - La Tradition Celtique dans l'Art Roman ( 1975 ) , Marcel Moreau . 

12 - L'Initiation Chevaleresque dans la Légende Arthurienne ( 1980 ) , Dominique Viseux .

13 - Druidisme et Christianisme ( 1980 ) , René Bouchet .

14 - La Pierre de Souveraineté ( 1998 ) , Fabien Régnier .

15 - Arthur , Roi des Bretons d'Armorique ( 1998 ) , Gwenc'hlan Le Scouëzec .

16 - De Karnunos au Roi Arthur ( 2007 ) , Myriam Philibert .

17 - Les Derniers Atlantes ( 1943 ) , Paul Bouchet .

18 - Les Templiers Sont Parmi Nous ( 1962 ) , L'Etrange Univers des Prophètes ( 1977 ) , Gérard de Sède .

19 - Les Mystères Templiers ( 1967 ) , Louis Charpentier .

20 - Méditations sur les 22 Arcanes Majeurs du Tarot ( 1967 ) , Valentin Tomberg .

21 - Dictionnaire des Symboles ( 1969 ) , Jean Chevalier / Alain Gheerbrant .

22 - Le Livre de la Tradition ( 1972 ) , Jean-Michel Angebert .

23 - La Face Cachée des Nombres ( 1977 ) , Camille Creusot . 

24 - Pouvoir Occulte des Pierres Précieuses ( 1977 ) , W.B Crow .

25 - Quand l'Atlantide Resurgira ( 1978 ) , Roger Facon .

26 - La France des Lieux et des Demeures Alchimiques ( 1980 ) , Josiane Charpentier .

27 - Une Demeure Alchimique , le Château du Chastenay ( 1982 ) , Gabriel de la Varende . 

28 - Le Mystère du Petit Trianon ( 1982 ) , Jean Senelier .

29 - Initiation à la Kabbale Hébraïque ( 1982 ) , A.D Grad .

30 - Le Graal et le Temple ( 2000 ) , Jacquette Luquet-Juillet .

31 - Dernières Révélations sur le Graal ( 2006 ) , Pascal Le Charpentier .

32 - Les Alchimistes ( 2007 ) , Jean Biès .

 

 

 ...

                             

 

( Liste non exhaustive )

 

 

 

 

DAN AR WERN - Le Passeur des Mondes ( 1er Cercle ) - XIV - Sources Principales - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés . " Le Passeur des Mondes " , copyright SGDL / Dan Ar Wern 2005 et Arbredor.com 2007 et 2008 ( Version Numérique ) .

" ... Je suis celui qui sait l'immensité et le mystère de toutes les vies ... "

Alain-Fournier ( Lettre à Jacques Rivière , 26 / 12 / 1906 )

   

   Proue

Repost 0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 22:56

Premier Cercle : A la Pointe du Jour ...

 

 

 

Le Passeur des Mondes ( XIII )

 

 

 

 

Epilogue

 

 

 

 

Dernière Page

 

 

 

 

                    Qui aurait pu voir ce vaisseau de l'ombre glisser dans l'ouate cotonneuse une étrange traînée rouge ?

Il est si difficile de sortir d'un rêve !

Qui aurait pu entendre son indicible mélodie ?

                     L'objet céleste s'éloigna comme il était venu : à la vitesse de l'éclair !

Yann , reprenant sa voix normale , affirma qu'il ne se souvenait plus de rien .

Quant au bateau , il s'échoua sur un banc de sable , tant l'équipage était épuisé .

                     Il fallut regagner la rive dans la barque ...

 

LIVRE DE BORD DU CAPITAINE , dernière page :

" ... Et peu après , nous apprîmes qu'il devait être huit heures du soir , que nous avions touché la côte de Bretagne à quelques milles de Tréguier ... " *

 

 

FIN DU  " PASSEUR DES MONDES "

( A Suivre : " La Demeure Enchantée " - 2è Cercle )

 

 Miranda_Waterhouse.jpg

 " ... Car on dit qu'il avait aimé sans succès la reine mystérieuse de ces rivages , une de ces fées que les anciens appelaient des nymphes et qui habitent des grottes enchantées où l'on marche sur des tapis de fleurs marines , à la clarté des perles et des escarboucles de l'océan . "

Charles Nodier - " Trilby ou le Lutin d'Argail " . 

 

DAN AR WERN - Le Passeur des Mondes ( 1er Cercle ) - XIII - Epilogue - Dernière Page - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés . " Le Passeur des Mondes " , copyright SGDL / Dan Ar Wern 2005 et Arbredor.com 2007 et 2008 ( Version Numérique ) .

 

Tableau : " Miranda " ( 1875 ) , par John-William Waterhouse ( 1849 - 1917 ) .

* " Mémoires " de René Duguay-Trouin ( 1673 - 1736 ) , corsaire breton né à Saint-Malo . 

 

 

CHAPITRE DOUZE

Le Secret d'Eon de l'Etoile

Epilogue

Une Eblouissante Clarté ( Livre de Yann )

La Grotte Fantastique ( Manuscrit de Loïc Tanguern )

  I -  L'Île Mystérieuse

 II -  Dans le Palais de Cristal

III -  Derrière le Voile d'Astarté

Le Grimoire Magique ( Fin du Manuscrit de Loïc Tanguern )

IV -

Arbor Mirabilis 2

V - Le Secret

L'Enfance d'Eon de l'Etoile

I )   En Palestine

     * Le Graal ( Récit de Yann )

II ) En Bretagne

      * L'Escarboucle de Feu

         * Aziliz

         * Eon de l'Etoile

Dernière Page

 

FIN DU PREMIER CERCLE

 

Le Passeur des Mondes ,

- Première Version , commencée le 25 août 1984 à Plestin-Les-Grèves , peu après un séjour au " Manoir du Tertre " , en Brocéliande - Achevée le 2 février 1986 - Revue en 1987 , puis 2005 - Enregistrée le 27 septembre 2005 à l'Hôtel de Massa / Société des Gens de Lettres , Paris .

- Seconde Version ( 2006 - 2012 ) .

 

" ... Et quant à la Pierre , elle devint une grande montagne et remplit toute la Terre . "

Daniel , 2 , 35 . 

 

Repost 0
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 09:02

ladyclarejww.jpgPremier Cercle : A la Pointe du Jour ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Passeur des Mondes ( XIII )

 

 

 

Epilogue

 

 

 

12 - Le Secret d'Eon de l'Etoile

" Par Celui qui doit venir juger les vivants et les morts . "

( Per Eum qui venturus est judicare vivos et mortuos )

Devise d'Eon de l'Etoile

 

" Et ils reprirent vie , et ils régnèrent avec le Christ mille ans . "

Apocalypse , 20 , 4 .

 

 

L'Enfance d'Eon de l'Etoile ( 4 )

( Récit de Yann )

 

 

 

II ) En Bretagne

 

 

 

      * Eon de l'Etoile

 

 

 

          " ... Par une journée glaciale où , sanglotant , j'étais reparti sur les traces de nos longues promenades à travers bois , j'aperçus une biche toute blanche dans le lointain .

Sa beauté , dans la neige , me parut si rayonnante que je me mis à la suivre , fasciné par cette grâce immaculée me rappelant celle de ma bien-aimée .

           Elle traversa le Val-Sans-Retour , et bientôt , ce fut la chapelle Saint-Jean qui se dresse tel un phare en pleine lande , ultime sanctuaire battu par les vents cruels de l'hiver sur la route menant aux profondeurs de la forêt .

Comme une âme à l'entrée d'un autre monde , la bête semblait m'attendre afin de m'indiquer la porte et de l'ouvrir , ce qu'elle fit d'un coup de tête avant de disparaître derrière le voile de froidure aux branches cristallines . Franchissant le seuil avec appréhension , j'entrai .

          Alors , quelle ne fut pas ma surprise !

Et comment mieux décrire cette lumière intense irradiant tout autour de l'autel à travers la nef ? Je fus ébloui sur-le-champ !

          L'escarboucle , bijou flamboyant que ma chère Aziliz comparait à " l'oeuf rouge du serpent marin " des anciens guerriers celtes , ne tarda pas à briller de toute sa force à mon cou ! ( 50 )

          Puis je les vis tous les trois , dans un halo de pourpre claire et de soie verte : il y avait le sourire lumineux de Myriam et les longs cheveux de miel de mon amour !

Elles nous regardaient tendrement , moi et mon père .

Ô combien j'étais fasciné , comprenant sans rien dire que toute chose étant écrite , il faudrait que je cache cette pierre , l'heure n'étant pas venue de sa redécouverte .

Avant de rejoindre le merveilleux pays de " Gwenva " , je devais concevoir un livre dans lequel je prophétiserais . ( 51 )

Ma mère , saluant me dit-elle son ancien Maître , changea mon nom de Merlin l'Enchanteur en celui d'Eon de l'Etoile qui voulait dire " Enfant de Lumière " .

Depuis ce jour , je n'ai cessé de chercher la Vérité !

 

          Mon grand-père , le vieux Ben Jacob , me lisait souvent le soir ce passage d'un de ses rouleaux sacrés : " Choisis , mon fils , l'instruction dès ta jeunesse et , jusqu'à tes cheveux blancs , tu trouveras la voie du Sage ! " ( 52 )

Et le sire de Brocéliande , peu avant sa mort , m'avait confié ces mystérieuses paroles :

" C'est à toi , mon fils , de reprendre maintenant le flambeau  : Visite l'Intérieur du Temple , sa Résurgence Illuminera l'Oeuvre Légendaire ! ( 53 )

, tu verras ce point suprême où tout l'univers se dévoile ! 

Au-delà du manteau de verdure s'ouvre un chemin de gloire ! De l'autre côté des profondeurs du lac , rejoins La Belle Endormie

A celui qui La trouvera sera donné d'embrasser le ciel sans même contempler le firmament ! " ( 54 )

 

 

( A Suivre )

 

                                                  ___

 

 

DAN AR WERN - Le Passeur des Mondes ( 1er Cercle ) - XIII - Epilogue - 12 - Le Secret d'Eon de l'Etoile - L'Enfance d'Eon de l'Etoile 4 ( II , En Bretagne ) - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés . " Le Passeur des Mondes " , copyright SGDL / Dan Ar Wern 2005 et Arbredor.com 2007 et 2008 ( Version Numérique ) .

                               ___

Notes :

50 - Chez les peuples celtes , l'oeuf de serpent fait l'objet d'une quête spirituelle comparable à celle de la Pierre Philosophale ou du Graal .

51 - L'île de Gwenva , paradis des anciens Bretons .

52 - Livre de Ben Sirah ( Ecclesiastique ) , 6 , 18 .

53 - V.I.T.R.I.O.L = Devise des Alchimistes : Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem ( Visite l'Intérieur de la Terre , par rectification tu trouveras la Pierre cachée ) .

54 - " Le Livre de la Tradition " III , 3 ( 1972 ) , par Jean-Michel Angebert .

Tableau : " The Lady Clare " ( 1900 ) , par John William Waterhouse ( 1849 - 1917 ) . 

Repost 0
3 janvier 2012 2 03 /01 /janvier /2012 15:52

Enfant-de-brume.jpgPremier Cercle : A la Pointe du Jour ...

 

 

 

Le Passeur des Mondes ( XIII )

 

 

 

Epilogue

 

 

12 - Le Secret d'Eon de L'Etoile

" Par Celui qui doit venir juger les vivants et les morts . "

( Per Eum qui venturus est judicare vivos et mortuos )

Devise d'Eon de l'Etoile

 

" Et ils reprirent vie , et ils régnèrent avec le Christ mille ans . "

Apocalypse , 20 , 4 .

 

L'Enfance d'Eon de l'Etoile ( 3 )

( Récit de Yann ) 

 

 

II ) En Bretagne

 

 

      * Aziliz

" J'attends que Brocéliande s'éveille dans l'éblouissante navigation des étoiles . "

Jean Markale - " Brocéliande " ( 1984 )

 

 

     " La seule personne ayant pu me consoler de ce fleuve de souffrance fut ma plus jeune cousine Aziliz .

Je me rappelle son regard luisant de tendresse quand nous nous retrouvions  le soir ensemble autour du feu , à l'écoute de quelque conteur , ou lorsque j'évoquais moi-même un souvenir d'une époque disparue ...

     A la mort de mon père , je sentis pour la première fois la chaleur de sa main tendue , devinant tout de suite en la voyant qu'elle s'efforcerait de me venir en aide .

     Plusieurs années de nos jeunes vies passèrent imperceptiblement , comme ces feuilles que l'automne arrache une à une au faîte des grands arbres , telles ces vagues d'herbe haute ondulant sous la brise nouvelle , horizon d'une lande illimitée ...

     Je garde en moi la trace indélébile de nos jeux et rires dont l'écho persiste au travers des chemins innombrables de l'immense forêt .

Brocéliande , ô bonheur dont on ne sait qu'il est fugace !

T'avons-nous vu surgir , douce colombe , entre les fûts blanchissants des hêtres , sous les voûtes impénétrables des frondaisons de chênes , dans une lumière divine au sommet des hautes futaiesbaignant de toutes parts ta nef majestueuse de Temple idéal ?

Es-tu alouette ou hirondelle , oiseau des cîmes dont le chant s'élance au bout d'une branche vers l'azur infini d'un inaccessible désir ?

Avons-nous troublé , pauvres humains , ton petit ruisseau paresseux dont l'eau cristalline s'écoule avec mélancolie dans l'épaisseur verte des feuillages , comme une invite à laisser passer le temps d'une belle et chaude journée d'été ?

Brocéliande , à seulement prononcer ton nom , mille senteurs se mélangent et m'envahissent d'une émouvante nostalgie , j'entends toujours le bruit de ses pas légers crissant sur tes tapis d'aiguilles brunes quand , de ses ailes gracilesma petite libellule frôlait un grand sapin noir ...

Ce n'est pas ici royaume d'humain , tu connais notre défiance :

- Gaël , Gaël , as-tu peur des sylvains et des duz , crains-tu les fées et les sorcières ? , me lançait-elle de son rire moqueur ...

     Mais toicéleste enchanteresse , vers quelle demeure me conduis-tu , par cette allée mystérieuse et fraîche , ombragée d'ormes séculaires , vers quel abri , pour nous seuls préparé , glisse ta robe de lys diaphane ?

As-tu foulé l'herbe d'or que tu connais le langage des loups , celui , plus tendre , de la fauvette , et sauras-tu répondre aux notes discrètes de la source qui t'appelle , aux chuchotements de mousse et de rosée sur lesquels reposent tes pieds de nymphe

Est-ce le reflet d'une peine inavouée qu'on lit sur ton visage de cire , lorsque tu franchis la traverse , à l'orée d'une clairière ombreuse ?

 

" Beau domaine inconnu , beau domaine interdit , dis-nous sous quelle armure invisible nous devrons revenir , avec quelle clef magique , avec quel coeur de feu , pour pénétrer la bulle de rêve où tu es enfermé , pour ranimer tes amours mortes et tes musiques évanouies ?... Mais , " là-bas , tout en haut , fermant l'horizon , un château doucement baigné d'or est posé sur le ciel ... " ( 47 )

 

     Il parla longtemps de cette jeune fille " aux mains plus blanches que la neige d'une nuit " .

" Plus rouges qu'une digitale étaient ses joues , ses yeux plus gris que jacinthe ... " ( 48 )

 

     On sentait à l'entendre que son amour n'avait pas de limites , qu'il ressemblait à cette ballade pour elle , étendue d'ouate bleutée se mirant au coeur de la fontaine , aveu sans lendemain : 

"   Et mon regard s'est posé sur le tien

   Comme un papillon de parchemin ,

   J'ai vu ton corps de nuage

   Se perdre en mon rêve sans âge ,

 

   Et ton sourire a éclairé le mien

   De mille soleils couleur carmin ,

   J'aurais voulu que dure toute ma vie

   Ce bref instant de folie ... " ( 49 )

 

      " Mais hélas , murmura tristement la voix d'ombre , " l'épreuve terrible devait nous séparer , comme elle sépare souvent ceux qui s'aiment . "

Son père , voulant me déposséder de tous mes biens , s'était mis à comploter contre moi , recherchant l'alliance d'un riche seigneur du voisinage , le baron de Montfort .

Sa fille , plutôt que d'épouser ce dernier , préféra disparaître au fond du lac sombre .

Abruti de douleur , je me retirais au manoir de Gurwan ...

 

 

( A Suivre )

 

 

                                ___ 

 

 

DAN AR WERN - Le Passeur des Mondes ( 1er Cercle ) - XIII - Epilogue - 12 - Le Secret d'Eon de l'Etoile - L'Enfance d'Eon de l'Etoile 3 ( II , En Bretagne ) - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés . " Le Passeur des Mondes " , copyright SGDL / Dan Ar Wern 2005 et Arbredor.com 2007 et 2008 ( Version Numérique ) .   

 

 

          L500xH375_jpg_argenson_chize-8632e.jpg

 

Notes :

47 - " Images d'Alain-Fournier " ( 1938 ) , par sa soeur Isabelle Rivière ( 1889 - 1971 )

48 - La Courtise d'Etaine / Tochmarc Etain ( Mythologie Irlandaise )

49 - " Viviane " , in " Le Chemin Perdu " ( 1992 ) , par Dan Ar Wern .

Repost 0
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 14:09

Petra.jpgPremier Cercle : A la Pointe du Jour ...

 

 

 

 

Le Passeur des Mondes ( XIII )

 

 

 

Epilogue

 

 

 

 

12 - Le Secret d'Eon de l'Etoile

" Par Celui qui vient juger les vivants et les morts . "

( Per Eum qui venturus est judicare vivos et mortuos )

Devise d'Eon de l'Etoile

 

" Et ils reprirent vie , et ils régnèrent avec le Christ mille ans . "

Apocalypse , 20 , 4 .

 

 

L'Enfance d'Eon de l'Etoile ( 2 )  

( Récit de Yann )

 

 

 

II ) En Bretagne

 

 

       * L'Escarboucle de Feu 

" Distroet on er c'hoad ken alies e oan bet eno . "

Alan Stivell - " Le Val Sans Retour " *

 

 

 

     " Les seuls trésors qui me restaient , sans parler d'une vive réminiscence , furent " Galaad " et sa robe d'ébène , fier coursier paternel , pur joyau né du désert , de même qu'une étrange pierre d'un rouge sombre , dont une face était gravée de caractères inconnus tandis que l'autre s'embrasait d'un prodigieux éclat . ( 38 )

Ce bijou , sorte d'escarboucle , mon grand-père l'avait ramené de Pétra , vieille cité légendaire , bien loin de notre mer morte ... ( 39 )

     Pendant d' interminables soirées d'hiver , ce conte revenait sans cesse au milieu de notre assemblée , sous la voûte immense constellée d'étoiles ...

Maintenant qu'il ne demeurait plus rien que poussière et cendres de cette jeunesse révolue , ce spectacle féérique autour du grand feu revivait parfois dans mon coeur meurtri , attisant ses braises rougeoyantes ne voulant pas s'éteindre ...

Et chaque fois que l'on allumait une flambée dans la grande salle du château de mon oncle , je croyais revoir le nôtre dans ma terre natale , avec ses flammes gigantesques défiant la nuit silencieuse .

Alors , j'y retrouvais le sourire d'Annouka . Alors , la parole de Ben Jacob se mettait à renaître dans les crépitements de l'âtre ...

C'était là , disait-il , qu'ayant suivi une caravane de marchands , la providence l'avait mené dans une ville fantôme à la rencontre d'un vieux prophète à la longue barbe blanche .

      Il se promenait dans le dédale d'antiques ruelles , parmi ces vestiges d'un autre âge où se reflétait la roche aux riches diaprures se jouant des rayons du soleil . Un temple à demi ruiné découvrit soudain ses murailles de grès rouge drapées de violet , de brun , d'ocre et de rose , pierres vénérables qu'érodent le vent , la pluie et les siècles , mais qui protègent encore des mausolées géants s'ouvrant sur l'au-delà mystérieux ...

      L'homme l'attendait , semblait-il , pour lui remettre un talisman , pendentif enchâssé dans son écrin vermeil , que , plus tard , je devais porter au cou , au bout d'une chaîne en or , sous mon vêtement de laine blanche .

- Il te protégera , toi et ton fils , d'un baume guérissant l'absence , belle fleur de myrte posée sur un voile de myosotis , il te cachera tant que tu le cacheras ...

Traverse donc le miroir invisible

Jette la petite boule rouge au rire chantant de la fontaine , et celle qui te manque , avec le gui sacré unissant la rivière au lac , reviendra de l'Île Enchantée ...

Alors , ce lieu d'eaux profondes bruissera de mille félicités , le castel reconstruit brillera d'une incomparable splendeur , avec , au jardin , sa rose de Sâron dont le calice vient d'éclore  , mêlant en son sein vos deux rêves pour toujours ...

Mais n'oublie pas de faire neuf fois le tour du Grand Chêne , ajouta le Druide , celui auquel , trois fois , tu lanceras le mot magique ! " ( 40 )

 

The-Enchanted-Garden-Waterhouse.jpg

     

       Puis il disparut dans un souffle , laissant rutiler ce gemme du Paradis sur la tombe  d'un prophète , dont la dalle s'entr'ouvrait .

Mon grand-père le prit , sans rien comprendre à ce charabia qu'il aurait cru l'oeuvre d'un fou , s'il n'avait senti , me confia-t-il , au fond de son coeur l'émotion bouleversante provoquée par ce sage vénérable .

      Plus tard , dans notre fuite précipitée , nous parvînmes à desceller le portail de fer protégeant le Graal , croyant nous saisir de cette insaisissable merveille , " comme un arc-en-ciel sans cesse redérobé sous le rideau d'une nouvelle averse " , nous montre les contours d'un impossible rêve ... ( 41 ) 

     

      ... Ainsi vont les nuages dans le ciel tourmenté de Brocéliande .

Leurs silhouettes sinistres , filtrées d'une suave et douce lumière ,  laissent parfois transparaître une ancienne amitié perdue , dessinant sur les reflets de l'onde la splendeur d'un Domaine enfin réapparu .

Alors je sais qu'elle est là , tout contre mon âme , et qu'elle ouvre sa porte , l'appel d'un rayon de lune au travers d'une étroite fenêtre ...

      D'autres fois , désespérant d'un sort si cruel , je fondais en larmes , seul dans ce donjon d'infortune où la plainte venteuse , mêlée au cri lugubre des chouettes , m'empêchait de regagner cet inaccessible refuge de mes lointaines enfances .

" Mais capte-t-on de force l'arc-en-ciel ? " ( 41 )

" Mais un homme qui a fait une fois un bond dans le paradis , comment pourrait-il s'accommoder ensuite de la vie de tout le monde ? " ( 42 )

 

      Me faudrait-il , pour la rejoindre au brun de la nuit , me mettre à suivre la biche de Ninoc'h dont " la robe est plus blanche que la fleur de trèfle nouvellement éclose " ? ( 43 )

Son galop léger devait-il , au détour d'un songe orné de diamants et de lys , m'entraîner plus loin que l'ombre " vêtue d'azur et de rosée " des filles de Morven ? ( 44 )

... " Plus loin que les courts matins d'hiver qui voient passer dans l'oeil des enfants la caresse des étangs sauvages " ? ( 45 )

      Demanderais-je aux femmes-cygnes  , lorsqu'elles me prendraient sous leurs ailes de soie , de me conduire jusqu'à ce royaume où le soleil devient rose , tandis qu'une princesse le contemple de ses yeux d'aube naissante ? ( 46 )

Ma princesse ...

      Et longtemps je la cherchais dans la tristesse des jours de nostalgie , sur cette route enchantée menant au pays de nulle-part qui m'avait vu naître et grandir au milieu d'effluves et parfums subtils , parmi les lumineuses couleurs de l'Orient ...

 

 

( A Suivre )

 

 

                                                    ___

 

DAN AR WERN - Le Passeur des Mondes ( 1er Cercle ) - XIII - Epilogue - 12 - Le Secret d'Eon de l'Etoile / L'Enfance d'Eon de l'Etoile 2 ( II , En Bretagne ) - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés . " Le Passeur des Mondes " , copyright 2005 SGDL / Dan Ar Wern et arbredor.com 2007 et 2008 ( Version Numérique ) .

                                ___

Notes :

38 - " Righall " , première monture de Huon , a été tuée pendant la prise de Jérusalem ( III , 11 , 7 ) .

39 - Petra , la " Cité perdue " ( Jordanie ) , fondée au VIIIe siècle avant J.C par les Edomites .

40 - Rose de Sâron ou Rose Mystique , nom de la Sainte Vierge du Carmel .

- " Serglige Con Culainn " ( La Maladie de Cûchulainn et l'Unique Jalousie d'Emer ) , mythologie irlandaise .

- Légendes arthuriennes ( Histoire de Viviane et Merlin ) .

41 - " Images d'Alain-Fournier " ( 1947 ) , par sa soeur Isabelle Rivière ( 1889 - 1971 ) .

42 - " Le Grand Meaulnes " ( 1913 ) , par Alain-Fournier ( 1886 - 1914 ) .

43 - " Le Roman du Roi Arthur " , 5 volumes ( 1965 - 1971 ) par Xavier de Langlais ( Langleiz , 1906 - 1975 ) , peintre , écrivain breton .

44 - " Mémoires d'Outre-Tombe " ( 1809 - 1841 ) , III , 10 par François-René de Chateaubriand ( 1768 - 1848 ) .

- " Poèmes d'Ossian " ( 1760 / 1763 ) , par James Mc Pherson ( 1736 - 1796 ) , poète écossais . 

45 - " Hommes Liges des Talus en Transe " ( 1969 ) , poème de Paol Keineg , poète et dramaturge breton .

46 - Histoire de " La Princesse du Palais Enchanté " in " Contes Populaires de Basse-Bretagne " ( Kontadennoù ar Bobl e Breiz-Izel , 1887 ) de François-Marie Luzel ( Fanch an Uhel , 1821 - 1895 ) , poète breton cité par Jean Markale ( 1928 - 2008 ) dans " La Femme Celte " ( 1982 ) .

 

* " Le Val Sans Retour " , a song by Alan Stivell , in " The Mist of Avalon " album , copyright Keltia III , 1991 - All rights reserved . 

 

Tableau : " Le Jardin Enchanté " ( The Enchanted Garden , 1916 ) , par John-William Waterhouse ( 1849 - 1917 ) , peintre préraphaélite anglais .  

   

  Le-Lac-de-Comper.jpg

Repost 0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 08:45

Croix-templiere-2.jpgPremier Cercle : A la Pointe du Jour ...

 

 

 

Le Passeur des Mondes ( XIII )

 

 

 

Epilogue

 

 

 

12 - Le Secret d'Eon de l'Etoile

" Par Celui qui vient juger les vivants et les morts . "

( Per Eum qui venturus est judicare vivos et mortuos )

Devise d'Eon de l'Etoile

 

" Et ils reprirent vie , et ils régnèrent avec le Christ mille ans . "

Apocalypse , 20 , 4 .

 

 

 

L'Enfance d'Eon de l'Etoile ( 1 )

( Récit de Yann )

 

 

I ) En Palestine

 

 

     * Le Graal

  

  Chevalier

                  

     Ce nom fabuleux d'"ARBOR MIRABILIS " n'était pas tombé dans l'oreille d'un sourd !

Dès que le patriarche l'eut prononcé , son petit-fils avait senti renaître en lui la flamme d'un soleil gros comme un coeur , celui qu'il avait contemplé dans l'extase au bord du gouffre de Corryvreckan !

Instantanément , le souvenir de Mélusine , associé à l'image vivante des deux chérubins d'Iona , lui montrèrent le chemin qu'il fallait suivre pour atteindre le pays blanc de la mémoire .

Son air changea .

Le vieillard s'en aperçut , qui interrompit son discours , surpris par cette brutale métamorphose .

     Une parole d'homme , si ample soit-elle , ne pourrait retentir plus fort que la voix de ce gosse , devenue si grave , éclatante ...

Et l'Ange mortel se mit à parler , brise de pleine mer entonnant son chant de gloire , ivresse d'une vie tumultueuse aux effluves d'iode et de pêche , histoires légendaires de flibustiers et sirènes , cris de mouettes , mêlés d'écume et de sel , insondable avenir sous la voûte étoilée des îles de mystère , comme une réponse ultime avant d'accoster ... Rencontrerait-elle enfin l'une de ces monstrueuses créatures surgies de l'abîme sans fond d'un immense empire aquatique, écho sinistre des profondeurs les plus reculées ?

- Je suis le fils de Myriam et d'Huon de Brocéliande !

Les vents tremblaient de cette résonance , les vagues frissonnèrent ...

     - L'heure est venue d'aborder l'ère nouvelle où resplendira le Royaume ! , continua le jeune prodige . Réveillez-vous , tressaillez de joie , habitants de la poussière !

" Car ta rosée est une rosée vivifiante ,

   Et la Terre redonnera le jour aux ombres " ( 32 )

     Tout l'équipage , attiré par les manifestations de cet étrange phénomène , accourut , même Houarn Pogam , ricanant comme un beau diable !

Puis , d'un ton plus confidentiel , l'enfant commença son récit :

     - Le voleursavez-vousne vient que pour voler , tuer et détruire ... Du temps de ma prime jeunesse , notre village de Palestine fut attaqué par surprise . Riou avait disparu la veille . Où pouvait-il se cacher , l'animal ?

Mon grand-père , Ben Jacob , tentant courageusement de défendre Annouka , ma cousine et tendre amie , périt d'un coup de lance en plein coeur !

Alors , ce fut une longue plainte semblant remonter à la surface depuis l'antre infernal , vomissant lave et feu , se propageant telle une onde sur l'agonie de toutes les victimes . 

     Nous en profitâmes tout de même pour fuir ... Ma mère avait été blessée à la jambe , elle perdait son sang , la malheureuse . Jamais je n'oublierai son cri me déchirant les entrailles , moi qui aurait voulu , avec elle ,  hurler sa douleur de bête sauvage traquée jusqu'à l'hallali , et qu'on achève sans pitié !

Mais peut-être pensait-elle trouver refuge dans une grotte ?

Celle du Graal , qui seul pouvait la guérir , n'était accessible que par une galerie secrète menant à un labyrinthe . En fait , il y avait douze portes pour y conduire , mais il fallait en connaître le " Sésame " ... Et puis , depuis plus de mille ans qu'elle était plongée dans le sang de Notre Sauveur , qui aurait pu vraiment toucher cette fameuse " Pierre de Régénération " ?

 

        Saint-Graal.jpg

 

     L'assistance , suspendue aux lèvres du conteur , ne disait mot ,

sentant la houle , jalouse du défi qu'il lui lançait , battre rageusement contre le navire ...

 

     " Une fois proférés les mots magiques , reprit-il , Myriam dut pressentir l'issue fatale de sa destinée : elle contempla le Saint-Vaissel une dernière fois , balbutiant des prières mêlées de larmes . De la pointe de sa dague , Huon tentait d'extraire de son récipient le " Passeur des Mondes " . 

Soudain , ce fut la catastrophe : la caverne s'ébranla , des forces considérables se déchaînèrent , la sol trembla de fureur !

 

     Ma mère , emportée par un éboulis , disparut dans la roche en fusion , poussant un ultime et lugubre hurlement de louve frappée à mort , qui se perdit dans le vide !

Qu'aurions-nous pu faire pour la secourir ? Déjà , son sang répandu semblait liquéfier le roc , tel un acide brûlant d'une lave incandescente les murailles démembrées de la caverne

    Alors , se produisit une explosion qui , traçant par miracle un chemin de fuite à travers ce dédale chaotique et dévasté , nous permit , sans réfléchir , de quitter cette prison de sable aux couleurs d'enfer !

 

    Dehors , le ciel était noir , strié d'éclairs sanglants , mais le fracas de la foudre ne pouvait couvrir celui des gigantesques déflagrations qui , sous un déluge de pluie , transformèrent en séjour diabolique ce lieu de délices !

De sa main droite , à demi dissimulé entre sa cape de bure et sa cotte d'armes , mon père tenait le Graal , scintillant de toutes ses pierres , comme un arc-en-ciel d'espérance au milieu de l'encre nocturne .

     J'étais à bout de souffle , mort de faim , désespéré , ne sachant plus très bien pourquoi , trempé jusqu'aux os à marcher de nuit sous l'eau pénétrante  , il nous fallait au moindre murmure nous réfugier parmi les ombres protectrices ...

   Trois jours plus tard , la grande ville fut atteinte , et , sans autre péril , ce palais du roi où nous nous présentâmes , la mosquée Al-Aksa . ( 33 )

 

   C'était en mil cent huit , le vingt-sept décembre , fête de Saint Jean l'Evangéliste ...

Ce soir-là , dans la chambre de Salomon , trois voeux sacrés furent prononcés d'une voix ferme et résolue : obéissance , pauvreté , chasteté .

Quatre croisés fondèrent le véritable Ordre du Temple : Baudouin de Boulogne , frère et successeur de Godefroy , Hugues de Champagne , Hugues de Payns et mon père , Huon de Koadkaden .

Le roi découvrit ensuite un parchemin sur lequel fut apposé son sceau spécial en forme d'hexagramme .

- Ce rouleau restera dans le secret , leur confia-t-il , jusqu'au jour où une personne de Dieu portera sa main sur ce que le monde aura bafoué 

Nul ne sut jamais que cet évènement méconnu précédait de quelques années la cérémonie officielle .   ( 34 )

Moi , je me tenais près du calice  ...

" Le Soleil en est le père , la Lune en est la mère , le vent l'a porté dans son ventre , la Terre en est la nourrice " , dit l'un d'eux , citant la Table d'Emeraude . ( 35 )

    Je le suivis quand il alla au-dehors pour contempler le firmament , car l'orage étant apaisé , les nues se dispersèrent , découvrant l'oeuvre idéale du céleste architecte . Puis il chercha des yeux la trace d'Elie sur son char de feu ... ( 36 ) 

La petite Ourse brillait dans la constellation du Chariot , tandis que la grande serrait en son écrin l'Etoile Polaire , étincelante . La nuée divine s'élevait vers le ciel , emportant l'âme de ma tendre maman , petite graine semée dans le champ du Seigneur ...

- La Sagesse a bâti son église , dis-je avec tristesse . Elle a dressé ses sept colonnes ... ( 37 )

 

   Mon père avait trente-trois ans lorsqu'il quitta la Palestine , et d'Orient , je fus ramené en Bretagne .

Il mourut peu après d'usure et de chagrin .

   Mon oncle Brenn , fidèle à sa promesserecueillit l'orphelin dans sa famille ...

Plus tard , je compris le sens de ma mission ... "  

 

 

 

 

( A Suivre )  

 

                                                   ___

 

 

DAN AR WERN - Le Passeur des Mondes ( 1er Cercle ) - XIII - Epilogue - 12 - Le Secret d'Eon de L'Etoile - L'Enfance d'Eon de l'Etoile 1 ( I , En Palestine ) - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés . " Le Passeur des Mondes " , copyright 2005 SGDL / Dan Ar Wern et arbredor.com 2007 et 2008 ( Version Numérique ) .

                               ___

Notes :

32 - Isaïe , 26 , 19 .

33 - La Mosquée Al-Aksa , située sur l'emplacement de l'ancien Temple de Salomon , fut édifiée avant 679 sous l'impulsion d'Abd-Al-Malik ( 646 - 705 ) , 5è Calife Omeyyade .

34 - Officiellement , l'Ordre du Temple fut créé par le Concile de Troyes ( janvier 1129 ) .

35 - " Table d'Emeraude " : selon la légende , représente l'enseignement d'Hermès Trimégiste , fondateur mythique de l'Alchimie .

36 - II , Rois , 2 , 11 .

37 - Proverbes , 9 , 1 .

 

              Sceau-Templier.jpg. 

Repost 0
22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 11:39

Les-larmes-du-coeur.jpgGrimoire-magique.jpgLotus.jpg

 

Premier Cercle : A la Pointe du Jour ...

 

 

 

 

Le Passeur des Mondes ( XII )

 

 

 

Epilogue

 

12 - Le Secret d'Eon de L'Etoile

" Par Celui qui doit venir juger les vivants et les morts . "

( Per Eum qui venturus est judicare vivos et mortuos )

Devise d'Eon de l'Etoile

 

" Et ils reprirent vie , et ils régnèrent avec le Christ mille ans . "

Apocalypse , 20 , 4 .

 

 

Arbor Mirabilis ( 2 )

 

 

virginia dans le ciel

 

 

V - Le Secret

" Ecoutez , c'est mon bien-aimé , c'est lui qui arrive ,

   Franchissant d'un bond monts et collines ... "

Cantique des Cantiques , 1 , 8 .

 

 

 

          ... Ils rentrèrent , transis de froid .

La nuit s'épaississait de noir , faisant tomber lourdement sur l'onde frémissante son voile opaque , dont elle recouvrit peu à peu les derniers murmures d'un chant vespéral .

Son étreinte jalouse et ferme oppressait les flots , naguère si légers , moirant de lueurs d'astres clairs les vagues dansantes , comme lucioles ou feu-follets .

        Le vieil homme , fatigué , parut lui avoir laissé sa barbe de mousse blanche et ses longs cheveux de chanvre . 

Et la mer , cette voleuse de rêves , n'avait-elle aussi emporté son bliaut de pourpre sombre étoilé d'or , à doublure d'hermine , se demanda Yann pendant son sommeil ?

" Nous approchions des côtes bretonnes , écrira-t-il dans son livre . C'est ainsi que me reviennent ses parolesperdues dans l'écume des jours comme au fin fond d'obscurs pays de mon âme , qui jadis hantèrent les songes brûlants de notre enfance avant de s'éteindre , petites flammes rougeoyant dans la poussière des braises , vivant de leur mystérieuse vie secrète , celle de ma mémoire ... " ( 24 ) 

       

        Le lendemain , tandis que le soleil brillait de ses premiers feux sur la grande étendue marine et que les jeunes voyageurs jouaient sur le pont , Tadig les fit venir près de lui pour leur conter d'une mine épanouie comment sa fougueuse coursière lui était apparue , au temps de sa jeunesse , après cette folle aventure sur une île inconnue du Pacifique .

Mais fallait-il vraiment croire ? 

" Mes enfants , je vous le jure , ajouta-t-il ensuite ,  je ne sais par quel miracle je me suis retrouvé alors sur une sorte de couchette au milieu d'une salle videavec , tout de mêmeces belles boiseries lustrées ... Je ne me rappelais plus combien d'heures s'étaient écoulées depuis les ombres de la caverne ... ( 25 )

Avais-je été drogué ?

Tout ça balançait terriblement , machinerie lointaine , presqu'irréelle d'un navire , dont le bruit me parvenait à peine depuis l'abîme où je me sentais prostré , malgré les efforts que je pouvais faire pour en sortir et qui me semblèrent vains .

Mari-Morgane , Mari-Morgane ... ,  tel fut l'appel de mon indomptable sirène , et dès cet instant , me sembla-t-il , sans comprendre par quel prodige elle m'avait été donnée , je sus qu'elle serait mienne et qu'elle allait m'entraîner bientôt jusqu'au bout du vaste monde

        Alors le soir , face aux nuées menaçantes massant sur nous leurs paquets de coton sale vers l'horizon ténébreux , je vis , dans un dernier éclat de soleil , briller tel un défi sa figure de proue , éclatante chimère à la chevelure lissée d'algues !

L'eau frissonnait d'une ardeur nouvelle .

Et soudain , mon coeur vibrant d'une espérance grandissante , je ne me sentis plus seul dans l'immensité !

 

        C'est alors qu'une gigantesque licorne fit s'ouvrir dans le ciel une clairière baignée de lune et que , dans ma vision , je crus reconnaître le sourire de ma fée souterraine , avec son beau visage aux cheveux de miel ruisselant . ( 26 )

 

Licorne.jpg

 

" N'entends-tu donc pas l'orage qui gronde et qui s'approche de toi ? , murmura cette fleur aimable aux tendres clartés d'aurore boréale .

J'ai tant prié , j'ai souffert ... Mais l'heure épouvantable approche , ne veux-tu pas venir sur mon rempart ?

         Je la suivis lorsqu'elle guida mon âme à l'autel d'un temple rayonnant de splendeur .

Elle s'y tenait à genoux , vêtue de noir , la face éclairée d'une lumière resplendissante qui m'obligea de baisser les yeux tant j'étais ému , bouleversé par cette grâce indicible irradiant mon être impur des ses étranges rayons .

Trois perles de ses larmes coulèrent sur le sol , comme pour éteindre le feu de la colère divine . Puis , quand la lueur incendiaire , tel un éclair de mort déchirant les nues , se croisa d'une barre rouge en forme de branche enflammée d'où s'échappaient des gouttes sanglantes , Roll éclata en sanglots !

 

        Le deuxième jour , au crépuscule d'angoisse et de souffrance , elles se transformèrent en parfum de roses naissant des boucles de sa chevelure :

 

       Proue       

 

- Déesse charmante au regard lumineux , que s'entrouvre le monde à ton sourire d'ange , que l'incarnat de ta robe au sein consolant protège l'enfant caché dans ton berceau d'azur !

N'est-ce pas Lui , l'Elu jaillissant avec force d'une source virginale , flambeau d'arc-en-ciel aux sept joyaux , que tu portes comme sept soeurs se donnant la main : cristal de roche , aigue-marine , lapis-lazuli , citrine , grenat , cornaline et porphyre

N'est-ce pas Lui que tu élèves sur le tabernacle de ta grâce , comme l'épi le plus pur , le froment qui serait la nourriture et la force de Son peuple ?

        Il est assis sur la couronne de Sirius et se nourrit des ondes primordiales ,  s'ouvrant comme un lotus aux pétales bleutées .

De mes yeux de l'âme , je L'ai vuJe L'ai vu avec Sa faucille affilée , marchant sur des gemmes étincelantes comme de brillantes flammes divines sur le voile blanc de la Bretagne : de mes yeux de l'âme , je L'ai vu ... Comme une étoile océane enfouie dans le  sable des espaces de justicemais qui se lève aux quatre extrémités de la Terre ! ( 27 )

 

        ... Ma route avait dévié , c'était probable . Me trouvais-je au large d'Espiritu Santo , de Sainte-Croix , des îles Salomon ?

Navigais-je plein sud ou cap au nord ? Que dire sans instruments , lorsque le temps se couvre , sans sextant ni boussole ?

Avais-je réellement franchi la ligne de jour , aucun autre bateau ne croisant à l'horizon désert ? La course du Soleil ou la ronde des astres , dans le scintillement des nuits australes , pouvaient seules me conduire ... ( 28 )

 

        Au troisième jour , poursuivit le patriarche d'un air sombre et recueilli , je finis par apercevoir , dans les brumes lointaines et violacées du levant , l'île de Nouvelle-Bretagne dont j'apprendrais plus tard le nom .

Mais , l'estomac tenaillé par la faim , j'étais auparavant descendu dans la soute pour la fouiller de fond en comble et , dans l'impressionnant amoncellement d'objets les plus hétéroclites , bien dissimulé dans un coffre de pirate à moitié éventré , quelque chose ressemblant plus à une nourriture spirituelle me tomba sous la main : c'était un ouvrage d'apparence ancienne et recouvert de poussière , dont la reliure vermeille , évoquant le basane , était vierge de toute dorure ou de tout signe .

        Il s'agissait , en l'espèce , d'un in-folio de plus de mille feuillets , tous rédigés , semblait-il , en " vieux françois " du XVIIIe siècle , et dont le vélin jauni , plus ou moins ravagé par l'âge et les intempéries , se couvrait parfois de symboles mystérieux .

Sur la première page , en gros caractères , figurait le titre de l'oeuvre en langue latine , suivi des patronymes de l'auteur et du traducteur , ainsi que de quelques commentaires alambiqués :

" ARBOR MIRABILIS "

pour traiter de l'alchimie de l'âme

et servir le message de Notre-Seigneur Jésus-Christ ,

selon le sieur Ulrich de Mayence , écrivain tudesque ,

traductions et considération par Monsieur le Chevalier

Charles de Beaumont d'Eon . ( 29 )

        Ce dernier nom m'ayant donné la chair de poule sans que je sache pourquoi , je me mis , intrigué , à en feuilleter les premières pages malgré l'aspect rébarbatif de la langue et du style employés .

Juste après l'en-tête , venaient ces lignes étrangères , peu compréhensibles pour moi , bien que traduites :

" Quod superius est sicut quod inferius , et quod inferius sicut quod est superius ad perpetranda miracula Rei ( ou Regis - à moitié effacé ) Unius . " ( Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas , et ce qui est en bas comme ce qui est en haut pour accomplir le miracle de l'unité ) Il y avait un rajout très peu lisible après le dernier mot , celui de " Roi Unique " entre parenthèses , puis cette petite note alléchante qui , déjà , en disait long :

" Bible de l'an M.M , pour construire le Temple Invisible d'Eon de l'Etoile , notre ancêtre , basée sur la Table d'Emeraude et ses rapports secrets quant à la vie d'Hermès , le Trois Fois Grand , Paris , 1799 . " ( 30 )

Sur la deuxième feuille , se trouvait en exergue ce verset d'Isaïe :

" O femme affligée , battue par la tempête , inconsolée , voici que je pose tes pierres sur des escarboucles , tes fondations sur des saphirs , je ferai tes créneaux en rubis , tes portes d'un rouge ardent , de gemmes ravissantes toute ton enceinte ... " ( 31 )

Enfin , cet avertissement prometteur :

 

" Ceci fut son dernier livre , qu'il dut éloigner de la convoitise ... "

 

 

 

 

( A Suivre )

 

                                ___ 

 

 

DAN AR WERN - Le Passeur des Mondes ( 1er Cercle ) - XII - Epilogue - 12 - Le Secret d'Eon de l'Etoile - Arbor Mirabilis 2 - V ( Le Secret ) - Pep gwir miret strizh - Tous droits réservés - All rights reserved . " Le Passeur des Mondes " , copyright 2005 SGDL / Dan Ar Wern et arbredor.com 2007 et 2008 ( Version Numérique ) .

 

                                ___

Notes :

24 - VIII , 11 et X , 12 ( Eblouissante Clarté ) , à-propos du livre de Yann Kervern intitulé " Le Passeur des Mondes " .

25 - Parties prédentes du " Secret d'Eon de l'Etoile " ( Manuscrit de Loïc Tanguern , I à IV ) .

26 - Vision de Roll , 2è Partie , chapitre 7 : " La Jeune Fille et la Licorne " .

27 - " Mourir à Ermioni " , 6 - L'Elu . 

28 - Esperitu Santo , île de l'archipel du Vanuatu ; archipel mélanésien des îles Salomon , dont Santa Cruz ( Sainte-Croix ) .

Ligne de jour = Ligne de changement de date .

29 - " Arbor Mirabilis " ( 1527 ) , livre d'Ulrich de Mayence ( 1484 - 1558 ) , moine allemand , c/f note 17 " La Demeure Enchantée " , II , 3 - Viviane .

30 - Premier verset de la Table d'Emeraude d'Hermès Trismégiste .

31 - Isaïe , 54 , 11 et 12 .

      

    Ange-qui-pleure.jpg

  

  

 

 

Repost 0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 09:14

Premier Cercle : A la Pointe du Jour ...

 

Katy-ET-1.jpg 

 

Le Passeur des Mondes ( XI )

 

 

 Epilogue

 

 

12 - Le Secret d'Eon de L'Etoile

" Par Celui qui doit venir juger les vivants et les morts . "

( Per Eum qui venturus est judicare vivos et mortuos )

Devise d'Eon de L'Etoile

 

" Et ils reprirent vie , et ils régnèrent avec le Christ mille ans . "

Apocalypse , 20 , 4 .

 

 

 Le Grimoire Magique ( Fin du Manuscrit de Loïc Tanguern ) 

 

 

 

 

IV - Le Grimoire Magique

 

 

  pc atlantes tolteque support autel

                            C'est alors que , cherchant au hasard , je pressais de l'index un ressort masqué , soulevant , sur sa charnière invisible , une bague incarnat merveilleuse , et que je vis s'éclore de son écrin vert sombre je ne sais quel monstre hurlant , sans couleur et sans forme , s'élançant des pieds de la magicienne !

Un phénix , en même temps , s'envola des dorures de la première page enluminée , splendide comme le soleil , tentant désespérément de protéger sa progéniture des attaques de l'ignoble bête !

" Mais toisupplia la néréide , pourquoi fais-tu ça ?

Donne-moi ta parole de m'aimer plus qu'aucune autre femme , et je te ferai don d'une pierre te permettant de vaincre à jamais le dragon ! " ( 18 )

                             Puis le livre de mer tout entier m'apparut , relié d'ivoire de narval , avec ses bordures d'ambre incrustées d'émaux et camées .

Sur la couverture , des plaques d'orichalque représentant les symboles de l'ancien règne : l'ange de l'espace aux yeux d'étoile translucide , l'Arbre de Vie flamboyant , la créature hybride , espèce de Minotaure , et la salamandre de Bélial !

Au milieu , l'orbe celtique , décorée de cabochons d'huîtres perlières , figurant un saumon d'argent , la tête nimbée , portant en bannière une croix cléchée plus petite , pommetée d'or .

Et sur ce frontispice , aux quatre coins du vénérable ouvrage , des gravures de dimensions réduites montraient encore des cercles tranchés de spirales , portant une tache noire sur la partie blanche , une blanche sur la partie noire .

                             Tremblant d'émotion , je me mis à feuilleter ce grand manuscrit aux belles enluminures , somptueusement décoré de lettrines multicolores , végétation corallienne où , çà et là , posé sur une astérie , un crabe traversait une forêt d'algues , de fleurs sous-marines , tandis que des créatures pisciformes , sirènes mystérieuses , lui psalmodiaient leurs chants éthérés comme des oiseaux bleus du paradis .

                             Je pouvais lire sans peine l'idiome runique ciselé sur l'autel de nacre où les scènes les plus diverses de toutes mes différentes existences prenaient forme , défilant devant moi .

J'allais d'ailleurs plus vite que les siècles , mais je n'étais pas simple témoin , je ressentais profondément toute chose dans ma chair , peinant à les comprendre ...

D'abord , cette montagne , il y avait une souffrance , un être qui tombe lourdement ... Comme c'était durEt ces hommes , des chevaliers vêtus d'une tunique de lin barrée de rouge recueillaient , après sa chute , son sang vermeil dans une coupe étincelante !

Et soudain ce fut elle , dont j'avais été le père , une demoiselle s'avança , tenant le Graal entre ses mains , comme un miroir de pur cristal où sa face bondissait et dansait , fulgurant d'étincelles : ma fille Myriam à la chevelure de feu !

                             C'était en Palestine , dans une grotte ...

L'Eon du désert s'y tenait à genoux , fier soldat du Christ , pélerin relevant parmi nous la demeure de Dieu , " clé qui ouvre le monde , instrument d'offrande secrète " ( 19 ) . 

                             Bientôt , d'autres visions bousculèrent  mes pensées , rêves plongeant leurs profondes racines dans des flots d'harmonie délicieuse et consolatrice !

Telle une source inaltérable , une musique très belle , envoûtante , avait franchi l'épaisseur des siècles , recouvrant peu à peu la forêt bretonne d'un magnifique manteau d'hermines .

Sous leur fardeau de neige , les arbres s'inclinaient d'une révérence courtisane au passage d'un souverain .

                              Le visage mordillé par l'air vif , il était là , seul , vieilli bien avant l'âge , avec sa robe de bure et ses pieds nus .

L'ermite de Brocéliande se retourna vers moi , son double , me faisant asseoir d'un sourire sur son tronc d'orme abattu ...

" La gloire de Dieu , c'est de garder une chose secrète , proclamait-il en jouant avec l'écorce . ( 20 )

Deux , c'est le souffle de l'Esprit : en lui sont gravées et sculptées les vingt-deux lettres qui ne forment qu'un souffle unique ... " ( 21 )

En trois jours , l'homme s'est relevé .

Par lui , le coeur flamboyant de la Rose de Saron , duquel naît le lys à sept fleurs , vaincut l'épine ... " ( 22 )

 

                              Alors , la lumière inaccessible me foudroya .

Seuls subsistèrent quelques échos , mourant dans les lointains d'un crépuscule inachevé : renaître de ses cendres , la pierre fabuleuse , une colombe traversant l'espace ... " ( 23 ) 

 

 

 

FIN DU MANUSCRIT 

 

 

( A Suivre )

 

                                     ___

 

 

DAN AR WERN - Le Passeur des Mondes ( 1er Cercle ) - XI - Epilogue - 12 - Le Secret d'Eon de l'EtoileLe Grimoire Magique - IV ( Le Grimoire Magique ) - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés . " Le Passeur des Mondes " , copyright 2005 SGDL / Dan Ar Wern et arbredor.com , 2007 et 2008 ( Version Numérique ) . 

                                     ___

Notes

18 - In " Mabinogion " ( 1889 ) , I , 17-18 , " Peredur ab Evrawc " , légendes galloises traduites en Français par Joseph Loth ( 1847 - 1934 ) :  " ... C'est en me battant avec le serpent noir du Carn . Il y a un monticule qu'on appelle Cruc Galarus ( le Mont Douloureux ) , et sur ce monticule il y a un carn , dans le carn , un serpent ( l'Addanc ) , et dans la queue du serpent une pierre . La pierre a cette vertu que quiconque la tient dans une main peut avoir , dans l'autre , tout ce qu'il peut désirer d'or . "

19 - " Seraphim de Sarov , sa vie , entretien avec Motovilov et instructions spirituelles " ( 1979 ) , par Irina Goraïnoff

20 - Proverbes , V , 25 , 2 : Deuxième Recueil Salomonien .

21 - " Méditations sur les 22 Arcanes Majeurs du Tarot " ( 1967 ) - " DeuxLa Papesse " , par Valentin Tomberg ( 1900 - 1973 ) , auteur mystique russe  .

22 - Cantique des Cantiques , 2 , 1 , et Louis Charpentier : " Les Mystères Templiers " , 12 ( 1971 ) .

23 - "... Une colombe , traversant l'espace ,

        Vient tous les ans lui rendre sa splendeur ... "

Richard Wagner , " Lohengrin " , acte 3 .       

 

Repost 0
12 juillet 2011 2 12 /07 /juillet /2011 17:34

ishtar10.jpgPremier Cercle : A la Pointe du Jour ...

 

 

 

Le Passeur des Mondes ( X )

 

 

 

Epilogue

 

 

12 - Le Secret d'Eon de l'Etoile

" Par Celui qui vient juger les vivants et les morts "

( Per Eum qui venturus est judicare vivos et mortuos )

Devise d'Eon de l'Etoile

 

" Et ils reprirent vie , et ils régnèrent avec le Christ mille ans . "

Apocalypse , 20 , 4 .

 

 

 

La Grotte Fantastique ( Manuscrit de Loïc Tanguern )

 

 

 

 

III - Derrière le Voile d'Astarté

 

 

    pc atlantes tolteque support autel                           

                                Elle rayonnait sur le rebord du monde , la fleur splendide , grâce résurgente à l'orée du chemin de Vénus , au pied de l'abîme insondable du futur et de l'éternel , cachée derrière le voile éblouissant de la princesse Astarté ... ( 13 )

Ses larmes de rosée diaphane semblaient jaillir d'une source claire enfouie dans le sol , nourrissant mon âme d'une eau fécondante et neuve , " comme le premier baiser de l'amour avant que l'amour se soit compris lui-même ... " ( 14 )

De sa tête d'albâtre couronnée d'un nimbe d'étoiles , je vis s'échapper quelques boucles noires d'un ruisseau drapé de blanc , sentant croître en moi la souffrance d'une sombre existence qu'un éclat de cristal révélait peu à peu , l'enveloppant avec douceur d'une compréhension sans limites , brûlant toutes les scories de ma chair d'une explosion de mille soleils rédempteurs !

                               La force irrésistible d'un tel courant me troublait !

- M'aimes-tu , fit alors l'ange d'un regard , m'aimes-tu ?

Son chant de miel aux notes harmonieuses coulait comme une rivière paisible , mouillant de ses murmures enchanteurs les rives ombragées d'un pays de cocagne devenu miroir d'ineffables délices !

Puis son souffle caressa mes ailes graciles de papillon nouveau-né fuyant sa vieille chrysalide , faisant voler leurs couleurs vives dans l'azur de sa divine présence !

Et j'étais devenu corolle de lis aux limbes de blancheur naissante , me balançant avec ferveur dans l'immensité de l'espace au-dessus de l'eau !

- Mais qui êtes-vous ? , feignai-je de lui demander sans comprendre celle qui , pourtant , faisait vivre mon moi le plus profond

                                Ses vibrations célestes me ravirent dans une sorte d'extase !

- Le vent souffle où il veut , tu ne sais ni d'où il vient , ni où il va ... ( 15 )

Regarde ce livre , il est une dalle d'airain jetée par l'Invisible : chacune de ses faces revêtues d'arcanes résume un aspect du Grand Mystère ... 

Et malheur à l'humanité si jamais elle parvenait à en déchiffrer les signes , car elle pourrait à nouveau se perdre en ce fleuve obscur balayant le tiers des galaxies pour une myriade d'années du cycle solaire ! ( 16 )

                               A peine avais-je vu saillir ce funeste et noir présage dans les miroitements argentins de ses ondes soyeuses que soudain , jaillissant d'elle en gerbes de rêves , perlèrent à mes yeux des gouttes d'aube pure , maternelles rosées de nuages retombant en cendres de lune sur les nombreux plis de son manteau bleu ... 

Croyais-je enfuies nos marées d'âmes dans le flux sans fin de ses vagues éternelles ?

Par quel miracle parvins-je à saisir l'écrit de connivence m'unissant au vaste univers , feuillets d'un grand ouvrage liant à lui d'innombrables destinées par un fil magique 

                               Cette grotte avait l'air grandiose d'une cathédrale , avec sa voûte en nacre réfléchissant l'incandescente almandine et ses assises de roche basaltique d'où s'élançaient finement un orgue minéral aux multiples tubulures veinées d'héliotrope et de prase 

- Il est des pensées de l'âme qui ne peuvent se traduire en langage de la mer , murmurait le flot monotone offrant au roc sa chanson d'écume ,  ne sont-elles pas comme une " pierre blanche " donnée au vainqueur que nul ne connaît , sinon celui qui la reçoit ? ( 17 )

Mais peut-être suis-je venu la trouver si j'arrive à descendre davantage au fond de votre abyssal royaume , pensais-je en silence ?

                                Alors , quel mystérieux dessein de la providence me conduisit auprès d'un trou noir , espèce d'anfractuosité sinuant en profondeur , sous des voussures abruptes jusqu'à une petite conque sous-marine ? Et par quel miracle eus-je prononcé , auparavant , la formule spéciale qui permettait l'ouverture de ce passage ? 

Bien plus bas encore , aux extrémités de la crypte , je reconnus un autel de nacre sur lequel une croix de corail , embrassant une sanguine , irisait la figure argentée d'un dauphin

Celui-ci , surmonté d'une topaze , dardait ses rayons sur d'autres gemmes étincelantes , rubis , diamants limpides formant , au milieu des pourpres couchants de l'améthyste , un arc-en-ciel me parlant droit au coeur !

- Regarde bien ce livre , me chuchota encore la déesse au coin de l'oreille , notre histoire y est contée !

 

 

 

( A Suivre )

 

 

                                ___ 

 

  

 

DAN AR WERN - Le Passeur des Mondes ( 1er Cercle ) - X - Epilogue - 12 - Le Secret d'Eon de l'Etoile - La Grotte Fantastique - III ( Derrière le Voile d'Astarté ) - Pep gwir miret strizh - All rights reserved - Tous droits réservés . " Le Passeur des Mondes " , copyright SGDL / Dan Ar Wern et arbredor.com , 2007 et 2008 ( Version Numérique ) .

                                ___

Notes :

13 - Astarté ou Ishtar , divinité associée à Baal .

14 - In " Smarra ou les Démons de la Nuit  " ( 1821 ) , conte fantastique de Charles Nodier ( 1780 - 1844 ) , l'un des chefs de file du Romantisme français .

C/f , " Le Récit  " : " Voilà les chants des jeunes filles de Thessalie ( ... ) , mélodie pure comme la plus douce pensée d'une âme heureuse , comme le premier baiser de l'amour avant que l'amour se soit compris lui-même ... "

15 - Evangile selon Saint Jean , 3 , 8 .

16 - Inspiré du commentaire d'Albrecht Schmelztiegel ( 1621 - 1680 ) sur l' "ARBOR MIRABILIS " d'Ulrich de Mayence : in " Le Livre de la Tradition " , III , 1 ( Le Graal-livre : autres traditions ) , par Jean-Michel Angebert , éditions Robert Laffont , 1972 - Tous droits réservés .

17 - " Histoire d'une Âme " ( Manuscrits Autobiographiques de Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus , 1898 ) , IV et Apocalypse de Saint Jean , 2 , 17 . 

 

                                 

Repost 0

Articles Récents

Liens